Films

Secrets of Highclere Castle

41vsq7kh98l

Réalisateur : Vicky Matthews
Audio : Anglais
Durée : 54 minutes
Genre: Documentaire

 

L’histoire:

Célèbre décor de « Downton Abbey », Highclere Castle a réellement été la demeure d’une famille d’aristocrates servie par une armée de serviteurs.

 

Mon avis:

On connait surtout Netflix pour ces films et séries, mais la plateforme propose aussi des reportages très intéressants. Ce documentaire en est l’exemple. On découvre ainsi les dessous du célèbre manoir, occupé par la famille Crawley dans la série Downton Abbey. Dans la réalité, celui-ci est la résidence historique des comtes de Carnarvon, qui est transmis en héritage de génération en génération, depuis 300 ans.

L’architecture qu’on lui connait aujourd’hui, n’a pas toujours été ainsi. En effet il avait un look beaucoup plus classique, et beaucoup moins remarquable que maintenant. C’est  l’architecte Charles Barry, qui venait alors de reconstruire le palais de Westminster, qui lui donne son style néo-gothique.

Highclere Castle

Le domaine s’étend sur 2000 hectares, où un temple à colonnes, un temple de Diane et, la porte du paradis, y sont cachés.

Les coûts assez exorbitants pour l’entretien de ce domaine, nous sont aussi dévoilé (1 million de dollars par an). Et ça fait plaisir de savoir qu’une série, et sa popularité, a pu aider ses propriétaires à le rénover. Un patrimoine qui ne sera pas perdu, et qui pourra ainsi être admiré encore pendant plusieurs années.

On découvre aussi quelques secrets de tournage de Downton Abbey, et le lien qu’à le créateur de la série, Julien Fellowes, et la famille des Carnarvon.

On nous présente également des personnes qui ont marqué son histoire, comme Lady Almina Carnarvon qui transforma Highclere Castle en hôpital militaire pendant la première guerre mondiale, ou son époux Lord Carnarvon qui a financé les fouilles de la découverte de Toutânkhamon. D’ailleurs, une belle collection d’antiquités égyptiennes sont présentes dans le château.

En bref, un super reportage qui vous fera rêver d’y aller, pour découvrir chaque pièces, ses trésors historiques, les superbes peintures, et les espaces verts.

 

Secrets of Highclere Castle

Films

Mary Shelley

3529250

Acteurs : Elle Fanning, Douglas Booth, Tom Sturridge, Bel Powley, Owen Richards
Réalisateur : Haifaa Al Mansour
Audio : Anglais
Durée: 121 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique

 

L’histoire:

En 1814, Mary Wollstonecraft Godwin entame une relation passionnée et scandaleuse avec le poète Percy Shelley et s’enfuit avec lui. Elle a 16 ans. Condamné par les bienpensants, leur amour tumultueux se nourrit de leurs idées progressistes. En 1816, le couple est invité à passer l’été à Genève, au bord du lac Léman, dans la demeure de Lord Byron. Lors d’une nuit d’orage, à la faveur d’un pari, Mary a l’idée du personnage de Frankenstein. Dans une société qui ne laissait aucune place aux femmes de lettres, Mary Shelley, 18 ans à peine, allait révolutionner la littérature et marquer la culture populaire à tout jamais.

Mary Shelley : Photo Elle Fanning

 

Mon avis:

Ce biopic retrace la vie de Mary Wollstonecraft Godwin, de l’âge de 15 ans à 18 ans, de sa passion avec Percy Shelley, au moment où elle devient la créatrice du fameux Frankenstein.

J’ai eu la chance de pouvoir le découvrir en avant première, avec en première partie une présentation de la réalisation. Je ne connaissais pas la réalisatrice du film, Haifaa Al Mansour, et après l’avoir vu, on voit qu’elle y a mis son cœur, et que l’histoire et le parcours de Mary lui parlaient, même encore aujourd’hui. Quel plaisir de pouvoir découvrir l’histoire de cette grande dame, auteure de Frankenstein (que j’ai d’ailleurs envie de redécouvrir maintenant) Malgré les épreuves de la vie, elle a su croire en ses rêves et en sa liberté. Il est vrai que dans le film, il y a de nombreuses scènes de débauches, mais on voit ainsi son caractère s’affirmer, comme son courage et sa force. On y prône l’indépendance d’une femme en avance sur son temps, et le féminisme naissant.

