Classique, Livres

Juvenilia de Jane Austen

couv10511554

Éditeur : Charleston
Pages : 125 pages
Parution : Juillet 2017
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Classique

 

L’histoire:

Les Juvenilia regroupent des textes composés lorsque Jane Austen était encore adolescente. Certains, comme Catherine, préfigurent les romans de la maturité, tandis que d’autres, à l’image d’Histoire d’Angleterre, laissent surtout s’exprimer librement un goût de la dérision, de la parodie et même de l’absurde. A la lecture des Juvenilia, l’on s’étonne du sens de l’humour et de la lucidité de cette si jeune fille. Ces œuvres, moins connues et plus spontanées, permettent de mieux saisir les qualités d’un écrivain subtil et secret.

 

Mon avis:

Juvenilia rassemble trois nouvelles que Jane Austen a écrit à l’âge de 12 ans. Comme annoncé dans le résumé, les écrits sont très différents les uns des autres, et montre déjà une très grande maturité de la part de son auteure. Les thématiques nous en donnent la couleur avec comme sujet : les relations familiales, les mariages arrangés et les différences sociales.

Les trois nouvelles portent les titres suivants : « Amour et Amitié », « Les Trois Sœurs », et « Jack et Alice ». Pour les deux premières, il s’agit de correspondances.

Même si ces œuvres sont quelques peu inachevées, j’ai passé un bon moment à découvrir ses trois histoires. On retrouve bien la plume de Jane Austen, que l’on connait dans ses romans. On retrouve aussi ses notes d’humour, et c’est d’ailleurs impressionnant de se dire qu’elle n’avait que 12 ans, lors de l’écriture de ses textes. Après cette lecture, je suis encore plus admirative de son talent. 

Bref, j’ai pris grand plaisir à retrouver Jane Austen avec ses écrits de jeunesse.

 

Bande dessinée, Livres

Les carnets de Cerise, tome 5 : Des premières neiges aux perséides de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

couv49466193

Éditeur : Soleil
Collection: Métamorphose

Pages : 80 pages
Parution : 29 Novembre 2017
Tome : 05/05
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour resurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose…

 

Mon avis:

Avec ce dernier tome, on conclut les aventures de notre petite Cerise, à laquelle je m’étais attachée. J’étais à la fois contente de ce dernier tome, mais aussi triste de quitter Cerise, sa famille et ses amis. Après avoir mené des enquêtes à la découverte des secrets des autres, maintenant c’est à son tour de se livrer. Et c’est avec beaucoup d’émotions, qu’on découvre un passé qui la pèse: la mort de son papa. Elle se confie sur ses relations avec sa mère et ses amies, mais aussi sur ses peurs et ses doutes.

On tourne les pages avec plaisir, pour découvrir l’histoire de notre héroïne. Je suis trop triste de quitter ces personnages, et cette histoire qui m’a accroché dès le départ. Ce tome, comme annoncé précédemment, est plus dans l’émotion. Notre petite Cerise est mise à nue, on la découvre beaucoup plus jeune, et comment elle est devenue notre enquêtrice préférée. On avance de révélations en révélations, grâce aux remémorations de nombreux souvenirs. Les dessins sont toujours aussi superbes, tout comme les mots qui sonnent parfaitement et nous touchent.

J’ai vraiment adoré cette saga, et je la conseille à tous ceux qui n’y ont pas encore succombé ! Cette petite fille à l’imagination débordante n’attend plus que vous.

4,5 étoiles

Films, Uncategorized

Top 10 – Films de danse

TOP 10 - films de danse

Je regarde assez peu d’émissions de télévision, mais il y en une que j’adore suivre, c’est Danse avec les Stars. Avec la reprise, j’ai eu envie de vous faire un top sur les films qui abordent ce thème. Depuis petite, je suis une grande fan de films de danse. Je vous dévoile mon top, que j’ai classé sous trois catégories: Les grands classiques, les modernes, et avec de grands acteurs.

