Classique, Littérature française (France), Livres

“Nous allions à l’aventure par les champs et par les grèves” : Un voyage en Bretagne – Extraits de Gustave Flaubert et Maxime Du Camp

51qgsqmmggl-_sx307_bo1204203200_
Éditeur : Le livre de poche
Collection: La lettre et la plume

Pages : 288 pages
Parution : 2 Mai 2012
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Témoignage

Lien Amazon
L’histoire:

En 1847, Gustave Flaubert et son ami Maxime du Camp partent de Paris vers l’ouest pour un voyage de plusieurs semaines… De Vannes à Fougères, à pied, en diligence ou en canot, ils arpentent landes et grèves, visitent chapelles et monuments, dînent à l’auberge, participent aux fêtes… puis, chacun à son tour, racontent leur périple. Leur récit se lit aujourd’hui comme un guide vivant et poétique des hauts lieux de la Bretagne.

La lettre et la plume, une collection qui marie littérature et histoire au travers d’écrits intimes (mémoires, correspondances, journaux, chroniques…) d’une grande qualité littéraire.

Mon avis:

Au printemps 1847, Gustave Flaubert et Maxime du Camp, partent ensemble pour une escapade de deux mois sur les bords de Loire en passant par la Bretagne. Quel plaisir se fut, lors de ma lecture, de voir citer des noms de villes où des lieux que je connaissais déjà. On les suit ainsi de ville en ville, à travers champs et marais, ou bien longeant le littoral. Le soir, ils s’arrêtent le plus souvent dans des auberges ou encore des pensions. On découvre aussi leurs impressions sur les lieux visités. Ne vous attendez pas à un vrai récit de voyage, ce sont des extraits avec leurs ressentis.
3,5 étoiles
Classique, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

Les Quatre Filles du Docteur March de Louisa May Alcott

Éditeur : Le livre de poche jeunesse
Pages : 288 pages
Parution : 13 Novembre 2014
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Jeunesse, Classique

Lien Amazon

 

Résumé:

Une année, avec ses joies et ses peines, de la vie de Meg, Jo, Beth et Amy March, quatre sœurs âgées de onze à seize ans. Leur père absent – la guerre de Sécession fait rage et il est aumônier dans l’armée nordiste -, elles aident leur mère à assumer les tâches quotidiennes. Ce qu’elles font avec leur caractère bien différent : Meg, la romantique, qui va éprouver les émois d’un premier amour ; Jo, qui ne se départit jamais d’un humour à toute épreuve ; la généreuse Beth ; la blonde Amy, enfin, qui se laisse aller parfois à une certaine vanité…

 

Mon avis:

Ce livre a été une belle découverte pour moi. En effet, bien qu’il est connu et considéré comme un classique jeunesse, je ne l’avais encore jamais lu, mais vu son adaptation cinématographique il y a quelques années.

Dès les premières pages, on rentre dans le vif du sujet, et on fait connaissance avec les 4 sœurs aux personnalités bien différentes, mais tout de même très attachantes. En pleine guerre de Sécession, ces jeunes filles attendent leur père partit à la guerre avec leur mère. Elles cherchent ainsi à dynamiser leurs vies en jouant toutes ensembles, mais aussi avec leur nouveau voisin qui les rejoint. Au fil des pages, on rigole avec eux, mais on apprend aussi. De nombreux conseils d’éducation, de respect sont présent dans ce livre.

Ce roman est vraiment touchant et très bien écrit. On ne s’ennuie pas une minute. Je vous le conseille pour ceux qui ne l’on pas encore lu.

4 étoiles

Littérature américaine (Etats-Unis), Livres, Romance, Romance fantastique

Le Livre perdu des sortilèges, tome 1 de Deborah Harkness

Éditeur : Le livre de poche
Collection: Imaginaire

Pages : 840 pages
Parution : 2 Mai 2012
Tome : 01/03
Format: Poche
Genre: Fantastique

Lien Amazon

 

Résumé:

Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

 

Mon avis:

Globalement j’ai passé un bon moment à lire ce livre, mais si des fois je me suis ennuyée à cause de trop de longueur. J’avoue avoir sauté quelques lignes de temps en temps.
Dans ce livre on fait connaissance de Diana une femme forte, indépendante et qui souhaite utiliser le moins possible ces pouvoirs, ce qui cause l’incompréhension de sa famille. A coté, on fait la connaissance d’un vampire, Matthew Clairmont, qui souhaite avant tout en connaitre plus sur ce fameux livre, l’Ashmole 782. On fait aussi la connaissance d’autres créatures, les démons.

