Album, Littérature française (France), Livres

Le livre du Rien de Rémi Courgeon

81djhmatpcl

Éditeur : Seuil
Pages : 64 pages
Parution : 3 Septembre 2020
Tome : 01/01
Format : Album
Genre : Jeunesse
Lien Amazon

.

L’histoire:

Le jour où le grand-père d’Alicia lui offre ce drôle de livre, c’est toute la vie de la petite fille qui va être transformée. Et pourtant il n’a rien d’extraordinaire, bien au contraire. Ses pages sont blanches et c’est ce qui en fait toute la magie. Son grand-père le lui a promis, dès qu’Alicia l’ouvrira, une idée lui viendra : une idée drôle, une idée astucieuse, et peut-être même une idée géniale. La consigne est simple : ne jamais rien écrire dessus et le protéger de tout ce qui pourrait l’abîmer.
Un album délicat sur la transmission et la créativité. Pour ne jamais oublier que les livres sont un peu magiques…

.

Mon avis:

Peu avant de disparaitre, le grand-père d’Alicia lui offre un livre. Mais à sa grande surprise, celui-ci est entièrement vide. D’après son grand-père, il est magique « A chaque fois que tu l’ouvriras, tu auras une idée » Mais attention, il faut surtout bien le protéger et il ne faut pas écrire dedans, sinon il perdrait son pouvoir et deviendrait qu’un simple et vulgaire carnet… Quelque peu sceptique la jeune fille n’y croit pas trop au début, mais il a raison. C’est ainsi le début d’une grande histoire, pleines d’idées !

Comme Alicia au début de l’histoire, on se demande bien ce qu’est ce livre objet magique. Au fil des pages, Alicia grandit, des idées projets et aventures pleins la tête. Tout en émotion et en poésie, on se sent emporté pour l’histoire qui traite finalement de la créativité, de l’invention, de la poursuite de nos rêves jusqu’à leur réalisation. Mais aussi de peurs, comme le doute, l’incertitude et la fameuse page blanche !

Une œuvre qui invite donc à la réflexion.

note 3 étoiles

Contemporain, Littérature mexicaine (Mexique), Livres

Vif comme le désir de Laura Esquivel

Vif comme le désir de Laura Esquivel

Éditeur : Folio
Pages : 224 pages
Parution : 12 avril 2013
Tome : 01/01
Format : Poche
Genre : Romance, Contemporain
Lien Amazon

.

L’histoire:

« Ce qui m’émeut le plus dans les paroles, c’est leur capacité à transmettre de l’amour. Tout comme l’eau, les paroles se prêtent extraordinairement bien à la conduction du courant électrique. L’énergie amoureuse possède un énorme pouvoir transformateur, et mon père en avait à revendre ». En plongeant dans le passé de sa famille, Lluvia ressuscite une étonnante histoire d’amour. Celle qui unit Luca, d’origine bourgeoise, au télégraphiste Julio, capable de percevoir les pensées de ceux qui l’entourent. Pourquoi se sont-ils séparés ? Lluvia saura-t-elle les réconcilier ? L’auteur de Chocolat amer, best-seller mondial, mêle le sourire aux larmes, la sensualité à la sensibilité. Elle nous offre, en hommage à son père, l’histoire d’une passion, entre tragédie et bonheur de vivre.

.

Mon avis:

L’histoire nous plonge au XXème siècle au Mexique, au moment de la révolution. A travers le regard de Lluvia, on fait la connaissance de Jubilo, son père, qui est issu d’une famille de condition modeste. Il épouse Lucha, une jeune fille d’une classe sociale aisée. Doué pour percevoir les pensées et les sentiments, il est passionné par la communication codée et exerce le métier de télégraphe. Même si leur amour semble très fort, les difficultés s’enchainent. Alors que son père est au plus mal, Lluvia cherche à comprendre ce qui a bien pu se passer…