 

  • Les grands classiques

18836068Flashdance

Alex Owens vit à Pittsburg où le travail se fait rare. Elle a dû se faire embaucher comme soudeur sur un chantier. Le soir, pour arrondir ses fins de mois, elle se produit dans un cabaret. Mais la vraie vie d’Alex, c’est la danse.

Un film culte et incontournable des années 80.

 

dirty_dancingDirty Dancing

Dans les années soixante, Bébé passe des vacances familiales monotones jusqu’au jour où elle découvre qu’un groupe d’animateurs du village estival forment un groupe de danse. Pour la jeune fille sage, c’est le début de l’émancipation grâce au « dirty dancing », cette danse ultra-sensuelle, et la rencontre avec Johnny Castel, le professeur de danse.

Cultissime ! Un film que je regarde encore et encore depuis sa découverte. Je ne me lasse pas de le revoir.

 

1547744Billy Elliot

Dans un petit village minier du Nord-Est de l’Angleterre, Billy, onze ans, découvre avec stupeur qu’un cours de danse partage désormais les mêmes locaux que son club de boxe. D’abord effaré, il devient peu à peu fasciné par la magie de la gestuelle du ballet, activité pourtant trop peu virile au regard de son père et de son frère Tony, mineurs en grève.
Billy abandonne les gants de cuir pour assister discrètement aux leçons de danse professées par Mme Wilkinson. Repérant immédiatement un talent potentiel, elle retrouve une nouvelle énergie devant les espoirs que constitue Billy.
Les frustrations larvées explosent au grand jour quand son père et son frère découvrent que Billy a dépensé l’argent consacré au cours de boxe pour des cours de danse.
Partagé entre une famille en situation de crise et un professeur de ballet têtu, le jeune garçon embarque alors dans un voyage à la découverte de lui-même.

Très touchant, très émouvant. Jamie Bell livre une prestation impressionnante.

 

  • Les modernes

18673315Sexy Dance

Rebelle dans l’âme, Tyler Gage a passé toute sa jeunesse dans les bas quartiers et les mean streets de Baltimore, et sait aujourd’hui qu’il ne se tirera d’affaire qu’en rompant avec son milieu. Son seul atout, bien mince : un don naturel pour le hip-hop, qu’il pratique d’instinct, pour son seul plaisir…
Ambitieuse et douée, la belle Nora a grandi au sein d’une famille bourgeoise qui a encouragé très tôt sa vocation, et finance ses études de danse classique à la prestigieuse Performing Arts High School.
Tyler et Nora : deux mondes diamétralement opposés, deux talents, deux passions dont la rencontre explosive sera à l’origine d’un étonnant conte de fée musical...

Premier volet d’une saga de référence. Il reste mon volet préféré.

 

049615_afDanse ta vie

Ils sont jeunes et viennent de tous les horizons. La passion de la danse les a réunis pour une année au sein d’une école réputée. Ils partagent un même rêve : devenir membre de l’un des ballets les plus prestigieux du monde. Pour avoir une chance de réussir, ces aspirants danseurs vont devoir tout donner, aller au bout d’eux-mêmes sans jamais aucune certitude en retour… Chacun à sa façon va tenter d’approcher ce but en suivant les cours du brillant Coope, le maestro en la matière. Tous hélas n’y parviendront pas…

Un film très sympathique qui réserve de très belle chorégraphie.

 

023488Free Dance

Grâce à une bourse d’études, la jeune ballerine Ruby Adams, originaire du Midwest, fait ses premiers pas dans une prestigieuse école de danse new-yorkaise. Elle rencontre par hasard Johnnie Blackwell, un violoniste anglais talentueux. Alors que tout les oppose, une compétition qui pourrait changer leurs vies les pousse à mettre en commun leurs talents, avec l’appui de la troupe de hip-hop The SwitchSteps, et les amène à explorer leurs univers respectifs ; plus encore, à se découvrir eux-mêmes.

Une production récente qui s’est révélé être un coup de cœur. En plus de suivre une danseuse, on suit aussi un violoniste, ce qui fait son originalité.

