Sous le sceau de l’amour de Shirlee Busbee

couv52593023

Éditeur : J’ai lu pour elle
Collection: Aventures et Passions

Pages : 375 pages
Parution : 1 Juin 2013
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

L’histoire:

Elle l’a laissé lui faire l’amour, lui a offert son corps. Désormais, il lui faut regarder la réalité en face. Les hommes comme Royce Manchester utilisent les femmes comme elle. Ils n’en tombent pas amoureux, ne les épousent jamais. Ils se contentent de jouir de leur corps avant de les rejeter pour d’autres.
Comment a-t-elle pu être aussi naïve ? Elle, une simple fille de cuisine… Oser rêver d’amour fou quand il ne s’agit que d’un caprice passager…
Pourtant, Morgan cache un précieux secret : une cicatrice sur la hanche droite. D’où vient-elle, qui la lui a faite et pourquoi, elle l’ignore… Mais elle se sait marquée au sceau de l’amour.
Royce Manchester, ce vil séducteur, n’a qu’à bien se tenir ! Vengeance, coup de foudre, passion, Morgan veut tout. Quel que soit le prix à payer…

 

Mon avis:

Voici le premier roman de Shirlee Busbee que je lis et j’en suis ravie. Il est juste dommage que le résumé ne lui rend pas justice.

Le roman commence avec un prologue qui nous dévoile un complot autour d’une riche famille anglaise, les Devlin. L’histoire reprend 18 ans plus tard. On fait la connaissance de Morgan Fowler alias « Pip » qui déguisée en garçon, travaille en tant que pickpocket avec ses deux frères pour le « Borgne ». Ils ont pour mission de voler un riche américain de retour au pays, du nom de Royce Manchester. Mais ce vol se déroule mal, et Pip est attrapée en flagrant délit. Royce décide d’offrir une chance à l’adolescent, plutôt que de le faire arrêter, ce qui le conduirait directement à la pendaison. En le ramenant chez lui, Royce découvre que sous la saleté et les haillons, ce jeune adolescent est en fait une très belle jeune fille qui ne le laisse pas indifférent. Il décide finalement de l’engager en tant que femme de chambre pour deux raisons : la première est sa ressemblance frappante avec le comte St. Audries, son grand ennemi, il soupçonne même qu’elle est sa fille bâtarde; et la seconde est la découverte de son besoin d’être protégée de l’homme que l’on appelle le « Borgne ».

De là commence l’histoire mystérieuse de cette demoiselle, dont nous connaissons certains secrets grâce au prologue. Nous sommes tenus en haleine au fil des pages et des nombreux rebondissements.

Nos deux héros forment un beau couple. Leur histoire avance lentement, ce qui la rend convaincante. Royce est tout de suite très protecteur envers Morgan. Il a un caractère fort et viril. Morgan, qui est plus jeune que lui, est très courageuse et garde la tête sur les épaules. Elle n’arrive pas à croire ce qu’il lui arrive, après toutes les difficultés qu’elle a connue enfant.

Pour en revenir au résumé, je persiste à dire qu’il ne le met pas en valeur. Cette romance est remplie de mystère et d’aventure. Les scènes hots sont peu nombreuses et peu détaillées comparées à d’autres romances de la collection de J’ai lu pour elle. Bref, j’espère que ma description vous aura convaincue !

4,5 étoiles

La magie de Paris, tome 1 : Le cœur et le sabre d’Olivier Gay

couv54641214

Éditeur : Castelmore
Pages : 320 pages
Parution : 18 Octobre 2017
Tome : 01/??
Format: Broché
Genre: Jeunesse, Fantastique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Chloé, élève en seconde, assiste un jour par hasard à un combat à l’épée entre Thomas, un élève d’une autre classe qu’elle connaît à peine, et une sorte de démon. L’adolescente tente d’intervenir mais est blessée et perd connaissance. A son réveil, la créature est morte et Thomas lui explique qu’il est un mage et que sa mission est de repérer et fermer les failles vers le monde des démons.

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et à Castelmore pour ce partenariat, qui m’a permis de découvrir pour la première fois la plume d’Olivier Gay.

Dès les premières pages, nous rentrons dans le vif du sujet. On rencontre Chloé, une adolescente de 16 ans.  Alors qu’elle s’entraîne au gymnase de son école pour la prochaine compétition d’escrime, elle est témoin d’une agression d’un garçon de sa classe : Thomas. En lui venant en aide, elle manque de perdre la vie. A partir de ce moment, tout se déclenche. Chloé découvre un monde empli de mages, de goules et de chevalier.

