Contemporain, Littérature française (France), Livres

La librairie des rêves suspendus de Emily Blaine

couv63294302

Éditeur : Harlequin
Pages : 324 pages
Parution : 5 Juin 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.

 

Mon avis:

Ce roman nous fait rencontrer, Sarah, une jeune libraire qui a actuellement dû mal à s’en sortir. Sa librairie, qui lui a été transmise par sa grand-mère, est sur le point de fermer à cause de difficulté financière. Jusqu’au jour où elle reçoit une proposition des plus surprenante. Contre une belle somme d’argent, elle accepte donc d’héberger Maxime Maréchal, un jeune acteur prometteur, mais qui a quelques soucis avec la justice. Parfait bad boy, sa dernière bagarre lui vaut de porter un bracelet électronique pendant 2 mois. Il doit aussi effectuer des travaux d’intérêt général. Présenté par un ami, Sarah voit en cette opportunité le moins de redonner un coup de jeune à sa librairie. Mais la cohabitation s’annonce difficile.

Quelque peu cliché, cette romance nous fait passer un bon moment de détente. C’est avant tout le titre du livre qui m’a rendu curieuse de découvrir l’histoire, et le nom de l’auteur. L’écriture est très fluide et agréable. Un roman qui se lit vite sans réel surprise.

Merci aux éditions Harlequin et à NetGalley pour ce partenariat.

3 étoiles

Contemporain, Littérature australienne (Australie), Livres

Les fleurs sauvages de Holly Ringland

couv27788880

Éditeur : Mazarine
Pages : 432 pages
Parution : 2 Mai 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Drame, Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Lorsqu’une tragédie change à jamais sa vie, la jeune Alice Hart, âgée de neuf ans, part vivre chez sa grand-mère qu’elle ne connaît pas. Quittant le bord de l’océan où elle a grandi, elle trouve refuge dans la ferme horticole de June, où celle-ci cultive des fleurs sauvages d’Australie.

Au fil du temps, Alice oublie les démons du passé et apprend à perpétuer la tradition familiale en utilisant le langage des fleurs pour remplacer les mots lorsqu’ils se font trop douloureux.

Mais l’histoire des Hart est hantée par de nombreux secrets que June cache à sa petite fille. Une sorte de fatalité semble accabler les femmes de leur famille, aussi June préfère-t-elle tenir Alice à l’abri de la vérité, quitte à la tenir à distance de l’amour.

Une fois adulte, révoltée par ce silence et trahie par celles qui lui sont le plus chères, Alice se rend compte qu’il y a des histoires que les fleurs seules ne peuvent raconter. Si elle veut être libre, elle doit partir et inventer l’histoire la plus importante de toutes : la sienne…

 

Mon avis:

Avec ce roman, nous faisons la connaissance d’Alice, 9 ans, qui est recueillie par sa grand-mère, June, qu’elle ne connaît pas encore. Ses parents viennent de décéder lors d’un accident. Thornfield est un superbe domaine rempli de fleurs, qui appartient depuis longtemps à la famille. Depuis la tragédie, Alice a perdu la parole. Même si un lien avec sa grand mère commence à se tisser, on sent très vite qu’elle cache de nombreux secrets.

Nous voilà embarqué dans une saga familiale au cœur de l’Australie. Les paysages somptueux nous font voyager, et nous tiennent en haleine. Au fil des pages, c’est presque un chemin olfactif qui nous attend, avec toutes ces sublimes fleurs qui ornent aussi chaque chapitre. Alice grandit, on suit son parcours, ses choix et ses découvertes. On apprend au fur et à mesure, l’histoire lourde de cette famille et leurs secrets. Les femmes y tiennent le rôle principal, et leur vie n’a pas été facile. C’est une belle leçon de vie qui nous est offerte aussi. Il faut savoir tourner la page correctement, pour commencer un nouveau chapitre.

Merci aux Éditions Mazarine/Fayard et à NetGalley pour cette découverte.