Voici une histoire tout en simplicité qui sait nous tenir en haleine. Très vite, on se sent très proche des personnages principaux, et de leur belle histoire d’amour. Pourquoi ses parents ont divorcé, alors qu’ils s’aimaient tant… En plus de cette romance, l’auteure nous gâte en nous dévoilant la culture mexicaine et maya, ainsi que le passé du pays. L’écriture est toute en délicatesse et très poétique. C’est la première fois que je lis un ouvrage de cette auteure, et ça me donne envie d’en découvrir plus.

note 3,5 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le rendez-vous d’onze heures de André Houot

Le rendez-vous d'onze heures de André Houot

Éditeur : du Long Bec
Pages : 72 pages
Parution : 22 Janvier 2016
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Biographie

Lien Amazon

.

L’histoire:

Suisse, fin décembre 1877. Au crépuscule de sa vie, le peintre Gustave Courbet rencontre un mystérieux visiteur… S’en suit une discussion dans laquelle le peintre va revivre tous les épisodes de sa vie mouvementée, depuis les bords de la Loue près d’Ornans jusqu’à son séjour en Suisse, en passant par le Paris de la Commune. Sous le trait unique d’André Houot, Courbet prend vie et nous le suivons tout au long de ses engagements artistiques et politiques, et partageons son intimité. La première édition comportera un supplément autour des lieux qui ont inspiré le peintre.

.

Mon avis:

Cette biographie en bande dessinée de Gustave Courbet est scénarisée et dessinée par André Houot. On revient sur le parcours de cet grand artiste, connu aussi pour être un homme à scandales.

Né en 1819 à Ornans, dans une petite commune du Doubs, nous le suivons dès son plus jeune âge. Des parties de pêche à la truite ou aux écrevisses dans la Loue ou le Lison, en passant par son ascension et sa réussite à Paris, jusqu’à son exil et sa mort en Suisse, sa vie nous est contée avec beaucoup de justesse. Un seul tome, c’est certes court pour raconter le parcours d’une vie.  Mais j’ai envie de dire, on s’y attend quand on voit le format choisi et surtout le nombre de pages. Certains passages sont ainsi vite traités et sans transitions. Nous avons tout de même le droit à de nombreuses références et notes dans l’ouvrage.

Du côté des illustrations, c’est fait avec beaucoup de goût et de précision. On est rapidement séduit par la beauté des paysages franc-comtois et parisiens, et de la précision des reconstitutions historiques.

Une belle réussite et un bon moment de lecture.

note 4 étoiles

 

Contemporain, Littérature française (France), Livres

Retour à Blue Valley de Aurélie Depraz

Retour à Blue Valley de Aurélie Depraz

Éditeur : Autoédition
Pages : 502 pages
Parution : 2 Mai 2021
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance
Lien Amazon

.

L’histoire:

Lorsque Kate revient à Blue Valley pour régler la succession de son père après dix ans d’absence, elle est à bout de nerfs. Les souvenirs de son enfance l’assaillent, Gary se remet à la harceler, le contrecoup de sa récente rupture avec Carl est encore douloureux… et, surtout, elle craint à tout instant de retomber sur le grand et seul véritable amour de sa vie : Luke.

Luke, qu’elle a toujours aimé en secret. Luke, dont elle n’a finalement jamais cessé de rêver. Luke, enfin, qui a brisé son cœur, cette nuit-là, près du lac. Et dont elle ne peut absolument pas se permettre de retomber amoureuse.

Parce que sa vie est à Los Angeles, désormais. Parce que leurs chemins se sont séparés. Et parce qu’elle n’est de retour dans le Montana… que pour quelques jours à peine.

Heureusement, Debbie et Summer sont à ses côtés. Forte de leur humour et de leur soutien inconditionnel, Kate parviendra-t-elle à braver enfin son passé et à remettre un peu d’ordre dans sa vie présente… tout en réfrénant les élans de son cœur ?

..