 

69199671_afSave the last dance

Sara Johnson suit son père à Chicago après la mort accidentelle de sa mère. Chicago est tout le contraire de sa ville natale : immense et cosmopolite.
Sara s’inscrit dans le collège du quartier et s’adonne à tous les genres de danse. C’est pour elle un moyen d’expression et d’évasion.
Elle fait également la rencontre de Derek, un jeune garçon noir très charmant dont elle tombe amoureuse. Cependant, cette relation entre gens de couleurs différentes est mal perçue dans leur entourage.

 

19094893Love n dancing

Une professeur d’anglais qui s’ennuie dans la vie, fait équipe avec un danseur de la côte ouest pour tenter de gagner le championnat du monde. Elle doit faire face en même temps à son fiancé accro au travail et à son ancien partenaire de danse.

 

 

18926151Whatever Lola Wants

Lola, 25 ans, vit à New York où elle travaille pour la Poste en rêvant d’une carrière de danseuse. Youssef, son meilleur ami, est un jeune Egyptien gay installé à New York pour y vivre comme il l’entend. C’est par lui que Lola découvre l’histoire d’Ismahan, star de la danse orientale, véritable légende au Caire.
Dans le restaurant où Youssef travaille, Lola rencontre un autre Egyptien, Zack. L’idylle tourne rapidement court quand Zack prend conscience des différences culturelles qui les séparent et rentre en Egypte. Sans réfléchir, Lola, aussi impulsive que naïve, décide immédiatement de le suivre, sous les yeux effarés de Youssef.
Arrivée au Caire, déçue par l’accueil de la famille de Zack autant que par l’attitude du jeune homme, Lola se met en tête de retrouver la fascinante danseuse Ismahan.

 

  • Avec de grands acteurs:

19627032Black Swan

Rivalités dans la troupe du New York City Ballet. Nina est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lac des cygnes que dirige l’ambigu Thomas. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle nouvelle recrue, Lily…

 

 

 

A ce top, je peux citer en plus:
– dans la catégorie « classique »: Footloose, Grease
– dans la catégorie « avec de grands acteurs »: Moulin Rouge !, Dance with me, Shall we dance ?
– dans la catégorie « les modernes »: Dancing girls, Saga Sexy Dance, Saga Street Dance, Saga Honey

Sorties culturelles

Abbaye Notre-Dame de Scourmout – Espace Chimay

DSC03295

C’est le 25 juillet 1850, que quelques moines trappistes fondèrent une abbaye de l’Ordre cistercien, sur le plateau de Scourmont à Forges, non loin de Chimay en Belgique. Ils vécurent dans un premier temps dans une ferme, puis une église et un monastère s’ajoute, ainsi qu’une brasserie. La première bière de Chimay voit le jour en 1862, et le fromage trappiste qui l’accompagne en 1876.

Au sein de l’abbaye, les moines suivent la règle de St Benoît, vie de prière, d’étude et de travail manuel. La vente de leurs bières et fromages assure l’économie de l’abbaye et permet d’aider les organismes religieux et sociaux.

Le monastère propose aussi des séjours spirituel grâce à son hôtellerie. L’église est toujours accessible au public, pour les différents moments de prières. On peut visiter gratuitement l’église, le jardin et le cimetière.

 

Les bières trappistes de Chimay sont toujours fabriquées actuellement au sein de l’Abbaye Notre-Dame de Scourmont, et les moines participent toujours à sa conception. Les ateliers de fabrication ne se visitent pas, mais on peut en voir une description dans l’Espace Chimay.

Les pères trappistes de Chimay proposent une gamme de 4 bières principales. Elles sont toutes les quatre de haute fermentation et refermentées en bouteilles. La toute première créée, est la Chimay rouge en 1862. En 1956, vient la Chimay Bleue qui est une bière de Noel. S’ajoute à la gamme en 1966, la Chimay Blanche qui est une triple, puis la Chimay Grande Réserve et Cinq Cent en 1982, et plus récemment en 2013, la Chimay Dorée.

