Bande dessinée, Livres

Obie Koul, tome 1 : Un week-end sur deux chez mon père de Pierre Makyo et Alessia Buffolo

Obie Koul, tome 1 : Un week-end sur deux chez mon père de Pierre Makyo et Alessia Buffolo

Éditeur : Kennes
Pages : 56 pages
Parution : 22 Mai 2019
Tome : 01/??
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Science-Fiction
Lien Amazon

 

L’histoire :

Mia vit sur terre, Elzeki est extraterrestre. Mia a été enlevée par Elzeki lors d’une mission d’exploration. Ils se sont aimés, puis séparés. De leur amour hétéroplanétaire est né un fils, Obie. À 12 ans, l’adolescent ne sait toujours rien des origines de son père. Lorsque ses parents lui expliquent enfin la vérité, il n’en revient pas. Dorénavant, il va devoir passer un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires sur une autre planète…
Trop cool!

 

Mon avis :

Primée par le conseil départemental de Loir-et-Cher, et nouveau gagnant du Prix des Collèges 2020 au 47e Festival International de la BD d’Angoulême, cette bande dessinée nous fait entrer dans le monde d’Obie Koul. Un jeune héros de 12 ans qui a priori a un parcours pour le moins commun. Il vient tout juste d’emménager avec sa mère dans un nouvel appartement, dans une nouvelle ville. La rentrée arrive pour lui, mais aussi pour sa mère, qui est professeur de math dans le même collège que lui. Depuis tout petit, il voit son père que très rarement, soit disant très occupé par son travail. Mais cette rentrée se passe difficilement. Il se retrouve pris à parti entre deux bandes rivales, et il subit dès le premier jour leur harcèlement… Sa mère est en panique, et son père a alors une idée. Il implante à son fils un certain élément… Obie se demande alors beaucoup de questions sur son père, qu’il connait assez peu.

Cette bande dessinée est très sympathique et reprend les contextes actuels de notre société, comme les familles monoparentales, ou le harcèlement scolaire. Une certaine ambiance de violence y règne, contrecarrés par certains moments affectifs et drôles, mais surtout par cet univers de science-fiction. Mais il est vrai que j’ai tout de même été quelque peu gênée dans ma lecture. Même si j’ai bien rigolé, le questionnement sur son père intervient quand même assez tard. 12 ans, c’est long… Et les fameuses révélations ne le dérangent en aucun point. ça fait quand même un peu gros, et beaucoup d’un seul coup…

Du côté des illustrations, elles sont très bien réalisées, et on sent l’inspiration venir du cinéma, avec des personnages clés de la science-fiction.

En bref, je dirais avoir passé un bon moment de lecture, même si l’intrigue m’a un peu dérangée, j’ai bien rigolé. A voir la suite.

Merci aux éditions Kennes pour ce partage.

3 étoiles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s