Sont aussi mis en scène Percy Shelley, dont ses beaux poèmes sont si bien mis en valeur, mais aussi Lord Byron. On voit qu’ils n’ont connu aucune stabilité dans leur vie, et c’est attristant. Comment réussir à se construire sans point de repère…

Du côté des acteurs, j’ai apprécié revoir Maisie Williams et Stephen Dillane de Games of Throne, ainsi que Joanne Froggatt de Downton Abbey.  Mais c’est surtout Elle Fanning qui m’a impressionnée dans son rôle. Elle a su interpréter cette jeune fille forte et courageuse, qui est Mary Shelley.

Même s’il y a eu des petits moments où j’ai décroché, je suis vraiment heureuse d’avoir pu voir ce film. Il met aussi en lumière de très beaux paysages, surtout dans les premières minutes. Je garde en mémoire cette sublime cascade, qui m’a émerveillé. Et enfin, dernière petite note pour la BO du film qui est superbe, et nous envoûte. Je vous invite à l’écouter, et bien sûr à aller le voir le film !

4,5 étoiles - film

Films, Littérature anglaise (Angleterre)

Quatre Saisons à Mellstock (Under the Greenwood Tree)

fe1a5b1c8de957bfae2a9f784917b336

Studio : BBC
Acteurs : Sean Arnold, Steve Pemberton, Tom Georgeson, Keeley Hawes, Tony Haygarth
Réalisateurs : Nick Laughland
Audio : Anglais
Durée : 94 minutes
Sortie : 9 Janvier 2006
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

L’histoire :

Dans l’Angleterre rurale du XIXe siècle, la nouvelle institutrice du village est convoitée par trois prétendants: un homme de la classe ouvrière, un propriétaire terrien, et le vicaire.

Ce film signé par la BBC est adaptation du roman Quatre saisons à Mellstock de Thomas Hardy

slide-under-the-greenwood-tree-img02

 

Mon avis:

Fancy Day, jeune et jolie jeune femme fraîchement sortie de l’école, est de retour dans son village natal, afin de prendre soin de son père vieillissant. Devenue institutrice dans la petite école du village, elle est rapidement l’objet de toutes les conversations, voire de tous les commérages, et le centre d’intérêt de quelques gentleman plus ou moins avisés…

Même si le personnage de Fanny est un peu superficiel et agaçant, cette adaptation est pleine de douceur et de fraîcheur. Vous passerez à coup sûr un bon moment.

4 étoiles - film

Films, Littérature américaine (Etats-Unis)

L’héritière (The Inheritance)

3113939077_1_5_glkfbqfo

Studio : Echo Bridge
Acteurs : Cari Shayne, Brigitta Dau, Paul Anthony Stewart, Brigid Brannagh, Michael Gallagher
Réalisateurs : Bobby Roth
Audio : Anglais
Durée : 95 minutes
Sortie : 7 Décembre 2004
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

Synopsis:

Edith Adelon est une jeune fille orpheline qui fut recueillie bébé par Henry Hamilton, un homme riche et généreux. Elle est devenue la demoiselle de compagnie de sa fille unique, Amy. En dépit de son statut de subalterne, Edith est considérée comme un membre de la famille. Une jeune parente désargentée, Ida, vient séjourner chez les Hamilton dans le but de trouver un bon parti. Pour l’aider dans ce sens, les Hamilton invitent le séduisant sir James Percy. Celui-ci tombe sous le charme d’Edith, ce qui provoque la jalousie d’Amy…

ti-costumes

 

Mon avis:

The Inheritance est adapté du roman du même nom de Louisa May Alcott (l’auteur des Quatre filles du Docteur March). Il a été écrit en 1849, mais publié de manière posthume en 1997, date également de la sortie de ce téléfilm.