Concernant le fromage, il en existe 6 variétés. Le tout premier fromage est lancé en 1876, le Chimay Grand Classique à pâte mi dure. En 1986, le premier fromage à la bière est ensuite créés. Puis deux nouveaux viennent s’ajouter en 1989 et 2007 : Le Vieux Chimay et Le Poteaupré.

 

Album, Livres

Princesses oubliées ou inconnues… de Rebecca Dautremer et Philippe Lechermeier

couv39924152

Éditeur : Gautier
Pages : 96 pages
Parution : 10 Novembre 2004
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Dans Princesses, il y a Cendrillon et quelques autres célébrités mais on y trouve surtout des princesses oubliées, des princesses injustement ignorées. Ce n’est pas tout. Dans Princesses, il y a des histoires, des anecdotes, des secrets et des portraits. Il y a des choses qui font rire, qui font peur, d’autres encore qui font rêver. Et ce n’est pas tout. Dans Princesses, il n’y a pas que des princesses. Il y a aussi des cailloux, des ombrelles et des baisers. Des jardins, un prince, des papillons noirs. Un planisphère, des mystères. De l’amour. Comme toujours. Mais il n’y a pas que ça. Princesses parle de princesses comme personne ne l’a jamais fait, les montre comme vous ne les avez jamais vues. Mais ce n’est pas tout…

 

Mon avis:

Cet album met en scène plusieurs princesses inconnues, anonymes ou disparues. A chaque double page, on fait la connaissance de l’une d’entre elle. Un texte la présente, et une superbe illustration l’accompagne. Parmi toutes ces princesses, il y en a une où l’on peut forcément s’identifier. La mise en page est assez surprenante, la même charte n’est pas forcément gardée de page en page. On a ainsi la surprise, en plus de découvrir une autre princesse, et voir un univers propre à elle. Les textes de présentation sont à la fois poétiques et humoristes. C’est un pur plaisir de tourner les pages, et de partir à la rencontre d’une nouvelle histoire. A la fin du livre, une petite surprise nous attend avec un guide pratique sur les princesses et un test très sympathique à faire.

3,5 étoiles

Films, Livres, Uncategorized

TAG – Back to Hogwarts

Bonjour à tous,

C’est parti pour un nouveau TAG créé par Muffins & Books. Comme vous l’aurez deviné grâce au titre, celui-ci est dédié à l’univers d’Harry Potter ! C’est une saga, qui on pourrait dire, m’a vue grandir ! Le premier tome m’a été offert par ma sœur quand j’étais en primaire, et je suis devenue littéralement accro. D’ailleurs, il y a quelques jours je me suis achetée un beau coffret DVD, et la superbe baguette de sureau. Des objets en plus dans ma collection !

10967798lpw-10976671-article-jpg_4677900_980x426

 

Serpentard ou Gryffondor ?

Quand j’ai fait le test sur Pottermore, je suis tombée la première fois sur Gryffondor, puis Serdaigle. Alors, Gryffondor !

 

Serdaigle ou Poufsouffle ?

Serdaigle et fière de l’être !

Résultat de recherche d'images pour "serdaigle"

 

Métamorphose ou Potions ?

Les deux sont intéressants, mais je préfère tout de même la métamorphose. C’est quand même plus classe! Les potions, ça me rappelle mes cours de science au collège et lycée, où il faut mélanger des ingrédients^^ Même si on peut faire des choses de dingue avec les potions.

 

Soins aux Créatures Magiques ou Défense Contre les Forces du Mal ?

Oh, défense contre les forces du mal, sans hésitation. J’adorais savoir lancer des sorts, même si j’aime beaucoup les créatures magiques aussi.

 

Sortilèges ou Divination ?

A nouveau sans hésitation les sortilèges. Je ne suis pas vraiment convaincue par la divination, tout comme notre chère amie Hermione !

 

Voler sur un balais ou à dos d’Hippogriffe ?

