Littérature française (France), Livres

Rage against the machisme de Mathilde Larrère

Éditeur : Le livre de poche
Pages : 288 pages
Parution : 2 Février 2022
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Essai
Lien Amazon

 

L’histoire:

Les femmes ont une histoire, une histoire de luttes pour leurs droits, conquis, arrachés, défendus, une histoire de colère contre les discriminations, les inégalités, une « Rage against the Machisme ».

L’historienne Mathilde Larrère retrace les combats féministes de la Révolution française jusqu’au mouvement #MeToo d’aujourd’hui, sur les pas de Louise Michel, de Gisèle Halimi, mais aussi de tant d’autres invisibilisées, comme Pauline Léon, Malika El Fassi, les colleuses contre les féminicides…

À l’histoire, le livre mêle des récits, des documents d’époque, des chansons et des slogans, reflétant l’ardeur et la détermination de celles qui n’acceptent pas l’inégalité des sexes, montrant combien elles se tiennent la main au-delà des siècles.
Luttes pour l’égalité, pour les droits de voter, s’instruire, se défendre, gouverner leurs propres corps, mais aussi pour l’émancipation des femmes des colonies : autant de domaines où la liberté des femmes a été bafouée, autant de droits à conquérir et à défendre, encore, aujourd’hui et demain.

 

Mon avis:

Cet essai historique retrace l’histoire des luttes pour le droit des femmes du XVIIIe siècle à nos jours. Entre sujets féministes, citations engagées, explications de slogans, extraits de textes phares, dates et chiffres clés … on en apprend plus sur le chemin parcouru.

Voici une lecture que j’ai grandement appréciée. Rédigée par l’historienne Mathilde Larrère, chaque sujet est richement agrémenté de sources illustrant les propos. On commence forcément dans l’histoire et l’explication de pourquoi les femmes y sont si peu citées. Puis vient la Révolution française, où plusieurs rôles leur sont confiés et leurs voix se font entendre. Grâce aux femmes révolutionnaires et aux suffragettes, le code civil commence à évoluer vers plus de droits et d’autonomie qui mettent des années à être reconnus.

Des dates peuvent être particulièrement choquantes, puisqu’elles sont proches. Elles concernent nos parents et grands-parents, et aussi nous même. Mais comme dit dans le texte « rien n’est jamais acquis ». D’ailleurs des évènements récents y sont aussi décryptés, comme le mouvement #MeToo ou le hashtag #PayeTonUtérus

Intéressant et surtout accessible, j’ai appris beaucoup avec cette lecture que je compte déjà relire. Les informations données permettent de nous forger une bonne base. Il m’arrivait des fois d’interrompre ma lecture pour me renseigner sur certains sujets évoqués. Des illustrations de Fred Sochard y sont aussi présentes, comme celle de la couverture qui m’a fait sourire. Un ouvrage très bien réalisé avec en plus une bibliographie qui nous permet d’aller plus loin.

Un livre qu’on devrait tous lire à notre rythme. Il permet de comprendre nombreux faits historiques et d’en apprendre plus sur de grandes personnalités.

 

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. » Simone de Beauvoir