Jeunesse, Livres

Soeurs de coeur de Salla Simukka

couv32037279

Éditeur : Hachette
Pages : 160 pages
Parution : 2 Janvier 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Un étrange hiver s’est abattu sur la ville. Peu à peu, le froid glace le cœur des hommes. Et seule Alice semble s’en rendre compte. Mais une simple libellule va tout changer. Intriguée par ses ailes couleur de l’arc-en-ciel, Alice la suit, tombe… et n’arrête plus de tomber. Elle se réveille dans un endroit merveilleux : le pays des sœurs. C’est là qu’elle rencontre Océane, sa future meilleure amie. Ensemble, elles découvrent des créatures enchantées. Ensemble, elles partent à la recherche d’histoires oubliées. Et ensemble, elles devront affronter la reine Lili, qui veut ensevelir le monde sous un hiver éternel…

 

Mon avis:

Avec ce roman on fait la connaissance d’Alice, une jeune fille de 11 ans pleine d’imagination. Alors que la neige recouvre d’un doux manteau sa ville, Alice fait la rencontre d’une mystérieuse libellule qu’elle décide de suivre. Et c’est là qu’elle passe au travers de la poudreuse, et atterrit dans un pays où règne perpétuellement l’été. Sorolande est un monde peuplé de créatures les plus étonnantes et merveilleuses les unes que les autres. Elle y fait la connaissance d’Océane, une autre jeune fille de son âge, avec qui elle va lier un grand lien d’amitié. Ensemble, elles vont vivre multiples aventures…

Dès les premières pages de ce roman, on ne peut que penser à Alice aux pays des merveilles, mais aussi à la Reine des neiges, ou encore Le jardin secret. Leurs univers se regroupent, et forment une très belle composition avec ce roman et la plume de Salla Simukka. Et c’est avec les étoiles aux yeux, qu’on tourne les pages de cette histoire si courte, mais très bien amenée. On retrouve notre âme d’enfant en compagnie d’Alice et Océane. Le monde décrit est féerique, remplit de couleur et de poésie. Mais c’est surtout l’importance de l’amitié qui y est prônée. On ne peut qu’être attaché à l’issue de notre lecture, par ces deux jeunes sœurs de cœurs, ses jeunes filles qui deviennent meilleures amies. Une très belle découverte qui a su me charmer, et que je vous conseille !

 

4,5 étoiles

Livres, Young adult

Engrenages et Sortilèges de Adrien Tomas

couv44133846

Éditeur : Rageot
Pages : 480 pages
Parution : 23 Janvier 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Fantasy, Steampunk

Lien Amazon

 

L’histoire:

Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…

 

Mon avis:

Comme le titre nous l’annonce, nous entrons dans un monde où se mêle les machines et la magie. Cette dernière nous est montrée comme désuète, face à l’avancement des nouvelles technologies. Nos héros, Grise et Cyrus font partie de ses deux mondes. Cyrus est le fils d’une générale, et élève de l’Académie. Grise est également élève dans la même école, mais tous les oppose, puisqu’elle est une mécanicienne. Un soir, ils échappent de justesse à un enlèvement, qui à leur grande surprise, les vise tous les deux. Ils sont alors aidés par les Rets. Sonne pour nos héros, le début de leur aventure contre l’Empire.

Ce roman est très prenant et assez engagé. Une fois qu’on l’a en main, on ne peut s’arrêter. L’intrigue est vraiment bien menée, et s’enchaîne ainsi rebondissements et révélations. On ne s’ennuie pas une seule minute. On suit avec plaisir nos héros, qui nous font découvrir leur univers, mais aussi cette révolution naissante. Grise et Cyrus sont deux enfants issus de la haute société, et ils vont se retrouver face à la réalité. Ce qu’ils croient connaitre, en est rien. Et c’est une vérité assez sombre qui va leur être révélée, ce qui n’arrêtera en rien nos aventuriers dans leur lutte commune. Ainsi, lutte de classe, politique, oppression, corruption, rébellion et amitié sont au programme de ce roman.