Même si voler sur un Hippogriffe doit être supercool, j’opte pour le balai. C’est quand même plus facile à avoir sous la main !

Image associée

 

Transplannage ou Portoloin ?

A nouveau sans hésitation, le tranplannage. Au moins, on peut aller où l’on veut et quand on veut !

 

Bibliothèque ou Salle Commune ?

Oh, choix difficile ! La bibliothèque est quand même fantastique, sans parler de la réserve qui est juste dingue. Mais au moins dans la salle commune, il y a de bons gros fauteuils bien confortables, un super feu de cheminée, et on peut ramener tous les livres qu’on veut !

 

Vous faire tuer ou vous faire expulser ?

Eh bien, me faire expulser. Peut être que Dumbledore aura un tour de passe passe dans son sac !

 

Festin d’Halloween ou de Noël ?

NOEL ♡ C’est ma fête préférée de l’année, alors pouvoir fêter Noel à Poudlard, c’est un rêve !

Résultat de recherche d'images pour "hogwart noel"

 

Vacances à Poudlard ou au Terrier ?

Hé bien je dirais le Terrier ! Cette maison a quand même un certain charme, j’adorais y aller.

Résultat de recherche d'images pour "le terrier harry potter"

 

Les Canons de Chudley ou Les Harpies de Hollyhead ?

Les Harpies, soutient aux femmes !

 

Préfet ou Capitaine de l’équipe de Quidditch ?

Je dirais Capitaine d’équipe. Je n’ai pas le caractère et les épaules pour être Préfet.

 

Tuer Voldemort ou Ombrage ?

Euh, les deux ! Ombrage, le nombre de fois que j’ai eu envie de la réduire en bouillie. Mais bon, vu qu’il faut choisir entre les deux, je dirais justement Ombrage qui est un personnage complètement psychopathe. Je ne connais pas l’histoire exacte de Ombrage, comme celle de Voldemort, mais Tom est un enfant qui a beaucoup souffert. Il a perdu sa part d’humanité à cause des souffrances qu’il a subis. Harry, je te le laisse !

 

Ordre du Phénix ou Mangemort ?

L’ordre du Phénix, sans hésitation. Il va falloir que je suis bien les entraînements de défense contre les forces du mal!

 

Sirius ou James ?

A nouveau, sans hésitation, Sirius. J’ai adoré son personnage dès ma première rencontre avec lui dans les livres. Et j’aime bien aussi l’acteur qui l’incarne à l’écran: Gary Oldman. J’ai même une petite figurine à son effigie.

Résultat de recherche d'images pour "sirius black"

 

Reliques ou Horcruxes ?

Les Reliques de la Mort ! La création des horcruxes est trop horrible.

 

Pierre de Résurrection, Cape d’Invisibilité ou Baguette de Sureau ?

La Cape d’invisibilité m’a toujours fascinée. Disparaître quand tu veux, ça doit être super cool.

 

Livres ou films ?

ça sera toujours les livres en priorité ! Merci J.K. Rowling pour cette super saga que tu as créée ♡

 

Image associée

Jeunesse, Livres

La Montagne noire de Maria Jalibert

couv32957399

Éditeur : Didier Jeunesse
Pages : 128 pages
Parution : 19 Septembre 2018
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Jeunesse

Lien Amazon

 

L’histoire:

Discret et rêveur, Rémi se sent à l’écart dans la colo où il passe l’été. À tel point que lors d’un pique-nique dans la Montagne Noire, il est oublié par le groupe. Difficile de ne pas se laisser submerger par la peur, seul et perdu au cœur d’une forêt pleine de mystères !