Mon avis:

Avec Retour à Blue Valley, l’auteure nous propose un autre genre que la romance historique. Ici, place à l’Amérique profonde de nos jours, en compagnie de dresseurs de chevaux.

Nous faisons la connaissance de Kate, qui vit actuellement à Los Angeles. Elle y apprend le décès de son père, avec qui elle n’avait plus de relation depuis un moment. Après 10 ans d’absence, elle n’a pas d’autre choix que de se rendre à Blue Valley, la ville de son enfance qu’elle a été contrainte de fuir… Un retour qui va réveiller des souvenirs, mais aussi des surprises…

L’histoire nous plonge dans le monde des westerns, des grands espaces de l’ouest américain, et des rodéos. Et comme à son habitude, on sent que notre auteure s’est richement documentée pour nous faire rêver. Kate est un personnage attachant. Elle n’a pas eu une vie facile, et retourner à Blue Valley est comme un déchirement pour elle. Heureusement, ses deux meilleures amies l’accompagnent dans cette quête. Mais j’avouerais que cette lecture n’a pas su me conquérir complètement. Il faut dire que le thème n’est pas dans mes lectures habituelles, même si cela m’a intéressée d’en apprendre plus. J’ai trouvé quelques passages un peu long, sans que cela ne m’empêche de continuer ma lecture. Ce qui a particulièrement retenue mon attention, c’est ce lien entre passé et présent, à travers les carnets que va découvrir l’héroïne.

note 3 étoiles

 

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Le château des étoiles (revues), tome 18 : Vénus Marsienne de Alex Alice, Alain Ayroles et Étienne Jung

Le château des étoiles (revues), tome 18 : Vénus Marsienne de Alex Alice, Étienne Jung et Alain Ayroles

Éditeur : Rue de Sèvres
Pages : 32 pages
Parution : 9 Juin 2021
Tome : 18/??
Format: Album
Genre: Science-Fiction

Lien Amazon

.

L’histoire:

Après avoir visité la Lune et Mars, Les Chevaliers de l’Éther semblent tristement cloués au sol depuis l’échec de leur tentative visant à convaincre l’Empereur Napoléon III de secourir les Martiaux. Le jeune Séraphin a été jeté en prison, et la Princesse de Mars est détenue pour être exhibée lors de l’Exposition Interplanétaire qui doit s’ouvrir à Paris, le 25 avril 1875 en présence de leurs Majestés les Empereurs de France et d’Allemagne. Afin de pousser les dirigeants du monde à dénoncer les crimes commis par la Prusse sur Mars, nos héros vont donc devoir libérer la princesse, ou tout au moins ses fabuleux pouvoirs mentaux. Et ainsi, au nom de la concorde entre les peuples, Hans, Sophie et Séraphin, aidés de Loïc, du capitaine Schneidig et de la journaliste Jocaste Daumier n’ont plus le choix : ils doivent braquer l’Exposition ! Mais à quel prix ?

.

Mon avis:

18ème partie des aventures de Séraphin et de ses amis Hans, Loïc et Sophie. Le plan est en place pour venir en aide à la princesse de Mars. Et bien entendu, des surprises sont à attendre…

Toujours au cœur de l’Exposition Interplanétaire de Paris, qui s’apprête à recevoir de grands dirigeants européens, l’action se met en place. On retrouve avec joie des personnages déjà rencontrés, et tout ne se passe pas comme prévu. Mais il va falloir attendre la suite dans le 19ème tome pour en découvrir l’achèvement. L’auteur met notre patience à rude épreuve !