Tout comme l’héroïne, nous sommes entraînés dans un monde inconnu, dont on nous donne les clés au fur et à mesure. Chloé est un personnage très attachant qui n’a pas la langue dans sa poche. Son duo avec Thomas fonctionne très bien. Bien qu’il cache beaucoup de choses, ce qui ne peut que nous frustrer, il reste adorable.

J’ai bien aimé les notes d’humour présentent dans l’ouvrage. Nous ne nous ennuyons pas grâce aux révélations et aux retournements de situation. L’univers est aussi très intéressant, il mêle réalisme et magie. On est plongé dans un monde de capes et d’épées modernes. J’attends la suite avec grande impatience, la fin du livre nous ayant laissé avec un certain nombre de questions. Je suis aussi curieuse de découvrir les autres ouvrages d’Olivier Gay. L’écriture de l’auteur m’a conquise.

4 étoiles

 

Chaman de Maxence Fermine

couv51492754
Éditeur : Michel Lafon
Pages : 219 pages
Parution : 12 Octobre 2017
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Le jour où Richard Adam comprit qu’il n’avait qu’une vie, il n’avait jamais été si proche du ciel. Et pour cause. Il se tenait en équilibre sur une poutrelle d’acier, à près de soixante mètres de hauteur. Parvenu au bout de son perchoir, il s’arrêta, retint son souffle, et contempla une dernière fois le paysage qui s’offrait à lui, telle une flaque d’or blanc. Il pensa que la vue était sublime, et la vie, terriblement fragile. Un souffle de vent, un faux pas, et il disparaîtrait à jamais. Il s’envolerait tel un oiseau dans les nuées.
Il n’avait jamais été vraiment sujet au vertige. Jusqu’à aujourd’hui.

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Maxence Fermine est un auteur que j’apprécie beaucoup. Ses textes savent toujours m’envoûter. Et c’est dans le monde des Amérindiens qu’il nous emmène cette fois.

On fait connaissance avec Richard Adam. Sa mère vient de décéder. Pour exaucer son dernier vœu, il se rend à Sioux Fall pour y éprendre ses cendres. Une grande aventure riche en révélation attend Richard. qui en découvrira plus sur les origines de sa mère et de son peuple. La ville où vivent ses tantes est très pauvre, et la vie n’y est pas simple. La plupart des habitants sont alcooliques ou sous l’emprise de la drogue. Avec elles, il va découvrir l’Histoire qui a opposé les amérindiens à ses colonisateurs, ainsi que des lieux mythiques.

Maxence Fermine nous captive une nouvelle fois avec ce récit poétique remplit d’émotion. Dès les premières lignes, j’ai été happée par cet univers que je ne connaissais pas. J’ai apprécié les citations qui introduisent chaque chapitre, et qui nous mettent dans le contexte. Grâce à ce roman, j’ai appris énormément sur cette communauté proche de la terre et de la nature. Il m’a clairement donné envie d’en savoir plus, et a ainsi éveillée ma curiosité de situer chaque endroit cité, pour me plonger encore plus dans l’histoire. Les détails des paysages nous permettent d’évoluer avec merveille en compagnie de Richard. On s’y croirait !

Concernant le personnage principal, Richard Adam, il est touchant tout au long de son parcours. On le sent évoluer, d’un homme qui est mal dans sa peau et qui finit par s’épanouir, grâce aux nombreuses révélations. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants et non pas été laissé de côté.

C’est encore avec un grand plaisir que j’ai découvert cette oeuvre.

4 étoiles

Coco

0056825

Studio : Disney – Pixar
Réalisateurs : Lee Unkrich, Adrian Molina
Audio : Anglais, Français
Durée : 105 minutes
Sortie : 6 avril 2018
Genre: Jeunesse, Fantastique
Lien Amazon

 

Synopsis:

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 

Rien n’est plus important que ceux que vous aimez…

 

Mon avis:

Voici encore un Disney Pixar qui m’a comblée. Il est vrai qu’après avoir lu l’histoire, j’étais sceptique. Un dessin animé qui parle de la mort, mouais… Curieuse, j’ai fini par aller le voir, et quelle heureuse surprise. Ce film est adorable, émouvant, rythmé et étonnamment coloré.

On suit les aventures de Miguel et de sa famille qui se préparent à fêter la traditionnelle fête mexicaine des morts, el Dia de los muertos. Ce petit garçon est passionné de musique, mais il ne comprend pas pourquoi sa famille l’a en horreur. Il compte bien élucider ce mystère.

