Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

La chronique des Bridgerton, tome 4 : Colin de Julia Quinn

 

61v4yyllytl

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 414 pages
Parution : 4 Mai 2016
Tome : 04/09
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

 » A trente-trois ans, M. Colin Bridgerton demeure un cœur à prendre. N’est-ce pas un défi exaltant pour les débutantes de cette saison ?  » persifle la mystérieuse lady Whistledown dans sa chronique mondaine. Depuis l’âge de quinze ans, Pénélope Featherington aime secrètement Colin, sans nourrir la moindre illusion. Néanmoins. un pari va les rapprocher : c’est décidé, ils uniront leurs efforts pour démasquer lady Whistledown, la plume anonyme qui épingle le beau monde dans ses billets malicieux. Et, dans cette aventure, d’autres surprises pourraient être au rendez-vous.

 

Mon avis:

Colin et Pénélope sont deux personnages que l’on a déjà côtoyé dans les précédents tomes, et c’est à leur tour de nous dévoiler leurs secrets. Amoureuse en secret de Colin, dès leur première rencontre alors qu’elle n’avait que 15 ans, Pénélope Featherington n’est pas encore mariée et ne le souhaite pas. Elle est ainsi toujours en retrait lors de ses sorties en public, considérée comme une vieille fille, au grand dam de sa mère. Tout comme Pénélope, Colin n’a pas l’intention de se marier comme ses frères et sœurs, et préfère de loin s’enfuir à la découverte de contrées lointaines. Lors d’une soirée, Lady Danbury lance un défi avec une bien belle récompense : trouver l’identité de Lady Whistledown qui défraye Londres depuis onze ans avec ses chroniques. Tous deux vont unir leurs forces pour la démasquer, et, ils ne seront pas au bout de leurs surprises…

Il est vrai que j’attendais beaucoup du personnage de Colin, le troisième fils de la fratrie. Ayant aimé ses interventions dans les précédents tomes, je suis tout de même restée un peu sur ma faim. Je l’ai trouvé orgueilleux et maladroit, alors qu’il paraissait tout autre à mes yeux. Même si j’ai tout de même passé un bon moment à le découvrir, c’est surtout en savoir plus sur Pénélope qui m’a fait apprécier ma lecture. De nombreuses révélations sont aussi faites dans cette intrigue, et apportent beaucoup à la saga. Par contre, je me demande comment va-t-elle évoluer, maintenant que l’identité d’un personnage clé a été dévoilée (Je ne dirais d’ailleurs rien de plus à ce sujet, pour ne pas vous gâcher la surprise!) Il est aussi agréable de suivre les autres membres de la famille déjà rencontrés, et voir comment ils ont évolué. Mais je trouve que ce tome a perdu un peu de l’entrain et le rythme des précédents. Entre investigations, paris et décontenances, on se laisse tout de même entrainer au fil des mots. Peut-être que j’attendais trop de ce roman, et je suis un peu déçue. Je compte bien sûr continuer à lire cette saga, et découvrir les autres membres de la famille Bridgerton.

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

La chronique des Bridgerton, tome 3 : Benedict de Julia Quinn

La chronique des Bridgerton, tome 3 : Benedict de Julia Quinn

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 448 pages
Parution : 2 Mars 2016
Tome : 03/09
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Comme le rapporte la mystérieuse lady Whistledown dans sa chronique mondaine, on a vu, lors du fameux bal masqué des Bridgerton, le cadet de la famille, Benedict, en compagnie d’une ravissante inconnue vêtue d’une robe argentée. Mais à minuit, la belle s’est enfuie. Depuis, la haute société se perd en conjectures sur son identité. Benedict a beau la chercher dans tout Londres, elle semble s’être évaporée à jamais. Qui pourrait savoir que sous le masque de soie noire se cachait Sophie Beckett, la fille illégitime du comte de Penwood, haïe par sa marâtre qui la cantonne à l’office ? Quand Benedict croisera de nouveau Sophie, saura-t-il la reconnaître sous ses vilaines nippes de domestique ?

 

Mon avis:

On continue l’aventure avec les membres de la famille Bridgerton, avec le numéro 2 des frères: Benedict. Lors d’un bal masqué organisé par sa mère, ou une quantité de jeune fille à marier sont présentes, il tombe sous le charme d’une jeune fille dont il ne connait pas l’identité. Et le coup de foudre est réciproque. Tellement heureuse d’être là, et d’avoir quelques instants de liberté, sa joie de vivre est tellement communicante, qu’elle en fait succomber son partenaire. Mais la réalité revient quand sonne le gong, et qu’elle doit s’enfuir. Cette rencontre a tellement déboussolé le jeune homme qui va la chercher pendant plusieurs mois. Et pourtant, quand deux ans après, il l’aide alors qu’elle est dans une mauvaise situation, il ne la reconnaitra pas…