3,5 étoiles

Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Betty Boob de Vero Cazot et Julie Rocheleau

couv59545110

Éditeur : Casterman
Pages : 184 pages
Parution : 13 Septembre 2017
Tome : 01/01
Format: Bande dessinée
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Elle a perdu son sein gauche, son job et son mec. Elle ne le sait pas encore, mais c’est le meilleur jour de sa vie.

 

Mon avis:

J’ai longtemps entendu parler de cette bande dessinée qui traite d’un sujet délicat, l’après cancer du sein. On suit ainsi l’histoire d’Elisabeth qui vient de subir une mastectomie, soit l’ablation d’un de ses seins. Elle passe par tous les stades après son opération, le déni, l’incompréhension, la honte, la colère… Elle va devoir apprendre à se reconstruire, et à aimer ce corps qui a perdu un morceau de sa féminité.

Ce qui est d’abord très étonnant dans cette bande dessinée, c’est qu’il y a très peu de texte, et qu’on reste dans la même colorimétrie de noir, blanc, rouge et jaune tout au long de notre lecture. Au fil des pages, on comprend très vite que c’est un véritable ode à la vie, que nous tenons entre les mains. Aucune étape de la vie d’Elisabeth ne nous est cachée. Le regard des autres est dur, elle en perd son amour propre. Ce corps qui est pourtant le sien, mais qu’elle ne reconnait plus, déclenche un véritable malaise. Mais les auteures nous apportent ce témoignage de façon loufoque et burlesque. Et c’est même avec une note de poésie, que cette histoire nous est contée. Des passages sont durs et éprouvants, mais on retrouve tout de même une certaine tendresse dans les traits de crayons. Elisabeth va faire de nouvelles rencontres, retrouver sa joie de vivre et sa force. En plus de l’épreuve de surmonter une maladie, cette bande dessinée nous fait réfléchir sur le « corps parfait » prôné par la société et les médias, mais aussi les traumatismes qui en découlent. Même si je n’ai pas tout compris les références dans l’ouvrage, ce fut une belle découverte. Vous pouvez d’ailleurs découvrir l’ambiance via la vidéo ci-dessous, qui reprend une musique présente dans le livre. C’est assez extravagant !

 

3,5 étoiles

Contemporain, Littérature anglaise (Angleterre), Livres

Un manoir en Cornouailles de Eve Chase

couv39521820

Éditeur : Nil
Pages : 456 pages
Parution : 3 Mai 2018
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l’été. Le temps semble s’y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu’au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais.
Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d’y célébrer son mariage. Tout dans cette vieille demeure l’appelle et l’attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ?
Eve Chase nous entraîne dans une passionnante spirale unissant deux femmes séparées par les années, mais que la force de l’amour et le poids des secrets réunissent en une seule voix, mélancolique et entêtante.

 

Mon avis:

On fait la connaissance de Lorna et Jon qui souhaitent se marier dans les Cornouailles. Elle pense que le manoir de Pencraw est l’endroit idéal, mais elle sent aussi tout de suite une certaine attirance avec ce lieu. Parallèlement, on suit la famille Alton qui vivait dans ce manoir dans les années 60. Mais malheureusement un événement a bouleversé leur vie…

Au fil de notre lecture, on va découvrir mystères et secrets de famille. La plume de l’auteur nous embarque dès les premières pages, et on ne s’ennuie pas. Les personnages sont touchants et on s’attache très vite à eux. Je me suis même sentie très proche de certains personnages. C’est avec plaisir qu’on dévore les pages pour en savoir plus, sur la fameuse intrigue. Même si on arrive à deviner comme va se terminer l’histoire, c’est avec grand plaisir qu’on suit les aventures de ces personnages.