3,5 étoiles

Top Ten Tuesday

Top Ten  Tuesday: Les 10 raisons pour aimer … la littérature jeunesse

Top Ten Tuesday

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blog Frogzine.

 

Voici mon top 10 : Les 10 raisons pour aimer… la littérature jeunesse

 

1. Pour la variété des sujets abordées: Il y a vraiment tout sujets abordés dans la littérature jeunesse, même la mort par exemple avec ce superbe album L’homme montagne

Couverture L'homme montagne

2. Pour les superbes illustrations qui les accompagne: Je suis par exemple une grande fan de Benjamin Lacombe, et je me fais un plaisir d’acheter chacun de ses ouvrages (que je n’ai pas au complet)

Image associée

3. Pour avoir le plaisir d’en redécouvrir certains au cinéma

Résultat de recherche d'images pour "harry potter"

4. Pour retrouver son âme d’enfant, et relire des classiques qui nous ont marqués

Couverture La sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca

5. Pour la facilité de les partager avec nos proches, qu’ils soient enfants, adolescents ou adultes

6. Parce qu’elle est adaptée à tout âge et niveau. Aujourd’hui des maisons d’éditions pensent même à des ouvrages conçu pour les dyslexiques. Un exemple avec ma découverte du Buveur d’encre

Couverture Le buveur d'encre

7. Parce qu’elle existe sous différents formats: album, bande dessinée, roman, one-shot, saga

8. Pour les superbes éditions limitées que nous offre ce genre

9. Pour les livres objets tellement magnifiques

10. Puisque c’est la première porte vers la lecture

 

 

Films

August Rush

51gAgD5AzAL._SY445_

Acteurs : Freddie Highmore, Keri Russell, Jonathan Rhys-Meyers, Robin Williams
Réalisateur : Kirsten Sheridan
Audio : Français, Anglais
Durée : 109 minutes
Genre: Drame, Romance, Musical
Lien Amazon

 

L’histoire:

Peu importe qu’il ait grandi dans un orphelinat : August Rush est persuadé que ses parents n’ont jamais voulu l’abandonner. Le jour où il découvre son talent inné pour la musique, August y voit même le moyen de retrouver ceux qui l’ont mis au monde : il est sûr que ses parents, s’ils entendent la symphonie qu’il a composée pour eux, sauront le reconnaître au travers de sa musique…

 

Mon avis:

Même si ce film est sorti il y a plus de 10 ans, c’est toujours avec autant de plaisir et d’émerveillement que je le regarde. Le jeune Evans Taylor, interprété par Freddie Highmore que l’on retrouve en ce moment dans la série Good Doctor, nous ouvre les portes de son monde, bercé par les mélodies qui l’entourent. Chaque élément, le bruit des feuilles, l’eau qui ruisselle, le vent qui s’infiltre… éveillent en lui une vraie symphonie. Mais ce jeune enfant est surtout à la recherche de ses parents, et il espère que la musique les amènera à lui.

Ce film est tout en douceur, en émotion et en poésie. Il nous pousse à nous poser, à ressentir les choses les plus simples, et à faire communion avec ce qui nous entoure. Dès sa sortie, j’ai tout de suite était happé par son univers, et même encore maintenant il a cet effet sur moi. Les mots et les notes nous parlent. J’adore ces moments, où l’on entend Evans qui ouvre son cœur, et partage ses ressentiments sur la musique. On part à l’aventure avec ce petit homme qui n’est pas au bout de ses surprises. Comme lui, on espère que son rêve va se réaliser, et que ses parents vont entendre son appel grâce à la musique.

Keri Russell est tout aussi convaincante dans le rôle de la violoncelliste Lyla Novacek, que Jonathan Rhys-Meyers en rocker, alias Louis Connelly. Et que dire de Robin Williams, je suis juste fan.

La bande originale est aussi d’une grande qualité. On n’entend pas seulement les notes, mais grâce aux jeux de caméra on sent.

Comme vous l’avez compris, un vrai coup de cœur, dont je ne me lasse aucunement.

 

La musique est partout, il suffit d’écouter !

