Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Un petit livre oublié sur un banc de Jim et Mig

Un petit livre oublié sur un banc, intégrale de Jim et Mig

Éditeur : Bamboo
Pages : 102 pages
Parution : 27 Mars 2017
Tome : 01/01
Format: Roman graphique
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Certains livres peuvent changer une vie…

Camélia est assise sur un banc public. À côté d’elle, un livre est posé, comme abandonné. Elle l’ouvre et y découvre une dédicace invitant à le prendre, le lire et le déposer en retour sur un banc pour un prochain lecteur. Amusée, Camélia l’emporte. En le feuilletant chez elle, elle s’aperçoit que certaines lettres sont entourées et forment un message, une invitation à communiquer. Touchée et piquée de curiosité dans son quotidien banal et ennuyeux, elle aussi entoure des lettres, qui forment des mots, presque un vœu et repose l’objet sur un banc dans l’attente d’une réponse… S’engage dès lors une correspondance «à livre ouvert» avec un mystérieux inconnu…

 

Mon avis:

Ce roman graphique nous fait entrer directement dans le sujet, avec un petit livre oublié sur un banc. Camélia, qui se balade à ce moment dans un parc, le trouve et le prend. Elle est intriguée car le livre n’a pas d’auteur, et en plus certains mots sont entourés. Comment ce livre s’est-il retrouvé là, et que se cache-t-il derrière ce jeu de code qui y est glissé ? C’est bien ce que compte découvrir Camélia.

Ce livre met donc en scène la technique du bookcrossing. Pour ceux qui ne connaissent pas ce principe, voici la définition wikipedia: « Le bookcrossing, autrement appelé BC ou BX, est un phénomène mondial dont le principe est de faire circuler des livres en les « libérant » dans la nature pour qu’ils puissent être retrouvés et lus par d’autres personnes, qui les relâcheront à leur tour. » Notre jeune héroïne, en grande passionnée de lecture, est tout de suite intriguée par ce livre. Même si l’intrigue de celui-ci n’est pas vraiment à son goût, c’est plutôt l’histoire de ce livre qui l’intéresse. Comment est-il arrivé là, et que cache ses messages codés, mais surtout qui les a inscrit ? Alors que sa vie sentimentale et professionnelle, est fait de routines, ce livre ou plutôt cette enquête, arrivent au bon moment pour donner à son existence un peu de piquant. Elle se rend compte par la même occasion de l’ennui qui s’est installé durement dans sa vie. J’ai grandement aimé découvrir en même temps que Camélia, ce jeu de piste qui nous est offert. Et autant dire que les messages sont très bien écrits et poétiques. Même si certaines scènes sont certes un peu caricaturales, c’est tout de même un plaisir de tourner les pages, et découvrir le fin mot de cette enquête. Et autant dire que je ne m’attendais pas à un ça, et c’est un grand plaisir d’être surpris par l’auteur. L’histoire est ainsi prenante et attachante, et j’ai adoré me balader dans les rues de Lille et redécouvrir des lieux que je connais, mais mis en valeur par les superbes illustrations de Mig.

Autre point que j’ai aussi apprécié, c’est que l’auteur partage avec nous l’idée de ce livre. Elle vient tout simplement d’une discussion qu’il a eu avec un ami amoureux de lecture, qui libère ses livres une fois lu, pour qu’ils trouvent de nouveaux lecteurs prêts à les accueillir. On a aussi en fin d’ouvrage tout le travail graphique effectué par Mig. J’aime beaucoup quand les auteurs et illustrateurs nous livrent leur travail préparatoire, on se sent ainsi encore plus proche de l’histoire qui nous est contée.

note 4 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Jamais de Bruno Duhamel

couv4679762

Éditeur : Bamboo
Collection: Grand Angle
Pages : 64 pages
Parution : 10 Janvier 2018
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Face à une catastrophe naturelle, il faut une force de la nature. Madeleine, c’est les deux.

Troumesnil, Côte d’Albâtre, Normandie. La falaise, grignotée par la mer et le vent, recule inexorablement de plus d’un mètre chaque année, emportant avec elle les habitations côtières. Le maire du village parvient pourtant, tant bien que mal, à en protéger les habitants les plus menacés. Tous sauf une, qui résiste encore et toujours à l’autorité municipale. Madeleine, 95 ans, refuse de voir le danger. Et pour cause. Madeleine est aveugle de naissance

 

Mon avis:

« Jamais » nous emmène sur les côtes normandes à la découverte de Madeleine, une vieille dame qui n’a pas la langue dans sa poche. Elle est aveugle de naissance, et vit avec son chat Balthazar depuis la disparition de son mari en mer. Même si ce dernier est quand même toujours présent dans l’imagination de Madeleine, elle lui dresse encore la table, et l’intègre dans ses discussions. Vous comprenez vite qui mange l’assiette à table, le chat bien sur ! Mais voilà, la maison qu’elle a achetée avec son mari est sur le point de disparaître. Le réchauffement climatique, la montée des eaux, les inondations, et l’érosion font que les falaises s’effritent. Elles s’effondrent par pans entiers… Et peu à peu,  c’est ce qui risque d’arriver à la maison de Madeleine qui se rapproche dangereusement du bord. Et c’est du devoir du maire de faire quelque chose et de la convaincre de quitter cet endroit chéri où elle a vécue, et où elle a tant de souvenir… Mais avec le caractère de Madeleine, ce n’est pas si facile !

J’ai grandement aimé cette bande dessinée qui est touchante et humoristique, et qui parle d’un fait de société. La Côte d’Albâtre, comme d’autres côtes sont dangereusement touchées par les changements climatiques. Maintenant c’est une habitude de voir des blockhaus directement sur des plages. Et c’est forcément d’autant plus dur quand ce sont des maisons que des personnes ont construit, chéri et ont passé une partie de leur vie. Et malheureusement pour Madeleine, son foyer se trouve concerné. A 95 ans hors de question pour elle d’abandonner sa maison, et d’aller en maison de retraite. Elle tient trop à son indépendance, et le fait bien remarquer au maire. Avec ses réponses cinglantes, et pas que, elle lui fait vivre un enfer. On rigole, mais il est vrai qu’on ne peut qu’être touché par Madeleine, et inquiet par son sort. C’est une comédie qui frôle le drame, et qui ne nous laisse pas insensible quand on referme l’ouvrage. Les illustrations sont parfaites, et collent à l’intrigue très dynamique. J’ai apprécié de voir le travail préparatoire de l’artiste, qu’on nous offre à la fin. Mais il est vrai que je ferme ce livre avec un sentiment de tristesse et de non fin. J’aurai bien aimé quelques pages de plus, m’étant tellement attaché à ce petit bout de femme, en seulement 60 pages, bravo à l’auteur !

note 4,5 étoiles

Jamais de Bruno Duhamel

Monsieur le maire ! Etant donné que la nature vous a épargné les inconvénients qui accompagnent le fait d’avoir un cerveau, je vais m’adresser directement à votre moelle épinière : je ne quitterai jamais cette maison !