RDV du Blog, Séries, Top 10

Top 10 – Period drama espagnols et italiens

On connait tous les belles productions que les anglais peuvent faire en terme de films et séries d’époque, mais si on changeait de pays, et qu’on découvert ensemble ce que font les italiens et les espagnols. Après le succès de « Las Chicas del cable » soit Les demoiselles du téléphone, l’idée m’est venue de vous présenter d’autres séries produites par ces derniers. 

Allez en route !

 

ESPAGNE

Grand Hotel

Grand HotelCette série nous emmène à Cantaloa en 1905, où le charmant Julio est engagé comme domestique au prestigieux Grand Hôtel. En réalité, il vient enquêter sur la mystérieuse disparition de sa sœur employée comme gouvernante. Très vite, il tombe amoureux d’Alicia, la belle héritière du palace, promise au sombre Diego. Tous deux vont découvrir qu’au Grand Hôtel, personne n’est ce qu’il paraît être…

Une série qui mêle disparitions, mystères, amours impossibles et rebondissements, au cœur de l’aristocratie espagnole du XXème siècle.

Lien de ma chronique sur cette série

 

Les demoiselles du téléphone

Les demoiselles du téléphoneCette série raconte l’histoire d’une compagnie qui a changé la manière de voir les médias de communication à travers le monde. Dans les années 20, le téléphone a changé la manière de communiquer des gens. C’est une histoire qui parle du fait que ces nouveaux médias modifient la société. Ces standardistes partagent les secrets, les amours, les peines des interlocuteurs…

Lien de ma chronique sur cette série

 

Tiempos de Guerra

Tiempos de guerraCette série se passe en pleine guerre du Rif entre l’Espagne et le Maroc. Elle est donc inspirée de faits rééls. On entre dans le quotidien d’un groupe d’infirmières. De tous âges et issues de la haute société, elles sont envoyées par la reine Victoria Eugenia au chevet de soldats blessés au sein de l’hôpital de Melilla. Le 29 juillet 1921, en pleine guerre du Maroc, la duchesse de Victoria arrive avec un groupe d’infirmières pour stabiliser l’hôpital de la Croix Rouge.

Romance, guerre et lutte des classes rythment la série.

Retrouvez ma chronique sur cette série prochainement sur le blog

 

Mais aussi sur le blog Tierra de Lobos, L’espionne de Tanger inspiré du roman de María Dueñas, Alta Mar; ou encore La cathedral del mar, El Capitan, Águila Roja, El corazón del océano, Velvet…

 

 

ITALIE

Elisa di Rivombrosa

Elisa di RivombrosaCette série raconte la passion entre le comte Fabrizio Ristori et Elisa Scalzi sur un fond de complots politiques, de jalousies, d’intrigue amoureuses et de combats dans l’Italie du XVIIIe siècle. C’est également une excellente peinture sociale de l’époque. 
L’intrigue se situe dans le cadre du Royaume de Piémont-Sardaigne, sous le règne du roi Charles-Emmanuel III de Sardaigne ainsi qu’au Royaume de Naples dans un grand nombre de lieux différents (Palais royaux, châteaux, parcs, milieux urbains, paysages ruraux, villages, ports…). L’ensemble des saisons (soit 2 au total, et une suite) forme une véritable saga de la dynastie des Ristori di Rivombrosa entre 1767 et 1800.
La série est librement inspiré du roman de Samuel Richardson, Pamela ou la vertu récompensée

Lien de ma chronique sur cette série, et sa suite

 

Terra Ribelle

Terra RibelleOn pourrait qualifier cette série de “romantic-western”. Nous nous retrouvons plongé dans la “Maremma” (un région rurale de la Toscane) au milieu du XIXème siècle. Andrea et Iacopo sont des amis depuis leur enfance et on grandit ensemble. Le premier est le fils d’une servante et l’autre le fils du propriétaire terrien. Ils tombent amoureux de la même femme, Elena, dont la soeur Luisaa été promise en mariage à Iacopo par le père des deux jeunes femmes. En effet, celui-ci, malgré son titre de conte est tombé en disgrâce financière (en raison d’une malversation financière de sa banque …), et afin d’éponger ses dettes, il se voit dans l’obligation de donner sa fille aînée en mariage à Iacopo. 