 

Mon avis:

Avec La montagne noire, on suit l’histoire de Rémi, un jeune garçon qui vient de perdre ses parents. Il est ainsi recueilli par son oncle et sa tante, tous les deux agriculteurs. Mais malheureusement, ils ont peu de temps à consacrer à ce jeune garçon pendant l’été. Ils décident donc de l’envoyer en colonie de vacances, afin que Rémi passe un été comme les autres, et ne s’ennuie pas. L’endroit est super, et aurait sûrement plu à Rémi dans d’autres circonstances. L’enfant qui était si enthousiaste autre fois, et devenu rêveur, calme et perdu. Et c’est ainsi que rien ne se passe comme prévu…

Rémi est un jeune garçon très attachant, et on passe de super moments en sa compagnie. On peut penser de prime abord que l’ambiance sera morose, mais bien au contraire, elle est très positive et avec des notes d’humour. On se perd volontiers avec lui dans cet univers rempli de mystère et d’imaginaire. J’ai vraiment apprécié ma lecture avec une petite goûte de trop peu, quand je l’ai fini. Je n’ai pas vu le temps passer, et je retournerais bien passer encore un peu de temps avec Rémi. En plus de l’histoire qui m’a captivé de suite, l’écriture est très agréable, et m’a fait penser à l’univers des contes. Bref, une belle découverte qui se lit très vite.

4 étoiles

Séries

Las chicas del cable

la-ptite-bulle-d-elo_las-chicas-del-cable_2b252842529

Acteurs : Blanca Suárez, Ana Fernández, Maggie Civantos, Nadia de Santiago, Yon González, Martiño Rivas
Réalisateurs : Gema R. Neira, Ramón Campos
Audio : Espagnol, Français
Durée : 1200 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

L’histoire:

Las chicas del cable raconte l’histoire d’une compagnie qui a changé la manière de voir les médias de communication à travers le monde. Dans les années 20, le téléphone a changé la manière de communiquer des gens. C’est une histoire qui parle du fait que ces nouveaux médias modifient la société. Ces standardistes partagent les secrets, les amours, les peines des interlocuteurs…

 

Mon avis:

Cette série espagnole se déroule à Madrid à la fin des années 1920. On suit l’histoire de 5 jeunes femmes en quête d’indépendance, qui travaillent dans une compagnie de téléphone. Marga, Carlota, Angeles, Sara et Lidia sont toutes issues de milieux différents. Elles se retrouvent embauchées dans cette société en plein essor, mais dans un monde qui est dominé par les hommes. Elles ont le même point commun, et cherchent par ce travail à s’émanciper et à gagner leurs libertés. A l’époque, être une femme n’est pas simple, et elles vont mener ensemble un combat en faveur de l’égalité des sexes.

La série commence fort et est engagée dans le féminisme. Elle dénonce le fait que les hommes sont aux commandes de tout, que se soient dans leurs foyers, que dans l’entreprise. On suit au départ le personnage de Lidia Aguilar Dávila / Alba Romero, qui est rattrapée par son lourd passé. Et très vite arrivent quatre autres femmes, ses collègues de travail. Les épisodes s’enchaînent et sont prenants. Les histoires de chacune s’entremêlent avec brio. Intrigue, amour et amitié rythme cette série, avec une touche de mystère. En plus de se mobiliser envers les droits des femmes, la série va même plus loin en intégrant homosexualité et le poly-amour avec l’histoire de Carlota, Sara et Miguel. Les lieux de tournage sont sublimes, comme pour les costumes. Il est juste dommage que la bande son est trop moderne.

Côté casting, on retrouve Blanca Suárez, Nadia de Santiago, Ana Fernández, Maggie Civantos Ana, Maria Polvorosa et Yon Gonzàles. Quel plaisir de retrouver Yon Gonzàles de Gran Hotel, mais aussi Concha Velasco. Pour les deux acteurs, leurs personnages ont changé de statut social. Francisco est le directeur de l’entreprise et Carmen est la femme d’un noble. J’apprécie énormément le duo Blanca Suárez et Yon Gonzàles, soit Alba et Francisco. Je trouve qu’ils vont bien ensemble. Je n’avais pas encore vu de films ou séries avec Blanca, et autant dire, elle est impressionnante. Je suis d’ailleurs curieuse de la voir dans d’autres rôles.

Bref, encore une série a découvrir. D’ailleurs une saison 4 est en commande.

4,5 étoiles - série