Ce qui m’a plu dans ce livre c’est la construction de l’histoire qui est très riche. On suit Diana et on apprend avec elle les mystères qu’entour sa magie. Il y a aussi des passages techniques qui ont été plaisant à découvrir, concernant l’ADN.

Je dirais que j’ai passée un bon moment à lire ce livre, malgré les longueurs et le trop de description. Je lirais forcément le tome 2 pour connaitre la suite de l’aventure, mais pas tout de suite.

3,5 étoiles

Classique, Littérature française (France), Livres

Quand on a le bonheur d’aimer, tout le reste est vil sur la terre de Beaumarchais

Éditeur : Le livre de poche
Collection: La lettre et la plume

Pages : 160 pages
Parution : 18 Mai 2011
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance

Lien Amazon

 

Résumé:

A l’âge de cinquante-sept ans, après une vie amoureuse déjà fort remplie, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais rencontre Amélie Houret de La Morinaie, qui sera sa dernière maîtresse. Il s’éprend follement de cette femme qui excite le désir et feint la vertu. Leur liaison, à laquelle ne manqueront ni les scènes de jalousie ni les déclarations torrides, s’éclaire grâce à la correspondance, longtemps inédite, que les amants échangèrent pendant plus de dix ans. ” Nos corps, doux instruments de nos jouissances, n’auraient que des plaisirs communs sans cet amour divin qui les rend sublimes. ”

 

Mon avis:

En ce jour de Saint Valentin, ce livre est parfaitement dans le thème. On y découvre des lettres d’amour entre Beaumarchais et sa maîtresse. Ce livre est remplit de beauté. Les mots, les phrases sont comme des poèmes, des odes à l’amour. J’ai vraiment passée un bon moment à lire ses lettres. Un petit secret: je rêve même secrètement de recevoir ce genre de déclaration!
Le seul gros problème de ce livre, et qu’il manque des lettres, on ne peut pas vraiment suivre et bien comprendre leur histoire. Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier ce livre, surtout l’ayant savourer sur plusieurs jours.

3 étoiles

Classique, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

L’art de choisir sa maîtresse et autres conseils indispensables de Benjamin Franklin

Éditeur : Le livre de poche
Collection: La lettre et la plume

Pages : 128 pages
Parution : 30 Janvier 2013
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Classique, Autobiographie

Lien Amazon

 

Résumé:

Inventeur du paratonnerre et respectable rédacteur de la Constitution américaine, Benjamin Franklin était aussi, on le sait moins, un facétieux chroniqueur. Dans ces textes impertinents et excentriques, il prodigue une série de recommandations réjouissantes, de l’art de choisir sa maîtresse (en huit excellentes raisons, dont la plus surprenante est sans doute qu’elle ne doit pas être trop jeune…) à la meilleure façon de transporter un serpent à sonnettes, ou de devenir la reine des commères. Preuve, s’il en était besoin, que l’humour ne connaît ni les frontières ni les âges.

 

Mon avis:

Benjamin Franklin est un homme aux multiples talents. Et un que je ne lui connaissais pas encore est son humour. Ce livre est très agréable à lire, et pratique quand on est dans les transports, ou que l’on attend un rendez vous. Il est composé de plusieurs lettres avec des thèmes différents. J’ai vraiment passé un bon moment avec ce livre. Benjamin Franklin écrit extrêmement bien, et il est très agréable à lire. J’ai bien rit aussi, ce qui m’arrive assez rarement avec un livre. A savoir que le titre du livre ne fait pas référence à toutes les lettres qui y sont présentes. Il y a même une chanson à boire!

Bref une bonne découverte et je compte bien me procurer d’autres livres de cette collection “La lettre et la plume” qui me semble prometteuse.

4,5 étoiles