Cette série traite également de l’injustice entre riches et pauvres, des droits des femmes à une époque où leurs droits étaient fortement limités. ou elles étaient également traitées comme marchandises d’échange (des sujets toujours d’actualité malheureusement). 

Lien de ma chronique sur cette série

 

La dama velata

La dama velataCette série se passe au début du XXème siècle, Clara Grandi est une jeune comtesse rejetée par sa famille et qui se voit contrainte par son père, d’épouser Guido Fossà, don juan au passé trouble. Bien des mystères en découlent de cette union, mais surtout le passé qui a tenu Clara loin de sa famille, et les complots sombres qui en sont responsable.

A travers cette série, on suit l’évolution des règles sociales strictes qui évoluent vers un fonctionnement plus moderne.

Lien de ma chronique de cette série

 

Sissi, la naissance d’une impératrice

Sissi, la naissance d'une imperatriceOn connait tous la version de Sissi avec Romy Schneider, et on peut dire que rien que de réussir à passer après cette fabuleuse actrice, ça vaut le détour ! Ici une autre vision nous est proposée, sous forme d’une mini série qui met l’accent sur la véritable histoire de Sissi et ses difficultés à s’intégrer, mais aussi avec sa famille, ses enfants et la politique.

Lien de ma chronique de cette mini-série

 

La Baronessa di Carini

La baronessa di CariniCette série est inspirée d’une légende sicilienne. On suit l’histoire de Laura qui est donnée en mariage au baron de Carini, Don Mariano La Grua, un homme violent et autoritaire. La vie de la jeune baronne semble destinée au malheur jusqu’à la rencontre avec Luca Corbara, un jeune noble qui arrive en Sicile, à la recherche de ses origines grâce à un médaillon sur lequel est inscrit un nom de provenance mytérieuse : Vernagallo.

Lien de ma chronique de cette mini-série

 

Mais aussi sur le blog Il falco e la colomba inspiré du roman de Stendahl, La freccia nera inspiré du roman de Robert Louis Stevenson; ou encore Les Médicis : Maîtres de Florence, Anna Karenine avec Vittoria Puccini… et prochainement Leonard de Vinci avec Aidan Turner 

Séries

Alta Mar

4331632

Acteurs : Ivana Baquero, Alejandra Onieva, Jon Kortajarena, José Sacristán, Eloy Azorín, Felix Gomez et Tamar Novas
Réalisateur : Gema R. Neira, Ramón Campos
Audio : Français, Espagnol
Durée : 400 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique

 

L’histoire:

Sur un paquebot de luxe reliant l’Espagne au Brésil dans les années 1940, deux sœurs découvrent de troublants secrets de famille après une série de morts mystérieuses.

0850906

 

Mon avis:

Actuellement disponible sur Netflix, cette série espagnole est très prometteuse. Une saison 2 est d’ailleurs commandée, et j’ai déjà hâte de découvrir la suite.

Composée de 8 épisodes, on suit l’aventure de deux jeunes femmes, Carolina et Eva, qui embarquent pour une traversée transatlantique direction l’Amérique du Sud. Les deux sœurs sont très différentes niveau caractère, mais inséparables. Accompagnées de leur oncle, leur père et mère n’étant plus de ce monde, Carolina s’apprête à célébrer son mariage sur le navire. Mais dès la première journée, un meurtre est commis. Une femme aurait été jetée par dessus bord, et il s’agit de celle que les sœurs ont recueillit et offert leur aide. Un meurtrier est sur le bateau, l’enquête peut commencer.

