Classique, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Avec vue sur l’Arno de Edward Morgan Forster

Avec vue sur l'Arno de Edward Morgan Forster

Éditeur : Robert Laffont
Pages : 368 pages
Parution : 9 Novembre 2017
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Classique, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Lucy Honeychurch n’aurait jamais pu partir à la découverte de l’Italie comme toute jeune Anglaise de bonne famille sans la surveillance d’un chaperon zélé, sa cousine Charlotte. A leur arrivée à Florence, les deux voyageuses constatent avec dépit que la chambre qui leur a été réservée n’a pas de vue sur l’Arno. En violation de toutes les convenances, deux inconnus, M. Emerson et son fils George, leur proposent de leur échanger la leur qui, elle, donne sur le fleuve. L’attitude cavalière de George envers Lucy et le peu de résistance qu’elle lui oppose poussent Charlotte à décider d’abréger leur séjour. Mais le hasard va à nouveau réunir les Emerson et les Honeychurch, en Angleterre cette fois… Un roman délicieux sur l’éveil des sentiments et le poids des conventions sociales par un des maîtres de la littérature anglaise.

 

Mon avis:

Lucy Honeychurch, jeune fille de la haute société anglaise, est en voyage avec sa cousine, Charlotte Bartlett, qui se doit de la chaperonner. Logées dans une pension de famille en Italie, elles sont déçues de constater à leur arrivée, que leurs chambres ne donnent pas vue sur l’Arno, mais sur l’arrière du bâtiment et sur une petite cour pas très accueillante.
Mr Emerson et son fils, leurs proposent donc d’échanger leurs chambres, vu que les leurs donnent justement sur le fleuve. C’est ainsi que commence l’histoire de Lucy et du jeune George Emerson.

J’ai particulièrement apprécié les personnages de cette histoire, qui se déroule bien sûr en Italie, mais aussi en Angleterre. Lucy est l’exemple parfait des jeunes filles de l’époque, parfaitement éduquée par des discours formatés et rigides. Elle est assez naïve et timide, mais grâce à son grand cœur, elle arrive à avoir un esprit ouvert. Son voyage à Florence va être comme libérateur pour elle. Curieuse et intéressée par le monde qui l’entoure, c’est rempli d’une certaine assurance qu’elle va rentrer chez elle. Quelques péripéties se sont passées lors de son voyage, et ça ne va pas s’arrêter. C’est très intéressant de voir son évolution. En jeune femme moderne, elle hésite moins à défier les convenances du monde dans lequel elle vit. A ses côtés, George est clairement anti conventionnel, tout comme son père. Deux personnages tout aussi intéressants à suivre, en retrait du protocole et des convenances.

Ce roman est finalement une très belle romance, qui commence dans un cadre idyllique en plein Florence, et se poursuit dans ces paysages paisibles de la campagne anglaise, vers une passion naissante. Même s’il n’a pas été évident au début de rentrer dans l’histoire, ce fut tout de même un bon moment de lecture.

note 3,5 étoiles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s