Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

La chronique des Bridgerton, tome 7 : Hyacinthe de Julia Quinn

La chronique des Bridgerton, tome 7 : Hyacinthe de Julia Quinn

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 320 pages
Parution : 17 Aout 2016
Tome : 07/09
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon Tome 7
Lien Amazon – Tome 7 & 8

.

L’histoire:

Hyacinthe, la cadette des Bridgerton, l’une des meilleures familles du Londres dans les années 1820, est-elle destinée au célibat ? Trop fine mouche, trop directe, la jeune fille n’a rien de l’héritière effacée qu’attendent les hommes de la bonne société. Pourtant ce n’est pas une raison pour finir vieille fille ! Certes, quand Gareth Saint-Clair, un aristocrate à la réputation douteuse, croise son chemin, on est loin du coup de foudre. Mais la traduction, à quatre mains, d’un journal intime écrit en italien va jouer un rôle qui n’était pas du tout prévu…

.

Mon avis:

Avant dernier tome des aventures de la famille Bridgerton, Hyacinthe est la petite dernière de la famille. Quelque peu impertinente et sûr d’elle, elle repousse tous les candidats au mariage. Alors qu’elle fait la lecture comme tous les mardis à Lady Danbury, elle fait la connaissance de son petit-fils, Gareth Saint-Clair. Celui-ci vient de perdre son frère, et recherche quelqu’un qui puisse traduire le journal intime de son autre grand-mère, qui est en italien. Hyacinthe lui propose son aide, et commence ainsi une sacrée aventure riche en rebondissements…

Voilà une intrigue et un couple que j’ai grandement aimé à l’image des premiers tomes. Comme Eloise, Hyacinthe n’a pas sa langue dans sa poche, et n’hésite pas à donner son avis même quand celui-ci est déplacé. On ne s’ennuie pas du tout avec elle, et les joutes verbales sont de la partie, d’autant plus avec Lady Danbury et Gareth Saint-Clair. La traduction de ce journal intime va permettre à Hyacinthe de sortir de sa routine quotidienne, et de lui apporter un peu de piquant dans sa vie. D’autant plus qu’elle a aussi quelqu’un de taille avec qui échanger. Gareth ne se laisse pas intimider par la fougue de la jeune femme, qui la surprend dans un premier temps, puis qu’il apprécie ensuite. Ce jeu de traduction va devenir un jeu d’enquête et de chasse aux énigmes. Il faut dire que la grand-mère italienne de Gareth gardait un secret, et elle a tout fait pour que celui-ci soit bien protégé. Leurs sentiments évoluent au fil de leur parcours, et je n’ai eu aucun mal à y croire. Même si j’aurais aimé quelques pages en plus, surtout que l’on se retrouve plongé dans une aventure avec à la clé un beau trésor et la réponse à certaines questions sur les origines de Gareth. C’est d’ailleurs ce point qu’il le rend sur la retenu, et on peut le comprendre. Hyacinthe vient d’une grande famille aimante, lui n’a eu que son frère récemment décédé, et Lady Danbury. Son père le hais, et il le fait bien comprendre même devant Hyacinthe.

Une romance très intéressante, qui aurait bien mérité quelques chapitres en plus, mais qui a su me convaincre. J’avais beaucoup apprécié le personnage d’Eloise, mais quand son tour est arrivé, le roman m’a quelque peu déçu. Hyacinthe est du même tempérament, je suis heureuse d’avoir passée un bon moment de lecture avec elle, ce qui rattrape mes petites déceptions des précédents. Et aussi quel plaisir de retrouver le personnage de Lady Danbury qui occupe une place importante dans ce roman. J’aime beaucoup sa personne.

 

 

 

1 réflexion au sujet de “La chronique des Bridgerton, tome 7 : Hyacinthe de Julia Quinn”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s