3,5 étoiles

Contemporain, Littérature américaine (Etats-Unis), Livres

Femmes de l’ombre de Helen Bryan

couv8820535

Éditeur : Amazon Crossing
Pages : 448 pages
Parution : 8 Mai 2018
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Historique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Andalousie, juin 1553 – Le couvent de Las Golondrinas est menacé par l’Inquisition. L’abbesse et les sœurs n’ont aucun doute sur le sort qui leur est réservé et mettent tout en œuvre pour sauver cinq de leurs orphelines ainsi qu’un médaillon, bien le plus précieux de leur ordre.
Amérique du Sud, printemps 1983 – Après le passage d’un ouragan dévastateur, une petite fille est miraculeusement retrouvée vivante dans une barque avec, pour seul signe distinctif, un médaillon autour du cou. Peu de temps après, l’enfant est adopté par un couple d’Américains qui la prénomme Menina.
Dix-sept ans plus tard, Menina est devenue une jeune étudiante belle et intelligente. Amoureuse et même fiancée, l’avenir lui sourit jusqu’à ce qu’un événement dramatique fasse voler ses rêves en éclat. Elle s’enfuit alors en Espagne pour oublier son chagrin, et entreprend de découvrir l’histoire de son médaillon. Ses recherches la mènent vers un peintre du XVIe siècle qui signait ses toiles d’une hirondelle, la même qui orne le médaillon.
Réfugiée dans un couvent, elle découvre le récit des aventures de cinq orphelines cachées puis envoyées au « Nouveau Monde ». Quel est le lien entre ces jeunes femmes, le médaillon et Menina ? Est-ce le hasard qui l’a menée à ce couvent ou son destin ? Roman sentimental et thriller historique, Femmes de l’ombre est un véritable voyage émotionnel à travers les siècles et les continents.

 

Mon avis:

Merci à Amazon Crossing et NetGalley pour cette nouvelle lecture.

Ce roman nous offre un voyage à travers le temps, en suivant le parcours de plusieurs femmes aux XVIe siècle et XXIe siècle. Nous faisons d’abord connaissance avec Menina qui est le personnage central. Passionnée par l’histoire de l’art, elle décide de quitter l’Amérique pour rejoindre l’Espagne, et pouvoir étudier les œuvres de Tristan Mendoza. Elle se retrouve ainsi au couvent de Los Golondrinas, qui lui fait penser étrangement à celui de son enfance. En parallèle, on plonge dans l’Histoire, en suivant les sœurs qui ont occupé ce couvent, mais au XVIe siècle. C’est l’époque de l’Inquisition et de la conquête du Nouveau Monde.

L’auteure nous fait voyager à travers les siècles et les continents. Même si je regrette quelques passages longs, l’histoire est très intéressante. On y découvre des femmes fortes et courageuses qui font face à de nombreuses épreuves. La tolérance, le savoir vivre et le féminisme font parties des valeurs prônées dans l’ouvrage. On en découvre aussi plus sur l’Histoire espagnole et les chocs religieux. Une lecture sommes toute intéressante, mais qui ne m’aura pas séduite entièrement.

3 étoiles

Contemporain, Littérature française (France), Livres

Chaman de Maxence Fermine

couv51492754
Éditeur : Michel Lafon
Pages : 219 pages
Parution : 12 Octobre 2017
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Le jour où Richard Adam comprit qu’il n’avait qu’une vie, il n’avait jamais été si proche du ciel. Et pour cause. Il se tenait en équilibre sur une poutrelle d’acier, à près de soixante mètres de hauteur. Parvenu au bout de son perchoir, il s’arrêta, retint son souffle, et contempla une dernière fois le paysage qui s’offrait à lui, telle une flaque d’or blanc. Il pensa que la vue était sublime, et la vie, terriblement fragile. Un souffle de vent, un faux pas, et il disparaîtrait à jamais. Il s’envolerait tel un oiseau dans les nuées.
Il n’avait jamais été vraiment sujet au vertige. Jusqu’à aujourd’hui.

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Maxence Fermine est un auteur que j’apprécie beaucoup. Ses textes savent toujours m’envoûter. Et c’est dans le monde des Amérindiens qu’il nous emmène cette fois.

On fait connaissance avec Richard Adam. Sa mère vient de décéder. Pour exaucer son dernier vœu, il se rend à Sioux Fall pour y éprendre ses cendres. Une grande aventure riche en révélation attend Richard. qui en découvrira plus sur les origines de sa mère et de son peuple. La ville où vivent ses tantes est très pauvre, et la vie n’y est pas simple. La plupart des habitants sont alcooliques ou sous l’emprise de la drogue. Avec elles, il va découvrir l’Histoire qui a opposé les amérindiens à ses colonisateurs, ainsi que des lieux mythiques.

