Bande dessinée, Livres

Le château des étoiles (revues), tome 08 : Mars prussien de Alex Alice

couv53915763

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 20 pages
Parution : 22 Février 2017
Tome : 08/12
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1870. Le sort de la Terre se joue sur Mars! Deuxième chapitre de la nouvelle aventure dans l’univers du Château des étoiles.

 

Mon avis:

Nos héros, dans la gazette précédente, étaient en mauvaises postures. Bismarck compte tout faire pour être le premier sur Mars, et par n’importe quel moyen. C’est à Séraphin et son équipe de l’en empêcher.

Ce volume est beaucoup plus en action. On ne s’ennuie pas, et on a envie d’être au côté de Séraphin pour cette nouvelle mission qui l’attend. On repart à bord du fameux éthernef qui est toujours aussi splendide. Quel plaisir de le retrouver, et de partir à la conquête d’une nouvelle planète. Les enjeux politiques sont toujours de tailles, et menace la sécurité de beaucoup. J’ai d’autant plus hâte d’en lire plus, et de découvrir le graphisme de la planète rouge.

4 étoiles

Bande dessinée, Livres

Le château des étoiles (revues), tome 07 : L’île des spectres volants de Alex Alice

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 20 pages
Parution : 7 Janvier 2017
Tome : 07/12
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

 

L’histoire:

1870. Le sort de la Terre se joue sur Mars! Premier chapitre de la nouvelle aventure dans l’univers du Château des étoiles

 

Mon avis:

Après avoir lu les précédents épisodes, c’est avec grand plaisir que je me replonge dans les aventures de Séraphin, sa famille et ses amis. Après une expédition mouvementée, nos héros se cachent en Bretagne. La fine équipe est recherchée les services spéciaux de plusieurs pays européens. Ils doivent se montrer discret. Ils profitent ainsi de ce temps pour poser leurs découvertes précédemment faites.

Ce nouvel épisode est assez calme, on ne fait pas vraiment de nouvelles rencontres, à part un personnage qui vient s’incruster. L’intrigue avance doucement, pour se clôturer à la fin par un vrai remue-ménage, qui nous donne envie de dévorer la suite immédiatement. Les graphismes sont toujours aussi sublimes et soignés. J’aime toujours autant voir se mêler dans l’histoire de grands noms qui ont fait l’Histoire comme Bismarck, et Sissi. Plus qu’à tendre la main pour découvrir la suite dans le huitième volet. En tout cas, je suis toujours aussi fan, et je ne me lasse pas des aventures de nos héros.

3,5 étoiles

Livres, Romance, Romance historique

Le club des menteurs, tome 4 : Une charmante espionne de Celeste Bradley

couv11914956

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 313 pages
Parution : 1 Octobre 2014
Tome : 04/04
Format: Poche
Genre: Romance, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Rose Lacey ne regrette certes pas d’avoir abandonné sa vie de domestique pour devenir apprentie espionne au club des Menteurs, un réseau d’agents secrets au service de la Couronne britannique. Elle, la roturière sans éducation, s’exerce maintenant au combat et se plonge dans l’étude des livres. Ambitieuse, elle se donne à fond pour devenir la meilleure. Tout serait parfait sans ce gredin de Collis Tremayne, un aristocrate bourré de charme, mais aussi son plus grand adversaire. Ces deux-là ne cessent de se chamailler et de se lancer des défis. Un dérapage, et la sanction tombe : ils exécuteront leur première mission ensemble. Cette fois, c’est main dans la main qu’ils travailleront pour le royaume, faisant fi de leur différence sociale, de leur rivalité et, surtout, de la passion qui brûle entre eux…

 

Mon avis:

Pour ce dernier tome, on retrouve deux personnages qu’on a pu connaitre dans les précédents: il s’agit de Rose Lacey, qui est une ancienne domestique; et Collis Tremayne, neveu et héritier de Lord Etheridge. Rose est une jeune fille qui a connu un dur passé, mêlant pauvreté et violence. Engagée depuis peu dans l’école des menteurs, elle est déterminée à devenir une espionne et à être intégrée au club. Avec Collis, elle fait partie des meilleures élèves. Mais ce jeune aristocrate fait tout pour la déstabiliser, et ils se taquinent constamment. Ce dernier a été blessé à la guerre, et ce handicap le hante. A force de chamaillerie, nos deux héros vont se rapprocher. Et c’est lors d’une mission qu’ils vont devoir prouver qu’ils sont apte à être des Menteurs. Mais celle-ci ne va pas se passer comme prévu…

J’avais vraiment hâte de retrouver ses personnages qui m’ont bien fait rire avec leur « je t’aime, moi non plus ». En plus de la romance, un nouveau complot est en route. J’aime toujours autant comment l’intrigue est amenée, et n’est pas du tout redondant. C’est très agréable aussi de suivre le devenir des autres personnages qu’on a connus. Encore un super moment, et je dirais même que ce tome est mon préféré de la saga.