Comme à leur habitude, les espagnols nous font de très bonnes séries. Dès les premières minutes nous sommes happées par l’histoire, et on ne décroche plus. J’ai bien aimé la mise en scène de la bande d’annonce, qui nous fait penser au jeu Cluedo ! Et quel plaisir de retrouver Eloy Azorin, de Grand Hôtel, dans un rôle bien différent. Bien que son personnage aime bien jouer lui aussi. Les actrices principales sont très convaincantes dans leurs jeux, elles mènent la bar. Un coup de cœur pour le personnage d’Eva, qui est une femme très indépendante et têtue. Je l’ai aimé dans son rôle d’enquêtrice auprès de Nicolas. Concernant l’histoire, elle est très bien mené, et nous tient en haleine. Même si on a quelques doutes, je ne m’attendais pas du tout au dénouement de cette fin de saison. J’ai d’autant plus hâte de savoir la suite. Il va déjà falloir attendre la fin du tournage. Donc un moment, sniff. J’apprécie ce mélange entre Titanic, Les crimes de l’orient express et Agathe Christie, avec au programme: secrets de famille, lutte des classes, meurtres, enquêtes et amour. Une très bonne série que je vous invite à découvrir, si ce n’est pas déjà fait !

note 4,5 étoiles - série

 

Séries

Les demoiselles du téléphone (Las chicas del cable)

la-ptite-bulle-d-elo_las-chicas-del-cable_2b252842529

Acteurs : Blanca Suárez, Ana Fernández, Maggie Civantos, Nadia de Santiago, Yon González, Martiño Rivas
Réalisateurs : Gema R. Neira, Ramón Campos
Audio : Espagnol, Français
Durée : 1200 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

L’histoire:

Las chicas del cable raconte l’histoire d’une compagnie qui a changé la manière de voir les médias de communication à travers le monde. Dans les années 20, le téléphone a changé la manière de communiquer des gens. C’est une histoire qui parle du fait que ces nouveaux médias modifient la société. Ces standardistes partagent les secrets, les amours, les peines des interlocuteurs…

 

Mon avis:

Cette série espagnole se déroule à Madrid à la fin des années 1920. On suit l’histoire de 5 jeunes femmes en quête d’indépendance, qui travaillent dans une compagnie de téléphone. Marga, Carlota, Angeles, Sara et Lidia sont toutes issues de milieux différents. Elles se retrouvent embauchées dans cette société en plein essor, mais dans un monde qui est dominé par les hommes. Elles ont le même point commun, et cherchent par ce travail à s’émanciper et à gagner leurs libertés. A l’époque, être une femme n’est pas simple, et elles vont mener ensemble un combat en faveur de l’égalité des sexes.

La série commence fort et est engagée dans le féminisme. Elle dénonce le fait que les hommes sont aux commandes de tout, que se soient dans leurs foyers, que dans l’entreprise. On suit au départ le personnage de Lidia Aguilar Dávila / Alba Romero, qui est rattrapée par son lourd passé. Et très vite arrivent quatre autres femmes, ses collègues de travail. Les épisodes s’enchaînent et sont prenants. Les histoires de chacune s’entremêlent avec brio. Intrigue, amour et amitié rythme cette série, avec une touche de mystère. En plus de se mobiliser envers les droits des femmes, la série va même plus loin en intégrant homosexualité et le poly-amour avec l’histoire de Carlota, Sara et Miguel. Les lieux de tournage sont sublimes, comme pour les costumes. Il est juste dommage que la bande son est trop moderne.

Côté casting, on retrouve Blanca Suárez, Nadia de Santiago, Ana Fernández, Maggie Civantos Ana, Maria Polvorosa et Yon Gonzàles. Quel plaisir de retrouver Yon Gonzàles de Gran Hotel, mais aussi Concha Velasco. Pour les deux acteurs, leurs personnages ont changé de statut social. Francisco est le directeur de l’entreprise et Carmen est la femme d’un noble. J’apprécie énormément le duo Blanca Suárez et Yon Gonzàles, soit Alba et Francisco. Je trouve qu’ils vont bien ensemble. Je n’avais pas encore vu de films ou séries avec Blanca, et autant dire, elle est impressionnante. Je suis d’ailleurs curieuse de la voir dans d’autres rôles.

Bref, encore une série a découvrir. D’ailleurs une saison 4 est en commande.