Coco nous offre un voyage poétique dans un monde qui mêle les êtres vivants et morts. L’histoire m’a captivé, et comme Miguel on se demande pourquoi la musique a-t-elle était bannie dans sa famille. C’est un plaisir de le suivre, et de connaitre les membres de sa famille disparue. On y découvre l’importance qu’à la mémoire familiale. C’est un véritable ode à la vie qui ne pourra que vous touchez. Et que dire de la musique, si ce n’est qu’elle m’a donné envie de sortir ma guitare ! En tout cas, je vous recommande vivement  d’aller le découvrir, si ce n’est pas encore fait.

5 étoiles

Un insupportable prétendant de Stephanie Laurens

couv14232897

Éditeur : Harlequin
Collection: Victoria

Pages : 528 pages
Parution : 1 Septembre 2017
Tome : 02/02
Format: Broché
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Mary Cynster a fait son choix : elle épousera Lord Randolph. Beau, riche et respectable, il est loin d’être un briseur de cœurs comme son frère Ryder, le marquis en titre, et l’aurait sûrement déjà demandée en mariage si ce dernier n’intervenait pas à chaque instant pour les interrompre. À l’inverse de son frère, Ryder est un séducteur notoire qui n’obéit qu’à lui-même. Un séducteur dangereux qui, Mary le comprend bientôt avec effroi, fait tout pour saboter ses fiançailles. Car il la veut pour lui, et lui seul…

 

Mon avis:

Merci à Babelio et aux éditions Harlequin pour la lecture de cet ouvrage.

Ce deuxième tome est consacré à Mary Cynster, la plus jeune de la famille et dernière célibataire. Elle souhaite se marier, mais pas avec n’importe qui, avec Lord Randolph, un séduisant jeune homme. Elle compte sur le collier magique de sa famille pour lui confirmer son choix. Sauf que rien ne se passe lors de leur rencontre, aucune réaction de la part de cet objet. Toutefois, il semblerait qu’une autre personne veuille la main de Mary, cet homme c’est Ryder, le demi frère de Randolph. Il compte bien la séduire et lui démontrer qu’il est celui qu’il lui faut.

Mary est une jeune femme extrêmement têtue qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, de plus quand elle a quelque chose en tête, elle fait tout pour parvenir à ses fins.

Ryder est persuadé que Mary est la femme qui pourra assurer le rôle de marquise. Même blessé, il ne perd pas son objectif, la faire succomber.

Je dirais pour commencer que la construction de l’intrigue de ce livre est amenée de la même façon que le premier tome « Une fiancée à tout prix ». Une première partie sympathique, mais longue, qui est sauvée par un peu de suspens qui arrive ensuite.

La société londonienne est toute aussi bien décrite. Le duo Mary / Rider fonctionne bien, mais je n’ai pas ressenti la même passion qu’avec Henrietta et James. A vrai dire, je reste un peu sur ma faim…

2,5 étoiles

De grandes espérances

61643_backdrop_scale_1280xauto

Studio : Koba Films
Acteurs : Douglas Booth, Gillian Anderson, Ray Winston, David Suchet, Vanessa Kirby
Réalisateurs : Brian Kirk
Audio : Anglais, Français
Durée : 180 minutes
Sortie : 3 avril 2014
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

L’histoire:

Pip est un jeune garçon pauvre et sans réelles perspectives d’avenir jusqu’au jour où la misérieuse Miss Havisham l’invite chez elle afin qu’il puisse tenir compagnie à sa fille adoptive, Estella. Le destin des deux enfants les sépare, mais Pip aura l’occasion de retrouver la jeune fille, devenu jeune femme, au moment où mystérieux mécène lui offre la perspective d’un avenir doré. L’occasion pour le jeune homme de faire ses preuves dans le monde, de découvrir l’amitié et de tenter de conquérir le cœur de sa belle.

Adaptation de l’œuvre de Charles Dickens en 3 épisodes.

 

Mon avis:

Les œuvres de Charles Dickens ont été adaptés de maintes fois, je pense notamment à Oliver Twist. Ici la BBC nous offre une mini-série du roman De grandes espérances, que j’ai particulièrement appréciée.

On retrouve l’univers sombre du roman, et la volonté de dissimuler tous sentiments. Au fil des 3 épisodes, on suit les aventures de Pip. D’abord enfant, on voit notre jeune forgeron grandir et devenir un homme. Le découpage des épisodes nous tient en haleine jusque la fin.