 

5 étoiles

RDV du Blog, Top Ten Tuesday

Top Ten Tuesday: Vos 10 objectifs livresques pour 2019

Top Ten Tuesday

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blog Frogzine.

 

Voici mon top 10 : Vos 10 objectifs livresques pour 2019

 

  1. Etre plus régulière dans mes publications: Autant dire que des fois il y a de sacrés trous !
  2. Participer à plus de challenges et les suivre: Aujourd’hui je participe à trois challenges, et il y en a un où je n’ai pas encore commencé.
  3. Participer à plus de lectures communes: C’est quelque chose que j’apprécie, et ça serait l’occasion d’en faire plus.
  4. Continuer l’organisation des deux swaps que j’ai créé: Jane Austen and Period Drama / Les écrivaines anglaises du XIXème siècle et Autour de l’image
  5. Partager plus avec vous sur des sujets culturels: C’est aussi un domaine que j’apprécie beaucoup, et que j’aimerais développer
  6. Développer plus les sujets sur les period drama: C’est un sujet qui me passionne, et je tenais d’ailleurs mon premier blog uniquement sur ce genre.
  7. Lire davantage de manga, un genre que je connais peu
  8. Continuer à vous proposer des Top 10: Un rendez-vous que j’aime beaucoup
  9. Participer plus souvent à des TAG
  10. Partager encore et toujours avec autant de plaisir avec vous

 

Résultat de recherche d'images pour "lecture"

Enfin pour finir cet article, je vous souhaite tous les vœux pour cette nouvelle année. Qu’elle soit riche en projet et en réalisation de rêves.

A bientôt

Charlotte

Livres, Romance, Romance historique

Le club des menteurs, tome 4 : Une charmante espionne de Celeste Bradley

couv11914956

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 313 pages
Parution : 1 Octobre 2014
Tome : 04/04
Format: Poche
Genre: Romance, Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Rose Lacey ne regrette certes pas d’avoir abandonné sa vie de domestique pour devenir apprentie espionne au club des Menteurs, un réseau d’agents secrets au service de la Couronne britannique. Elle, la roturière sans éducation, s’exerce maintenant au combat et se plonge dans l’étude des livres. Ambitieuse, elle se donne à fond pour devenir la meilleure. Tout serait parfait sans ce gredin de Collis Tremayne, un aristocrate bourré de charme, mais aussi son plus grand adversaire. Ces deux-là ne cessent de se chamailler et de se lancer des défis. Un dérapage, et la sanction tombe : ils exécuteront leur première mission ensemble. Cette fois, c’est main dans la main qu’ils travailleront pour le royaume, faisant fi de leur différence sociale, de leur rivalité et, surtout, de la passion qui brûle entre eux…

 

Mon avis:

Pour ce dernier tome, on retrouve deux personnages qu’on a pu connaitre dans les précédents: il s’agit de Rose Lacey, qui est une ancienne domestique; et Collis Tremayne, neveu et héritier de Lord Etheridge. Rose est une jeune fille qui a connu un dur passé, mêlant pauvreté et violence. Engagée depuis peu dans l’école des menteurs, elle est déterminée à devenir une espionne et à être intégrée au club. Avec Collis, elle fait partie des meilleures élèves. Mais ce jeune aristocrate fait tout pour la déstabiliser, et ils se taquinent constamment. Ce dernier a été blessé à la guerre, et ce handicap le hante. A force de chamaillerie, nos deux héros vont se rapprocher. Et c’est lors d’une mission qu’ils vont devoir prouver qu’ils sont apte à être des Menteurs. Mais celle-ci ne va pas se passer comme prévu…

J’avais vraiment hâte de retrouver ses personnages qui m’ont bien fait rire avec leur « je t’aime, moi non plus ». En plus de la romance, un nouveau complot est en route. J’aime toujours autant comment l’intrigue est amenée, et n’est pas du tout redondant. C’est très agréable aussi de suivre le devenir des autres personnages qu’on a connus. Encore un super moment, et je dirais même que ce tome est mon préféré de la saga.