A la lecture du résumé, on ne peut que penser à une réécriture de Cendrillon, et j’avouerai que cela m’a un peu rebutée. Mais finalement, j’ai eu une belle surprise avec la qualité de la plume de l’auteure. Benedict Bridgerton est un membre de la famille que l’on connait assez peu, et on se rend compte que finalement même sa famille ne le connait pas entièrement. Ce statut de numéro 2 l’a toujours oppressé, et l’empêche de se révéler vraiment. Et c’est un problème que connait très bien Sophie. En tant que fille illégitime du comte de Penwood, elle a vécue une partie de son enfance avec les domestiques de son père, qui l’a fait passer pour sa pupille. Lorsque son père se marie à Araminta Reiling, l’enfer commence pour Sophie. Celle-ci la déteste, et quand son père décède, elle la relègue au simple rang de domestique. Aimée par sa perceptrice, et tout le personnel de sa maison, c’est ainsi qu’elle se rend au bal masqué chez Lady Bridgerton et rencontre Benedict. A minuit, elle s’enfuit pour qu’Araminta ne la découvre pas, mais malheureusement elle s’en rend compte et se retrouve à la rue. L’histoire reprend deux ans plus tard, alors qu’elle a trouvé un emploi de domestique. Lors d’une fête, Benedict arrive au bon moment pour la sauver des mains de quelques personnes malveillantes envers elle, mais ne la reconnait pas. Il l’emmène chez lui, et lui promet de l’aider à retrouver un nouvel emploi chez sa mère. Bouleversée, elle n’ose prendre la parole, et Benedict quant à lui est bien intrigué par cette jeune fille. L’intrigue se dévoile finalement très intéressante, et a su me captiver. De suite, on ne peut que s’attacher au personnage de Sophie, qui est forte et courage, mais aussi qui a des principes auxquels elle ne veut pas céder. Il est aussi très intéressant de découvrir Benedict, ce personnage un peu en retrait. Tous les deux sont assez têtu et ne comptent pas lâcher leurs idées. De rebondissements en rebondissements, on se laisse surprendre à se demander, mais comment va bien pouvoir se conclure leur histoire. J’ai aussi grandement apprécié le personnage de Violet, la mère des Bridgerton, que l’on apprend aussi plus à connaitre. Une femme impressionnante !

Une très belle romance sur une trame à la Cendrillon qui a finalement su me convaincre et me surprendre ! 

 

note 4,5 étoiles

 

Bridgerton

 

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

La chronique des Bridgerton, tome 2 : Anthony de Julia Quinn

La chronique des Bridgerton, tome 2 : Anthony de Julia Quinn

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 375 pages
Parution : 3 Février 2016
Tome : 02/09
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Les Bridgerton sont stupéfaits : le vicomte Anthony veut se ranger ! Et il sait ce qu’il veut : une femme dont il ne risque pas de tomber amoureux, car l’amour est subalterne dans le couple. Edwina Sheffield est la reine de la saison, c’est donc elle qu’il épousera, et l’affaire sera réglée. Sauf que la demoiselle a une sœur dont l’influence est primordiale. Or, Kate Sheffield oppose son veto : un débauché comme Anthony n’est pas un parti convenable pour Edwina. Ce dernier est offensé. Lui, le célibataire le plus convoité de Londres, indésirable ? Pour qui donc se prend cette péronnelle, qui ne connaît rien à la vie, pour oser le critiquer ? Il va lui prouver qu’il est irrésistible !

 

Mon avis:

Après avoir fait connaissance avec l’aînée des filles de la famille Bridgerton, autour d’Anthony de nous dévoiler ses secrets. En tant que premier fils de la famille, il a toujours occupé beaucoup de responsabilités en tant que vicomte, depuis la mort de son très cher père. Comme il pense qu’il aura le même destin que son père et son oncle, il décide qu’il est temps pour lui de se marier, et que construire une famille, tant que le temps lui permet. Il jette ainsi son dévolu sur Edwina, une jeune femme issue d’un milieu plutôt modeste, mais qui connait un très grand succès cette saison. Il ne veut surtout pas d’un mariage d’amour, mais juste de convenance pour continuer à assurer ses devoirs. Mais les choses se compliquent quand il se rend compte que sans l’approbation de sa sœur ainée, celle-ci n’acceptera pas sa demande. Et il se trouve que Kate l’a en horreur… 

On a pu découvrir Anthony Bridgerton dans le premier tome, en frère très protecteur et prenant son rôle de chef de famille très au sérieux. Il est connu aussi dans tout Londres pour faire parmi des plus grands libertins et débauchés. Et forcément son annonce qu’il veut prendre femme, étonne beaucoup, jusqu’à notre très chère chroniqueuse Lady Whistledown, que j’apprécie énormément, et qui apporte sans cesse une touche d’humour à chaque chapitre. C’est ainsi qu’on fait la connaissance des deux sœurs Sheffield, qui pour des soucis d’économie font leur entrée dans le monde ensemble. La plus jeune, Edwina, a beaucoup de succès et attire beaucoup les messieurs grâce à sa beauté et ses charmes. A ses côtes, sa sœur ainée, Kate, qui est en faite sa demi-sœur, passe beaucoup plus inaperçu, et ne pense en aucun cas réussir à se marier, même si sa belle-mère Mary, l’y pousse. Alors qu’Anthony se voit déjà marié avec Edwina, qui remplit tous les critères qu’il attend pour son futur mariage, il se voit confronté à devoir aussi séduire sa sœur ainé pour qu’il puisse réussir son plan. Mais autant dire que Kate n’est pas prête à se laisser faire, et n’a pas sa langue dans sa poche. Et face à l’arrogance d’Anthony, les joutes verbales sont costauds. 