Les lieux de tournage choisi et les plans sont à couper le souffle. Que ce soit la maison de Miss Havisham et ses décors, les marais ou les rues de Londres, on se sent vraiment entraîner dans cet univers que Dickens a créé. La musique joue aussi un grand rôle, et embellie les séquences. Il y a un vrai soucis du détail dans cette réalisation.

Concernant les acteurs, j’ai aimé l’interprétation de Douglas Booth qui joue le rôle de Pip, mais un peu moins celle de Vanessa Kirby qui joue Estella. Mais surtout celle qui m’a impressionnée, c’est Gillian Anderson dans le rôle de Miss Havisham, que j’ai trouvé très convaincante.

3,5 étoiles

Le clan Murray, tome 2 : Le chevalier des highlands de Hannah Howell

couv74855801

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 528 pages
Parution : 12 Juillet 2013
Tome : 02/03
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Et si le meilleur moyen de se défaire des chaînes de son ravisseur était de lui succomber ?

Cameron MacAlpin n’a qu’une envie : se venger de Payton Murray, l’homme qui a déshonoré sa soeur. L’occasion rêvée se présente à lui lorsque, en dédommagement d’une dette, on lui livre Avery, qui n’est autre que la soeur de son pire ennemi. La jeune femme, indignée par l’accusation portée contre son clan, compte bien se défendre, mais Cameron a la ferme intention de la séduire.
Il y a fort à parier que celle-ci ne résistera pas longtemps à ce chevalier si viril…

 

Mon avis:

Après avoir fait la connaissance de Elspeth Murray dans le premier tome, c’est au tour de Avery, sa cousine de nous livrer ses secrets.

L’histoire commence en France. Avery accompagnée de sa cousine Gillyanne, séjourne chez la famille de sa mère, les Lucette. Mais lorsqu’ils se font attaquer, elles sont capturées. Pour payer une dette de jeu, elles se retrouvent auprès de Cameron MacAlpin, un écossais devenu mercenaire. Ce dernier doit rentrer chez lui, afin de régler un problème avec sa sœur, qui aurait été violée par Payton Murray, qui n’est d’autre que le frère d’Avery. Quand Cameron découvre l’identité d’Avery, il voit là une occasion de se venger. Il compte se servir d’Avery, afin de forcer Payton a épouser sa sœur. Sauf que les femmes Murray ne sont pas si facilement manipulable, et Avery compte bien lui faire comprendre !

J’ai bien aimé les deux filles Murray dans cette romance, mais j’ai surtout eu un coup de cœur pour Gilly. Cette jeune adolescente est très mature pour son âge, et n’a pas sa langue dans sa poche. J’ai bien rigolé en leur compagnie.

Même si j’ai trouvé que la romance entre Avery et Cameron arrivent trop vite, j’ai apprécié leur couple. Encore un highlander bourru et borné qui a besoin d’ouvrir les yeux. Mais ce n’est pas facile quand tout ce que l’on croit s’écroule. L’histoire en elle même est intéressante, mais ressemble trop au premier tome. C’est le personnage de Gilly qui lui offre une originalité. J’ai hâte d’ailleurs de la retrouver dans le tome suivant. J’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette jeune fille.

4 étoiles

Le clan Murray, tome 1 : La promesse des highlands de Hannah Howell

couv28865510

Éditeur : Milady
Collection: Milady Romance

Pages : 432 pages
Parution : 22 Mars 2013
Tome : 01/03
Format: Poche
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Saura-t-elle gagner le coeur de son amour d’enfance ?
Alors qu’elle n’est encore qu’une fillette, Elspeth Murray sauve la vie d’un chevalier, Cormac Armstrong. Sans le savoir, ce dernier ravit son coeur à jamais. Bien des années plus tard, c’est le même homme qui va la tirer des griffes d’un prétendant indésirable. La petite fille est devenue une jeune guérisseuse d’une beauté à couper le souffle. Hélas, Cormac est déjà promis à la cruelle et perfide Isabel Douglas. Elspeth va devoir se battre  pour conquérir l’homme qu’elle aime et elle n’envisage pas une seule seconde de perdre.

 

Mon avis:

Je profite d’une relecture de ce livre pour vous en donner mon avis. L’avantage de déménager, c’est de retomber sur des anciens coups de cœur, qui nous tendent les bras pour retomber dans leur univers !