4,5 étoiles

Jeunesse, Livres

Harry Potter, illustré, tome 2 : Harry Potter et la chambre des secrets de J. K. Rowling et Jim Kay

couv42248084

Éditeur : Gallimard
Pages : 272 pages
Parution : 3 Octobre 2016
Tome : 02/07
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantasy

Lien Amazon

 

L’histoire:

Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s’abat sur les élèves, cette deuxième année à l’école des sorciers ne s’annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés.

 

Mon avis:

C’est toujours avec autant de plaisir que je me plonge dans cette relecture des aventures de Harry Potter. Place au second tome avec les superbes illustrations de Jim Kay, qui nous emmène découvrir autrement le monde de notre célèbre sorcier.

J’ai bien aimé dans ce tome, les mises en pages sombrent, comme pour le passage chez Fleury et Bott, l’anniversaire de Nick Quasi-Sans-Tête, ou encore lors du passage à la chambre des secrets. On remarque tout de même que les illustrations sont moins nombreuses que dans le premier tome. Il y a de nombreuses pages, où l’on retrouve que des araignées. Et c’est surtout vers la fin que ça se fait ressentir. Par contre, on retrouve toujours ces petits focus, comme lors du premier tome, où l’on a eu le droit à un encart sur les œufs de dragons, avec la venue de Norbert, et le guide des Trolls. Ici place à un focus sur le phenix et les mandragores. Parmi les illustrations, j’ai surtout un coup de cœur pour Gilderoy Lockhart que je trouve particulièrement réussi.

 

4 étoiles

Bande dessinée, Livres

La guerre de Catherine de Julia Billet et Claire Fauvel

couv30624942

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 160 pages
Parution : 10 Mai 2017
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Jeunesse, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

1941. Rachel étudie à l’internat de la maison de Sèvres, où ses parents l’ont placée par sécurité. Elle y noue de belles amitiés mais y découvre surtout sa passion, la photographie. Bientôt, les lois contre les Juifs s’intensifient, il n’y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, tout de leur vie d’avant, à commencer par leurs prénoms. Rachel devient Catherine. Raconte, lui intiment ses professeurs en l’envoyant sur les routes de la zone libre, un appareil photo à la main. C’est ainsi que nous découvrons le quotidien d’une adolescente juive dans la guerre, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art.

 

Mon avis:

Rachel Cohen est une jeune fille juive, recueillie au sein de La Maison de Sèvres avec d’autres enfants au début des années 1940. Pendant son séjour, le directeur de l’établissement va lui transmettre sa passion pour la photographie, et lui prête un appareil. Mais avec la guerre, et les rafles qui se multiplient, Rachel doit changer d’identité et fuir. Elle devient Catherine Colin.

Avec cette bande dessinée, on suit le destin des enfants juifs et orphelins durant la guerre, et leur nécessité de se cacher et de fuir constamment. Ils mettent en danger les gens qui les recueillent, et doivent changer régulièrement d’endroits, à cause des dénonciations. Les rencontres sont nombreuses, tout comme la traversée du pays. Catherine s’attache aux personnes et commence à lier des liens avec certains. Son Rolleiflex est toujours à ses côtés pour immortaliser ses moments, comme un journal intime. L’histoire nous transporte littéralement, et nous déchire quand les adieux doivent se faire une nouvelle fois. C’est avec beaucoup d’émotion qu’on tourne les pages, et que l’on voit l’évolution de cette jeune fille, qui grandit au fil des épreuves. Dommage qu’un repère temporel ne nous soit pas indiqué pendant notre lecture. La guerre évolue, et nous ne savons pas à quel moment en sommes-nous. Peut-être est-ce volontaire, pour que l’on perd nos repères comme notre héroïne.

Inspirée de l’histoire de la mère de l’auteure, Julia Billet, cette bande dessinée est adaptée d’un roman jeunesse, écrit également par l’auteure. En fin d’ouvrage, on retrouve d’ailleurs des photographies qui illustrent les lieux et les personnages inspirés de cette histoire.

5 étoiles