Le premier tome a été un coup de cœur, mais celui-ci n’en est pas un, juste à cause du personnage d’Anthony. Dire qu’il a coloré le visage de Simon, son meilleur ami, pour une liberté prise avec Daphné… Et qu’en on voit son comportement quelque peu méprisable avec Kate, il mériterait bien de recevoir une correction. Même s’il se rattrape par la suite, et que Kate ne se laisse pas faire, son comportement m’a dérangée. Nos deux personnages principaux ont ici bien des points communs qui les tourmentent plus ou moins. Les deux ont perdu un membre de leur famille, Kate sa mère quand elle était très jeune, et Antony son père. Une perte qui les a tous les deux marqués de manière différentes. Ils sont aussi tous les deux ainés de la famille, ce qu’il leur met une certaine pression. J’ai trouvé tout de même touchant cette façon dont ils ont de s’aider pour combattre leurs peurs. Même si encore une fois, on se doute de ce qu’il va se passer, la romance et leur histoire est profonde. Elle est ainsi très agréable à découvrir.

Encore une fois une belle lecture. J’aime beaucoup la plume de Julia Quinn qui sait nous tenir en haleine. 

 

note 4 étoiles

Bridgerton

 

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance historique

La chronique des Bridgerton, tome 1 : Daphné et le duc de Julia Quinn

61dvrmevfxl

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 407 pages
Parution : 13 Janvier 2016
Tome : 01/09
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l’enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l’a renié sans pitié. Le jeune Simon a grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu’à la mort de son père, et c’est désormais porteur d’un titre prestigieux qu’il rentre en Angleterre. Il est aussitôt assailli par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s’intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu’il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait juste qu’on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l’esprit du jeune duc…

 

Mon avis:

Avec l’adaptation de cette saga qui sort prochainement sur Netflix, il était temps pour moi que je commence ma lecture. Et commencer une saga avec directement un coup de cœur, moi je dis c’est parfait !

Avec ce premier tome, on fait la connaissance de Daphné Bridgerton, l’ainée des demoiselles d’une fratrie de 8 enfants, rien que ça ! Et c’est lors d’un bal qu’elle fait la connaissance du tout jeune Duc d’Hasting, qui la sauve d’un prétendant, quelque peu instant. Alors qu’il vient de rentrer d’un voyage de plusieurs années à travers le monde, il espérait un retour à Londres discret, mais c’était sans compter les mères en quête d’un bon parti qui sont prêtes à tout pour attirer son intérêt. C’est là, qu’un compromis se forme entre eux. Daphné a dû mal à se faire repérer par de bons partis, et lui n’a aucune envie de se marier. Mais ce manège aura bien des conséquences…

J’ai tout de suite grandement appréciée les deux personnages principaux, et même la famille Bridgerton au grand complet. Qu’est ce qu’on s’amuse, et on rigole. Le Duc d’Hasting, alias Simon, est fils unique. Ayant connu une enfance compliquée, entre le décès de sa mère en couche, le rejet de son père et son bégaiement, il s’est formé une carapace, mais pas si impénétrable que ça. Très vite, on s’attache à son personnage, à son parcours difficile qui n’a pas eu raison de lui, bien qu’aujourd’hui ça le hante toujours, et plus qu’il ne le pense. A ses côtés, on retrouve Daphné Bridgerton, qui est la petite sœur de son meilleur ami Anthony. Elle a connu une enfance bien différente de lui, entourée par une famille aimante, dont 3 frères ainés très protecteurs avec elle. Et autant dire qu’avec cette famille dynamique et franche, on ne s’ennuie pas. Même si leur romance est prévisible, je suis restée tout de même très curieuse face au personnage de Simon, qui reste un mystère pour Daphné et pour nous. Il cache une telle noirceur en lui, que l’on souhaite en découvrir les secrets, et l’aider. Mais cela est-il possible, et notre héroïne y arrivera-t-elle !? 

En tout cas, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec cette lecture riche en rebondissement et aventure. C’est aussi le premier livre que je lis de l’auteure, et c’est une belle découverte. J’ai d’autant plus haute de lire la suite des aventures des membres de cette famille, si solaire et joyeuse.  

 

note 5 étoiles

 

La Chronique des Bridgerton