4,5 étoiles - série

Littérature espagnole (Espagne), Séries

L’espionne de Tanger

l-espionne-de-tanger

Studio : Koba Films
Acteurs : Adriana Ugarte, Hannah New, Mari Carmen Sánchez, Peter Vives, Filipe Duarte
Réalisateurs : Iñaki Mercero, Iñaki Peñafiel, Norberto López Amado
Audio : Espagnol, Français
Durée : 935 minutes
Sortie : 11 Octobre 2016
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

1936, Madrid. Sira est la fille d’une ouvrière qui lui a enseigné la couture toute petite. Amoureuse d’un bel escroc, elle quitte l’Espagne pour Tanger où il l’abandonne vite. Sira doit travailler en tant que couturière. Mais sa vie prend alors une tournure inattendue : elle collabore avec les services secrets britanniques quand la Seconde Guerre mondiale éclate…

Après Grand Hôtel, voici la nouvelle saga venue d’Espagne, avec Adriana Ugarte, Elvira Minguez, Raul Arevalo et Carlos Santos.

Cette saga est adapté du best-seller mondial de María Dueñas, L’Espionne de Tanger. Une magnifique série récompensée par 14 Prix et traduit dans 25 langues !

Le talent et la beauté d’Adriana Ugarte (Julieta de Pedro Almodovar) éclatent dans le rôle de l’héroïne Sira.

 

 

Mon avis:

Cette série espagnole de 17 épisodes mêle couture et espionnage. On suit le destin de la jeune Sira dans les années 30 en Espagne, qui fait ses premiers pas en tant que couturière. Insouciante et naïve, elle suit son amoureux au Maroc, qu’elle pensait être l’homme de sa vie. Après multiples épreuves, la jeune fille va devenir une jeune femme et une espionne des services secrets britannique.

La série est une belle réussite, et elle est portée par le talent de Adriane Ugarte qui incarne le rôle principal. On est avec elle au fil des épisodes, amoureuse, fière, stessée, et inquiéte. Outre son talent, la série nous emporte dans des décors sublimes (Espagne, Maroc et Portugal) et nous fait découvrir aussi la mode de l’époque. Passionnée de beaux costumes, vous serez servi ! J’ai apprécié aussi découvrir la Seconde guerre mondiale du point de vue des espagnols, qui est une première pour moi.

Voici encore une série qui je vous recommande vivement à tous les amoureux d’Histoire et de romance.

Merci à Koba Films de nous faire découvrir en langue française de superbes films et séries

4 étoiles - série

Séries

Grand Hotel

Studio : Koba Films
Acteurs : Adriana Ozores, Amaia Salamanca, Antonio Reyes, Iván Morales, Concha Velasco, Yon González, Fele Martínez, Pep Anton Muñoz
Réalisateurs : Silvia Quer, Carlos Sedes
Audio : Français
Durée : 2730 minutes
Sortie : 10 Mai 2016
Genre: Historique, Romance, Drame
Lien Amazon – Coffret 5 saisons

L’histoire:

Espagne, 1905. Julio Olmedo, jeune homme d’origine modeste se rend à Cantaloa pour rendre visite à sa sœur Cristina, employée comme femme de chambre au prestigieux Grand Hôtel. A son arrivée, il découvre qu’elle a été renvoyée et qu’elle n’a pas donné signe de vie depuis plus d’un mois… Persuadé que sa disparition cache quelque chose, Julio décide de rester et s’installe au Grand Hôtel. Se gardant bien de révéler sa véritable identité, le jeune homme parvient à se faire embaucher en tant que serveur pour ce qui lui permet de débuter son enquête… et de faire la connaissance de la très belle Alicia, la fille de Doña Teresa Alarcón, la propriétaire du Grand Hôtel… Mais Julio va vite découvrir qu’au Grand Hôtel, personne n’est ce qu’il paraît être. Personne n’est à l’abri du danger et de la suspicion…Un réseau complexe de mensonges, d’amour, de secrets et de trahison… dans un cadre incomparable

Mon avis:

Voici une série espagnole que je souhaite vous faire découvrir si ce n’est pas déjà fait! Elle est composé de 3 saisons qui sont disponible sur le site de 6play.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette série, je suis sur que de prime abord vous allez penser à Downton Abbey. Eh bien détrompez vous, cette impression sera vite oubliée!

Dans cette série on fait la connaissance de la famille Alarcon qui dirige d’une main de maître ce grand hôtel. L’intrigue s’installe très vite et évolue à chaque épisode. Au programme: romantisme, action, trahison, complot, manipulation…

Bref une bonne série sur un fond policier au début du XXème siècle en Espagne.