4,5 étoiles

Jeunesse, Livres

Harry Potter, illustré, tome 2 : Harry Potter et la chambre des secrets de J. K. Rowling et Jim Kay

couv42248084

Éditeur : Gallimard
Pages : 272 pages
Parution : 3 Octobre 2016
Tome : 02/07
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s’abat sur les élèves, cette deuxième année à l’école des sorciers ne s’annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés.

 

Mon avis:

C’est toujours avec autant de plaisir que je me plonge dans cette relecture des aventures de Harry Potter. Place au second tome avec les superbes illustrations de Jim Kay, qui nous emmène découvrir autrement le monde de notre célèbre sorcier.

J’ai bien aimé dans ce tome, les mises en pages sombrent, comme pour le passage chez Fleury et Bott, l’anniversaire de Nick Quasi-Sans-Tête, ou encore lors du passage à la chambre des secrets. On remarque tout de même que les illustrations sont moins nombreuses que dans le premier tome. Il y a de nombreuses pages, où l’on retrouve que des araignées. Et c’est surtout vers la fin que ça se fait ressentir. Par contre, on retrouve toujours ces petits focus, comme lors du premier tome, où l’on a eu le droit à un encart sur les œufs de dragons, avec la venue de Norbert, et le guide des Trolls. Ici place à un focus sur le phenix et les mandragores. Parmi les illustrations, j’ai surtout un coup de cœur pour Gilderoy Lockhart que je trouve particulièrement réussi.

 

4 étoiles

Jeunesse, Livres

Harry Potter, illustré, tome 1 : Harry Potter à l’école des sorciers de J. K. Rowling et Jim Kay

Éditeur : Gallimard
Pages : 254 pages
Parution : 22 Octobre 2015
Tome : 01/07
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

 

Mon avis:

Quel plaisir de redécouvrir les aventures de notre célèbre sorcier, à travers ce livre illustré. J’avais justement envie de me faire une relecture des œuvres de J.K. Rowling, c’est chose faite avec le premier tome.

Pas la peine de faire de résumé de cette célèbre histoire que l’on connait tous. Je vais donc plus me plancher sur les sublimes illustrations réalisées par Jim Kay.  Je me disais qu’au fil de ma lecture, ça ne doit pas être facile de savoir quels moments illustrés dans l’histoire, il y a tellement de passages qu’on pourrait définir « clé ». Et c’est très intéressant de voir comment l’illustrateur a réinterprété des scènes connues, que l’on s’est imaginées et vu au cinéma. Même si Harry Potter à un petit air de Daniel Radcliffe, Ron et Hermione sont bien différents, tout en respectant les descriptions de l’auteur. Et c’est ce qu’il y a de plus épatant dans cette oeuvre, c’est d’avoir réussi à créer un nouvel univers graphique.

Petit bémol, je trouve dommage que la couverture soit restée vierge sous la jaquette. Il reste un bel ouvrage, mais j’aurai apprécié avoir sur la couverture dure avec des gravures.

  

4,5 étoiles

Livres, Romance, Romance historique

Le club des menteurs, tome 3 : Une séduisante espionne de Celeste Bradley

couv70893292

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 312 pages
Parution : 3 Septembre 2014
Tome : 03/04
Format: Poche
Genre: Romance, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

 » Ne pas perdre de vue James Cunnington « . Telle est l’étrange consigne laissée par le père de Philippa Atwater qui a été capturé par les Français. Pourchassée par les sbires de Napoléon, la jeune fille profite d’une petite annonce pour trouver refuge chez Cunnington. Déguisée en homme et rebaptisée Philip, elle devient le précepteur du jeune garçon des rues dont le gentilhomme a fait son héritier. Très vite, elle se rend compte que James a des activités plutôt louches. C’est incontestablement un espion. Qui plus est, il ne serait pas étranger à la disparition de son père. Comment le faire parler ? Peut-être en usant de cette féminité qu’elle dissimule si soigneusement ? Mais n’est-ce pas un jeu dangereux quand on éprouve un désir brûlant pour celui qu’on tente de manipuler ?

 

Mon avis:

Pour ce troisième tome, on retrouve James Cunnington, le frère d’Agatha, dont on a fait la connaissance dans le premier tome. Celui-ci est toujours rongé par la culpabilité, et se remet doucement de sa blessure. Il a été trahi par la femme qu’il aimait, et la mort de ses amis le hante. Aujourd’hui, il n’a plus confiance envers les femmes, sauf sa sœur et la femme de son patron. Et c’est sans le savoir qu’il en engage une en tant que précepteur pour son fils adoptif, Robbie. Philippa Atwater, alias Philip, souhaite en savoir plus sur ce James, que son père a nommé avant de disparaître, et qui a été sûrement capturé par Napoléon.

Pour Philippa, ce n’est pas facile de se faire passer pour un garçon, et des situations cocasses l’attendent, ce qui nous fait bien rire. D’ailleurs Robbie la démasque de suite, et décide de garder le secret.  Elle va non seulement s’attacher à l’enfant, qui manque cruellement d’amour et d’attention, mais surtout elle va succomber au charme de James, qu’elle compte bien séduire. James se rend compte très tard que Philip est une femme, et d’autant plus celle qu’il cherche.