Du côté des illustrations, c’est toujours aussi magique. Et autant dire que j’ai eu un coup de cœur pour la dernière de couverture mettant, en scène une affiche promotionnelle du Pavillon de Mars. J’apprécie toujours autant l’histoire qui mêle essaiment science-fiction et faits historiques. Même si j’avouerais être restée un peu sur ma faim avec ce numéro qui ne nous dévoile pas grand chose finalement. Vivement la suite pour connaitre la finalité de leur action.

note 3 étoiles

 

 

Littérature anglaise (Angleterre), Séries

The Pursuit of Love

mv5botqzzjflntgtodqyzi00y2i5lwe4mmqtyzk0odkzmwixzdnmxkeyxkfqcgdeqxvymjkwotaymdu40._v1_

Acteurs : Lily James, Emily Beecham, Dominic West, Assaad Bouab, Andrew Scott, Shazad Latif et Freddie Fox
Réalisateur : Emily Mortimer
Audio : Anglais
Durée : 180 minutes
Genre: Drame

L’histoire:

Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde, les péripéties amoureuses de Linda Radlett. Aînée d’une riche famille anglaise, au gré de ses rencontres, elle va connaître les bouleversements sociaux et politiques de la première moitié du XXème siècle.

D’après La Poursuite de l’Amour de Nancy Mitford (1945).

.

Mon avis:

Cette mini-série en 3 épisodes est produite par la BBC et Amazon Studio, et réalisée par l’actrice Emily Mortimer. L’histoire met en scène les péripéties amoureuses de Linda Radlett, fille d’une riche famille anglaise fantasque, et de sa meilleure amie et cousine Fanny Logan, durant la période d’entre-deux-guerres en Angleterre.

Rythmée, décalée et haut en couleur, l’intrigue de cette série ne peut vous laisser de marbre. Il y a certes quelques partis-pris par rapport au contexte historique, et une bande son moderne, mais je ne les trouve pas choquants et même plutôt en accord avec l’univers créé. Nous avons affaire à deux jeunes filles de l’aristocratie anglaise en quête de l’amour rêvé. Education différente, dit forcément vision du monde et caractère différents. Et ses jeunes filles vont en voir leurs vies bouleverser.

J’ai particulièrement été impressionnée par la performance de Lily James, même si son rôle de Linda peut être quelque peu agaçant par son excentricité. Son duo avec Emily Beecham est d’ailleurs très convainquant, on sent une réelle complicité entre les actrices. Et que dire des décors et des costumes qui sont aussi superbes.

En tout cas, encore une série qui m’aura donné envie de découvrir le roman dont il est adapté !

Contemporain, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

La poursuite de l’amour de Nancy Mitford

La poursuite de l'amour de Nancy Mitford

Éditeur : 10/18
Pages : 256 pages
Parution : 7 décembre 2006
Tome : 01/01
Format : Poche
Genre : Romance, Contemporain
Lien Amazon

.

L’histoire:

Deux jeunes femmes à la poursuite de l’amour, tel est le sujet définitivement intemporel de ce roman. Elles sont cousines germaines et s’aiment tendrement. Autant Fanny se montre prudente et raisonnable dans cette quête, autant Linda, romanesque et sans frein, risque son va-tout chaque fois qu’elle s’éprend d’un homme ! La morale de l’histoire est tirée par Lord Merlin pour qui l’on se trompe toujours quand on est jeune : « L’amour, c’est pour les grandes personnes. » Avec ses excentriques, ses belles, ses châteaux et sa campagne – bref tout ce qui fait le charme pas toujours discret mais éternel, de la verte Albion -, l’inoubliable fresque des Radlett et des Montdore compte au rang des joyaux de l’humour anglais.

.

Mon avis:

Ce roman met en scène le destin de deux jeunes femmes pendant la période d’entre deux guerres en Angleterre. La première est Linda, l’un des nombreux enfants des Radlett, une famille aristocratique déjantée, et sa cousine Fanny qui a été recueillie par sa tante, alors que sa mère voulait poursuivre ses aventures et voyages. Meilleures amies et toujours ensemble, elles sont tout de même bien différentes de caractère. Fanny est raisonnable et réfléchie; Linda est frivole et impulsive, notamment en amour… Sous le regard de Fanny, on va suivre leurs péripéties de leurs entrées dans le monde…

Récemment adapté par la BBC, j’ai eu envie de découvrir le lire après avoir vu la mini-série. Il faut savoir que le roman est aussi semi-autobiographique. Ce point m’a d’ailleurs poussé à m’y intéresser, et ainsi en découvrir plus sur la famille Mitford. La famille des Radlett présentée dans le roman, a en effet de nombreux points communs avec la famille de l’auteure.