5 étoiles

Séries

Tierra de Lobos

Studio : Divisa Red
Acteurs : Álex García, Junio Valverde, Juan Fernández, Sergio Peris-Mencheta, Antonio Velázquez, Dafne Fernández
Réalisateurs : Rocío Martínez, Juan Carlos Cueto, Joaquín Llamas
Audio : Espagnol
Durée : 3000 minutes
Sortie : 11 Octobre 2016
Genre: Historique, Romance
Lien Amazon

Les deux frères Bravo reviennent sur leurs terres natales après avoir vécu quelques temps au Portugal. Mais le propriétaire de ces terres, le Senior Lobo, a bien l’intention de les en déloger par tous les moyens… Tierra de Lobos est une série espagnole qui se déroule au XIXe siècle ; lancée par Telecinco en septembre 2010, la série est vite devenue un succès.

Mon avis:

Une très belle série qui est composée de trois saisons disponible en VOSTFR où se mêlent amour, action, complot. On suit les aventures des frères Bravo qui retournent chez eux à La Quebrada. Mais leur retour ne va pas se passer comme prévu.

Les comédiens sont bons et dégagent du charisme à l’écran. Un coup de cœur pour Jean Marie, un franco suisse qui instaure de l’humour dans la série.

Enfin les lieux de tournage sont magnifiques, de très beaux paysages et décors à découvrir.

4 étoiles - série

Films, RDV du Blog, Séries, Top 10

Top 10 – Period Drama (films et séries)

Comme vous le savez peut être, j’adore regarder des period drama, des films et séries d’époque en costume. D’ailleurs je suis membre d’un forum où je m’occupe du timing et de l’encodage de vidéo de ce genre. J’ai aussi fait équipe (il y a bien longtemps) pour la traduction d’une série espagnole. Sur l’idée du blog « Dans le manoir aux livres » j’ai décidé de vous en parler un peu plus en vous présentant mon top 10, qui n’a d’ailleurs pas été facile à réaliser.

 

1.Orgueil et Préjugés

orgueiletprejuges1995

Ce top ne peut commencer que par cette superbe adaptation de l’oeuvre de Jane Austen par la BBC

 

 

 

 

 

 

 

2. Downton Abbey

Downton_Abbey_season_1

Une super série que je peux forcément que citer dans ce top.

 

 

 

 

 

 

 

3. Victoria, les jeunes années d’une reine

64213

Ce film retrace l’histoire d’amour de la reine Victoria et du prince Albert. Si vous ne l’avez pas encore vu, je peux que vous le recommander.

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

4. Nord et Sud

téléchargement

Nouvelle série basée sur l’adaptation de l’oeuvre de Elisabeth Gaskell. La BBC nous gâte avec de très belles réalisations

 

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

 

5. Grand Hotel

3181791513_1_2_SyBUmkWA

Série espagnole qui peut faire penser à Downton Abbey, mais avec une note d’Agatha Christie dans le scénario.

Ma chronique

 

 

 

 

 

6. La Figlia di Elisa

La_figlia_di_Elisa_–_Ritorno_a_Rivombrosa

Série italienne qui fait suite à la série « Elisa di Rivombrosa ». Quand je compare les deux séries, je trouve que finalement la deuxième partie est mieux que la première. Je pense que surtout, les tendances un peu violente de Francis, un personnage principal, me gêne.

Ma chronique

 

 

 

 

 

7. L’héritière

518lCfiLTvL._SY300_

Film américain qui s’inspire de faits réels, et fait notamment référence aux préjugés sur les femmes et leurs manquent de libertés

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

8. Quatre saisons à Mellstock

under_the_greenwood_tree

Film inspiré de l’oeuvre de Thomas Hardy du même nom

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

 

9. Tierra de Lobos

34174

Nouvelle série espagnole qui a connue un grand succès

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

 

10. La baronessa di Carini

3006138667_2_7_X1CeW1xI

Mini série italienne basée sur la légende sicilienne de la baronne de Carini

Ma chronique

 

 

 

 

 

Et bien d’autres…

Sans titre-1