Retournons à notre ouvrage. Ici nous faisons la connaissance d’Elspeth Murray et Cormac Armstrong. Elle est encore une enfant, et lui un adolescent lors de leur première rencontre. Âgée de neuf ans, Elspeth trouve Cormac blessé sur les terres de sa famille. Ce dernier lui demande de fuir et de ne pas l’aider, pour lui éviter des ennuis. En effet Cormac est pourchassé, et on souhaite sa mort. Déjà très têtue, elle décide de le soigner. Comme sa mère, Elspeth a des dons de guérisseuse et sait ressentir les sentiments des gens qui l’entourent. Elle a tout de suite confiance en ce jeune homme, et sait qu’il lui dit la vérité. Après un séjour auprès du clan Murray, il finit par se remettre de ses blessures, et par partir. Elspeth le gardera toujours dans son cœur.

Et c’est justement dix ans après leur première rencontre qu’elle retrouve cet homme qui hante ses rêves. Alors qu’elle vient de se faire enlever, c’est Cormac qui vient à son secours. Ils s’enfuient ensemble, et c’est le début de leur aventure. Elspeth est toujours amoureuse de lui, et elle compte bien le faire succomber à son charme par tous les moyens. Mais celui-ci, est déjà promis à une femme depuis plus de dix ans, Isabel Douglas. Même si elle est dépeinte comme une grâce qui a eu 4 maris et qui sont tous morts, il n’en croit pas un mot. Il compte honorer sa promesse, c’est une question d’honneur pour lui.

J’ai tout de suite été attachée au personnage d’Elspeth. Disons que je me suis reconnue en elle. Son côté empathique, à soigner et à recueillir tous les nécessiteux, j’étais comme elle petite. En plus de ça, Elspeth est aussi quelqu’un de débrouillarde, courageuse et intelligente. Elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense.

Concernant Cormac, on apprend à le connaitre au fil des pages. Il est têtu, et ne veut pas reconnaître ce qu’on lui dit. Des fois, on a envie de le secouer pour ça. Quand on découvre son passé familial, on comprend pourquoi il est si borné et pourquoi il tient à cette promesse d’adolescent. Mais c’est aussi quelqu’un au grand cœur, et sur qui on peut compter.

J’ai aimé dans cette histoire, que ce soit Elspeth qui tienne les reines. Leur aventure m’aura bien fait sourire. Une mention spéciale à Bouillasse, un chat qui a un grand rôle à jouer ! Il m’a fait clairement craqué. Le clan Murray est aussi très attachant tout comme les parents d’Elspeth. J’ai hâte d’en découvrir plus sur cette famille.

4 étoiles

Une fiancée à tout prix de Stephanie Laurens

couv37655080

Éditeur : Harlequin
Collection: Victoria

Pages : 432 pages
Parution : 1 Juillet 2017
Tome : 01/02
Format: Broché
Genre: Romance historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Lorsque sa sœur cadette la presse de se trouver un fiancé, Henrietta est dubitative. L’idée du mariage lui paraît surfaite, et pour cause : elle s’est fait une spécialité de fournir aux jeunes femmes des renseignements sur leurs futurs époux, afin qu’elles ne déchantent pas après leurs noces. Ce rôle, qui lui vaut le surnom de « démarieuse », elle le tient à la perfection ! Même quand elle a la délicate mission d’ouvrir les yeux de son amie Melinda sur le trop séduisant James Glossup, qui ne veut l’épouser que par intérêt. Ce que Henrietta n’avait pas prévu, pourtant, c’est que le prétendant éconduit se retourne contre elle et la menace… à moins qu’elle ne l’aide à retrouver au plus vite une fiancée.

 

Mon avis:

Une fiancée à tout prix, est le premier roman de Stephanie Laurens que je lis, et c’est une belle surprise. Dès les premières pages, nous faisons la rencontre de Henrietta, une « vieille fille » de presque trente ans qui n’est toujours pas mariée, à la grande tristesse de sa petite sœur Mary. D’autant plus qu’une tradition de la famille Cynster veut que Henrietta se marie, pour qu’ainsi Mary est aussi son mariage d’amour, grâce à un fameux collier. Mais comment cette jeune femme, peut trouver un époux, alors qu’on la surnomme la « démarieuse » !? En effet Henrietta est connue pour conseiller les jeunes femmes sur leurs prétendants et découvrir si leurs intentions sont honorables ou pas. C’est ainsi qu’elle va faire la rencontre de James Glossup, qui est un ami de son frère, et dont elle vient juste de conseiller à son amie Melinda de ne pas l’épouser. James vient donc la voir, pour lui expliquer sa situation et elle lui propose ainsi son aide pour trouver une épouse. James doit impérativement épouser une jeune femme avant le 1er juin afin de toucher l’héritage de sa tante. Et il lui reste peu de temps.