Et quel plaisir de lire ce roman riche en humour et en extravagance ! Les personnages sont très attachants, même si leurs désinvoltures peuvent des fois être choquantes. Entre déboires amoureux, convenances et modernité, critique de la société et de l’aristocratie, les aventures de Linda et Fanny leur réservent bien des surprises et des obstacles à franchir. La fin est tout de même quelque peu abrupte, mais je m’y attendais après avoir vu l’adaptation.

note 3,5 étoiles

Actu Period Drama, RDV du Blog

Actu Period Drama #24

actu period drama

.

The Netherfield Girls

Après Persuasion avec Dakota Johnson, Netflix proposera une adaptation moderne d’Orgueil & Préjugés, intitulée The Netherfield Girls.

On ne sait pas encore grand chose de cette production, si ce n’est que Elizabeth Bennet sera interprétée par la jeune actrice Maitreyi Ramakrishnan, découverte dans la série Netflix Never have I ever (Mes Premières fois) de Mindy Kaling

 

The Colour Room

Produit par Sky et réalisé par Claire McCarthy, ce film biopic revient sur la parcours de Clarice Cliff, une céramiste reconnue. Au casting on retrouve pour le rôle principale la star de Bridgerton Phoebe Dynevor, en compagnie de Matthew Goode (Downton Abbey), Luke Norris (Poldark), David Morrissey (The Singapore Grip), Kerry Fox (Shallow Grave), and Darci Shaw (Judy). La sortie est prévue pour la fin de l’année. Pas de date en France

Synopsis: L’ascension de l’artiste céramique Clarice Cliff, une femme déterminée de classe ouvrière des années 1920 qui cassa le plafond de verre et révolutionna l’environnement de travail au 20e siècle, tout en devenant une des plus grands designers d’Art Deco.

5

 

The Larkins

ITV se lance dans une nouvelle adaptation du roman « The Darling buds of May » de Herbert Ernest Bates, sous la forme d’une mini-série de 6 épisodes produits par Simon Nye. Ce roman pas encore traduit en France, avait déjà été adapté sous la forme d’une série en plusieurs saisons avec notamment au casting Catherine Zeta-Jones, Pam Ferris et David Jason.

Pour cette nouvelle adaptation, on retrouve Bradley Walsh (Doctor Who), Joanna Scanlan, Tok Stephen (Grantchester) et Sabrina Bartlett (Bridgerton). La sortie est prévue pour l’automne, pas d’annonce pour la France.

 

Persuasion

Alors que le film produit par Netflix est en cours de production, voici les premières photos promotionnelles, ainsi que quelques clichés du tournage.

5740976e33jt8nveaa6sdd-1623788532persuasion-adaptation-60c8b2df4ebda8956867941624562651_541_dakota-johnson-turns-into-a-regency-beauty-to-film-netflixs44199803-9684129-image-a-98_162366964751844385355-9700837-image-a-28_162401893308644385381-9700837-image-m-17_1624018390372dacota-2-578x1024-1

 

 La Cuisinière de Castamar

Disponible dès le mois prochain sur Netflix, cette série espagnole de 12 épisodes inspirée du roman de Fernando J. Muñez nous emmène en Espagne au XVIIIe siècle. On retrouve au casting Michelle Jenner, Roberto Enríquez, et Hugo Silva.

Synopsis: Dans le Madrid de 1720, une cuisinière douée attire l’attention d’un duc veuf qui reprend sa place dans la société aristocratique.

3288076la-cocinera-de-castamar-1618224897maxi-iglesias-la-cocinera-de-castamar-778x450-1la_cocinera_de_castamar_serie_de_tv-756870852-large