Maxence Fermine nous captive une nouvelle fois avec ce récit poétique remplit d’émotion. Dès les premières lignes, j’ai été happée par cet univers que je ne connaissais pas. J’ai apprécié les citations qui introduisent chaque chapitre, et qui nous mettent dans le contexte. Grâce à ce roman, j’ai appris énormément sur cette communauté proche de la terre et de la nature. Il m’a clairement donné envie d’en savoir plus, et a ainsi éveillée ma curiosité de situer chaque endroit cité, pour me plonger encore plus dans l’histoire. Les détails des paysages nous permettent d’évoluer avec merveille en compagnie de Richard. On s’y croirait !

Concernant le personnage principal, Richard Adam, il est touchant tout au long de son parcours. On le sent évoluer, d’un homme qui est mal dans sa peau et qui finit par s’épanouir, grâce aux nombreuses révélations. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants et non pas été laissé de côté.

C’est encore avec un grand plaisir que j’ai découvert cette oeuvre.

4 étoiles

Contemporain, Littérature française (France), Livres

Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte

cover110803-medium

Éditeur : Michel Lafon
Pages : 362 pages
Parution : 1 Juin 2017
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait… 

 

Mon avis:

Merci à NetGalley et aux Editions Michel Lafon pour m’avoir fait découvrir cette pépite.

Au regard du résumé, on peut penser à un livre qui va nous donner un coup de cafard, détrompez-vous. Ce roman est émouvant et nous rend même heureux.

Nous faisons la connaissance de Molly qui s’apprête à vivre une dure épreuve avec la perte de sa meilleure amie, sa sœur de cœur, Marie. Elle lui fait faire une promesse, celle de vivre pleinement sa vie, et d’en profiter pour deux. 12 lettres scellent cet engagement, soit une lettre, ou plutôt un souhait par mois. Marie continue ainsi à accompagner Molly dans cette épreuve et l’aide à réaliser ses rêves.

Ce roman est très touchant et nous offre une belle leçon de vie. La plume de Carène Ponte est envoûtante. Les personnages sont captivants et réalistes. J’ai passé des bons moments à rigoler, à en avoir les larmes aux yeux ! Cette lecture me marquera c’est sûr.

3,5 étoiles

Contemporain, Littérature française (France), Livres

Opium de Maxence Fermine

couv46870582

Éditeur : Le livre de Poche
Collection: Littérature et Documents

Pages : 188 pages
Parution : 1 Juillet 2004
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

Synopsis:

C’est une route aux mille parfums, aux mille périls aussi : celle qui, partant de Londres pour atteindre les Indes, se perd irrémédiablement dans l’Empire de la Chine. Un périple que l’on nomme la route du thé. Pour la première fois, en 1838, un homme va s’y aventurer, décidé à percer le secret des thés verts, bleus et blancs, inconnus en Angleterre. Au fil de son voyage, il va rencontrer Pearle, un riche négociant irlandais, Wang, le gardien de la vallée sacrée, Lu Chen, l’invisible empereur du thé, et Loan, une Chinoise aux yeux verts qui porte, tatouée sur son épaule, une fleur de pavot. Au terme de sa quête, l’opium. Un amour que l’on ne choisit pas.

 

Mon avis:

Voici un livre que l’on m’a chaudement recommandé et que j’ai finit par lire. Ce livre, qui se lit très vite, nous emmène dans un voyage exotique, sur la route du thé. L’écriture est envoûtante et riche en poésie.  Tout en sensibilité, on passe un très bon moment a suivre Charles qui réalise ainsi son rêve, découvrir les origines du thé et ses différentes variétés encore inconnues en Angleterre. Une boisson que d’ailleurs je raffole aussi. Même si j’ai passé un bon moment à lire le périple de notre personnage, je n’ai pour autant pas réussit à m’attacher à celui-ci, peut être que le nombre de pages en est aussi la cause.

3 étoiles