L’intrigue est tout aussi bien amenée que pour les tomes précédents, et des rebondissements rythment le roman. On a le droit à de nombreuses révélations dans ce tome. Encore un très bon moment de lecture passait avec nos héros. Et c’est d’ailleurs avec hâte que j’ai envie de retrouver Collis et Rose qui vont nous dévoiler leurs secrets dans la quatrième partie.

4,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Les carnets de Cerise, tome 5 : Des premières neiges aux perséides de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

couv49466193

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 80 pages
Parution : 29 Novembre 2017
Tome : 05/05
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour resurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose…

 

Mon avis:

Avec ce dernier tome, on conclut les aventures de notre petite Cerise, à laquelle je m’étais attachée. J’étais à la fois contente de ce dernier tome, mais aussi triste de quitter Cerise, sa famille et ses amis. Après avoir mené des enquêtes à la découverte des secrets des autres, maintenant c’est à son tour de se livrer. Et c’est avec beaucoup d’émotions, qu’on découvre un passé qui la pèse: la mort de son papa. Elle se confie sur ses relations avec sa mère et ses amies, mais aussi sur ses peurs et ses doutes.

On tourne les pages avec plaisir, pour découvrir l’histoire de notre héroïne. Je suis trop triste de quitter ces personnages, et cette histoire qui m’a accroché dès le départ. Ce tome, comme annoncé précédemment, est plus dans l’émotion. Notre petite Cerise est mise à nue, on la découvre beaucoup plus jeune, et comment elle est devenue notre enquêtrice préférée. On avance de révélations en révélations, grâce aux remémorations de nombreux souvenirs. Les dessins sont toujours aussi superbes, tout comme les mots qui sonnent parfaitement et nous touchent.

J’ai vraiment adoré cette saga, et je la conseille à tous ceux qui n’y ont pas encore succombé ! Cette petite fille à l’imagination débordante n’attend plus que vous.

4,5 étoiles

Livres, Romance, Romance historique

Le club des menteurs, tome 2 : Un imposteur à la cour de Celeste Bradley

couv10800297

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 338 pages
Parution : 20 Août 2014
Tome : 02/05
Format: Poche
Genre: Romance

Lien Amazon

 

L’histoire:

Londres, 1813. Depuis quelques mois, le public s’arrache les exemplaires du London Sun. Un caricaturiste de génie y épingle les plus hauts personnages de la société britannique, dont il dévoile les travers et les vices. Signés  » Sir Thorogood « , les dessins sont livrés par une domestique, qui empoche le paiement. L’artiste, personne ne l’a jamais vu… Aussi les curieux se précipitent-ils au bal des Rochester, où sa présence est annoncée. Clara Simpson n’est pas la moins intriguée. En temps ordinaire, son horreur des mondanités l’aurait poussée à refuser l’invitation, mais cette nouvelle a eu raison de sa réserve naturelle. Enfin, la vedette de la soirée paraît, aussitôt entourée d’une nuée d’admiratrices au comble de l’excitation. L’homme est fort séduisant, en dépit d’un ridicule costume violet et vert. Mais il s’agit d’un imposteur, et Clara est bien placée pour le savoir. Car  » Sir Thorogood « , c’est elle !

 

Mon avis:

Dalton Montmorency, lord Etheridge, est le nouveau chef du Club des Menteurs, suite au départ de Simon Raines, que l’on a rencontré dans le précédent tome. Et c’est avec une nouvelle mission qu’on fait sa rencontre, la mission «Thorogood». Sir Thorogood, un célèbre caricaturiste, qu’il doit débusquer. Il décide de se faire passer pour lui lors d’événements publics, espérant que le vrai auteur se manifeste. Mais lors de ses manifestations, s’est plutôt l’insupportable veuve Simpson, qu’il n’arrive pas en s’en défaire. Mais Clara Simpson est loin d’être stupide, elle joue aussi un rôle, vu qu’elle est le véritable «Sir Thorogood» !

J’ai passé un super moment à lire ce tome, remplit de rebondissements et de quiproquos. Dalton est un personnage très intéressant, un parfait héros qui n’a pas peur de se remettre en question. Clara est vraiment adorable et impressionnante. Elle n’a pas peur aux yeux, et n’hésite pas à intervenir et passer à l’action. Ils forment à tous les deux, un très beau duo. On retrouve l’ambiance d’espionnage, et Clara et Dalton nous gâte. En plus de Sir Thorogood, ils sont aussi Monty et Rose. Il y a de l’action et des rebondissements qui nous poussent à tourner les pages encore plus vite, afin de démêler le vrai du faux. Des touches d’humour sont aussi présentes, et nous font passer un super moment avec nos héros. A la fin de ma lecture, je dirais même avoir préféré ce tome au précédent, et je suis d’autant plus curieuse de découvrir la suite.

4,5 étoiles