J’ai vraiment apprécié ce duo Henrietta / James. Je les ai tout de suite trouvé très touchant. Leur histoire est pour le moins originale, et a réussit à me captiver. On passe ainsi de bons moment à courir les bals, à rencontrer les familles nobles londoniennes du 19ème siècle. Heureusement tout de même qu’un peu de suspense arrive en deuxième partie du roman, vu que je me serais ennuyée. Ce tournant dans l’histoire m’a tout de même quelque peu surprise, mais m’a permit de rester accroché à ma lecture.

Le tome 2 attend dans ma PAL, et je viens bientôt m’y plonger pour en découvrir plus sur Mary, la petite sœur d’Henrietta.

3 étoiles

The vanishing girl, tome 2 : The decaying empire de Laura Thalassa

couv54088746

Éditeur : AmazonCrossing
Pages : 396 pages
Parution : 7 Novembre 2017
Tome : 02/03
Format: Broché
Genre: Romance fantastique, Dystopie

Lien Amazon

 

L’histoire:

Entraînée au métier d’espionne par le gouvernement américain qui utilise sa faculté à se téléporter pour mener des missions à haut risque, Ember Pierce se réveille dans un hôpital de Los Angeles. Elle ne se souvient que de l’essentiel : elle a été piégée et sa dernière mission aurait dû lui coûter la vie.
Utilisant ses facultés de téléportation, elle réapparaît dans la chambre de Caden Hawthorne qui a passé ces dix derniers mois à la croire morte. La jeune femme fantomatique qu’il voit ne ressemble plus à celle de ses souvenirs : ses cheveux sont plus longs, sa peau est plus pâle et son regard est hanté. Lorsqu’Ember lui révèle qu’une personne de confiance l’a trahie, une seule échappatoire s’offre désormais à eux. Sans savoir qui est leur ami et qui est leur ennemi, Ember et Caden se lancent dans la mission la plus périlleuse de leur vie : rester ensemble et survivre.

 

Mon avis:

Je tiens à remercier NetGalley et AmazonCrossing de m’avoir permis de découvrir ce deuxième tome.

Après la fin tendue du premier tome à cause d’une mission qui ne se déroule pas comme prévue, dû notamment à une trahison, on ne peut que se précipiter sur ce tome. On retrouve Ember, dix mois plus tard qui se réveille du coma. Tout le monde la croyait morte, dont son partenaire Caden, qui a la surprise de la voir se téléporter dans sa chambre. Tous les deux ont bien changé. Ember découvre un corps qu’elle ne reconnait pas, balafré de grandes cicatrices et aminci. Elle se rappelle au fur et à mesure de ce qui s’est passé, et une certaine noirceur naît en elle. Caden, pour penser à autre chose qu’à la mort de celle qu’il aimait, a enchaîné les missions et les entraînements au risque de perdre la vie. Alors, quand ils se retrouvent enfin, ils sont d’autant plus motiver à s’enfuir ensemble.

L’univers de ce roman est différent du premier. On se sent perdu comme nos personnages principaux, à qui faire confiance, comment réussir à affronter et rependre le court d’une vie, et combien de temps va-t-elle durer… Beaucoup plus d’actions et d’émotions se succèdent au fil des pages. On stresse pour Ember et Caden qui sont dans une situation délicate, mais on rigole aussi comme dans le premier tome, de leurs joutes verbales. Ces petits moments relâchent la tension générale présente. L’écriture de l’auteur est toujours aussi addictive. On dévore littéralement les pages.

Malgré avoir passé encore un super moment avec ce roman, ce qui me fruste un peu, c’est que toutes les questions que l’on avait à la fin du premier tome, hé bien elles sont encore pratiquement toutes là. Comme les détails sur le projet Prométhée, où les secrets qui entourent Ember et Caden. Plus qu’à attendre le troisième tome, nommé The disappearing act, dont aucune date de sortie n’est encore connue, surement pour 2018. Hâte d’avoir les réponses à mes questions, et de découvrir ce qui va encore arriver à nos héros. Ont-ils bien trouver la liberté ? Il y a de gros doutes à la fin du roman… Dans quelle aventure ont ils bien pu tomber…

4 étoiles