Littérature anglaise (Angleterre), Livres, Romance, Romance historique

Le club des survivants, tome 1 : Une demande en mariage de Mary Balogh

61tzrbxst9l

Éditeur : J’ai lu
Pages : 384 pages
Parution : 15 Avril 2015
Tome : 01/07
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

.

L’histoire:

Au domaine de Penderris, on soigne les corps et les âmes blessés. C’est ici qu’on accueille les valeureux officiers rescapés des guerres napoléoniennes. Et si lord Trentham, récemment anobli pour ses faits d’armes, a la chance d’être valide, son traumatisme n’en est pas moins profond. Désormais, il a un titre à transmettre, et doit donc se marier. Or quelle femme voudrait de lui alors qu’il se déteste lui-même ? Peut-être cette jeune veuve, lady Muir. Elle aussi a eu son lot de souffrances, mais c’est une lady raffinée, tandis que lui n’est qu’un rustre. Et il a beau être fou d’elle, un monde les sépare.

.

Mon avis:

Découverte d’une nouvelle saga écrite par Mary Balogh qui se penche sur les traumatismes de la guerre, qu’ils soient physiques ou morals. On fait ainsi la rencontre de Hugh, devenu Lord Trentham suite à un exploit sur le champ de bataille. Il en garde de nombreuses blessures, non dans sa chair mais dans son âme. Invité chez ses amis pour leurs retrouvailles annuelles, il vient en aide à une jeune femme qui vient de faire une chute sur la plage. Lady Muir, jeune veuve, est alors en visite chez une amie. Les échanges entre eux sont plus qu’explosifs. Hugh n’aime pas les aristocrates qui sont trop guindés à son goût, et Gwen trouve son sauveur brut et froid. Forcé à se côtoyer, ils vont devoir apprendre à se connaitre et des surprises arriveront…

L’auteure aborde une thématique intéressante, et j’ai déjà hâte d’en savoir plus sur les autres anciens habitants de Penderris. Gwendoline est un personnage attachant, qui a subi plusieurs pertes récemment. Issue de la haute société et ayant une bonne éducation, elle n’hésite tout de même pas à sortir des rangs, surtout avec les propos soutenus par Hugh. Venant du monde des affaires, il ne veut pas avoir affaire à la noblesse, même s’il en fait partie dorénavant. Ancien militaire, il est renfermé sur ses idées et lui même. En convalescence au domaine, ils vont devoir se supporter, tout en comparant leur monde pas si différent, pour ensuite se retrouver sur Londres. Même si un certain nombre de clichés sont là, j’ai passé un bon moment avec ce premier tome. Nos héros vont devoir apprendre à vivre et accepter leur passé pour réussir à se reconstruire. Rafraichissants, sincères et amusants, j’ai grandement apprécié leurs échanges !

Pour information, on retrouve le début de l’histoire de certains personnages, dans les préquels de la saga des Bedwyn soit « Une nuit pour s’aimer » et « Le bel été de Lauren ».

note 3,5 étoiles

6 réflexions au sujet de “Le club des survivants, tome 1 : Une demande en mariage de Mary Balogh”

  1. Même si j’adore l’autrice, j’avais peur de ne pas aimer parce que les gueules cassées et moi.. mais même si c’est cliché comme tu dis ça fonctionne et on passe un joli moment émouvant et même drôle parfois dans mon souvenir.

    1. Je confirme que certains de leurs échanges sont très drôles ! Après on ne peut pas vraiment considérer Hugh de gueules cassées, les autres par contre… à voir. J’ai les trois tomes suivant dans ma PAL !

        1. Si je comprends bien, la suite de la saga est soft sur les traumatismes de nos héros de guerre ?

          1. Disons que si quelques uns ont des séquelles physiques, ce sont surtout les traumatismes autres, plus invisibles, qui sont traités chez eux et leur entourage, en tout cas je m’en souviens ainsi.

Laisser un commentaire