On plonge avec ce téléfilm méconnu, dans le XIXème siècle aux Massachusetts. Edith Adelon, est sauvée d’un orphelinat italien, à la demande du frère décédé de Henry Hamilton. Cette belle orpheline vit comme dame de compagnie rémunérée pour la fille de ce dernier, Amy Hamilton. Ils la considèrent tous comme un membre de leur famille. Edith est un personnage intéressant et qui est en avance sur son temps. De ce fait, elle a un peu de mal à savoir où est sa place. Amy est aussi très intéressante, moderne et féministe dans l’âme. Elle se considère l’une comme l’autre, comme des sœurs.
L’histoire commence avec la course annuelle de chevaux et l’arrivée de Ida Glenshaw dans la famille, qui est là pour se trouver un mari, et profite ainsi de l’événement afin de rencontrer de jeunes célibataires.

J’ai détesté le personnage d’Ida. L’actrice joue bien son rôle, une vraie tête à claque et hautaine !
Lors de cet événement le personnage de James Percy entre en jeu. C’est un charmant jeune homme, qu’on peut qualifier de parfait gentleman. Il est de haute naissance, mais il sait rester humble. J’ai bien aimé les échanges qu’il avait avec Amy, où ils partagent ensemble leur idée sur le monde. Un vrai moment de complicité.

J’ai passé un bon moment de détente avec ce film. Les costumes, les décors et la musique sont splendides. L’histoire qui peut paraître banale, car il est vrai qu’on arrive à deviner un certain nombre d’éléments, le final est quant à lui bien amené. Et pour le coup je ne m’attendais pas à cette révélation. Pour finir j’ai aimé le coté féministe et moderne qui en ressort.

4 étoiles - film

 

 

Films, RDV du Blog, Séries, Top 10

Top 10 – Period Drama (films et séries)

Comme vous le savez peut être, j’adore regarder des period drama, des films et séries d’époque en costume. D’ailleurs je suis membre d’un forum où je m’occupe du timing et de l’encodage de vidéo de ce genre. J’ai aussi fait équipe (il y a bien longtemps) pour la traduction d’une série espagnole. Sur l’idée du blog « Dans le manoir aux livres » j’ai décidé de vous en parler un peu plus en vous présentant mon top 10, qui n’a d’ailleurs pas été facile à réaliser.

 

1.Orgueil et Préjugés

orgueiletprejuges1995

Ce top ne peut commencer que par cette superbe adaptation de l’oeuvre de Jane Austen par la BBC

 

 

 

 

 

 

 

2. Downton Abbey

Downton_Abbey_season_1

Une super série que je peux forcément que citer dans ce top.

 

 

 

 

 

 

 

3. Victoria, les jeunes années d’une reine

64213

Ce film retrace l’histoire d’amour de la reine Victoria et du prince Albert. Si vous ne l’avez pas encore vu, je peux que vous le recommander.

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

4. Nord et Sud

téléchargement

Nouvelle série basée sur l’adaptation de l’oeuvre de Elisabeth Gaskell. La BBC nous gâte avec de très belles réalisations

 

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

 

5. Grand Hotel

3181791513_1_2_SyBUmkWA

Série espagnole qui peut faire penser à Downton Abbey, mais avec une note d’Agatha Christie dans le scénario.

Ma chronique

 

 

 

 

 

6. La Figlia di Elisa

La_figlia_di_Elisa_–_Ritorno_a_Rivombrosa

Série italienne qui fait suite à la série « Elisa di Rivombrosa ». Quand je compare les deux séries, je trouve que finalement la deuxième partie est mieux que la première. Je pense que surtout, les tendances un peu violente de Francis, un personnage principal, me gêne.

Ma chronique

 

 

 

 

 

7. L’héritière

518lCfiLTvL._SY300_

Film américain qui s’inspire de faits réels, et fait notamment référence aux préjugés sur les femmes et leurs manquent de libertés

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

8. Quatre saisons à Mellstock

under_the_greenwood_tree

Film inspiré de l’oeuvre de Thomas Hardy du même nom

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

 

9. Tierra de Lobos

34174

Nouvelle série espagnole qui a connue un grand succès

Ma chronique

 

 

 

 

 

 

 

10. La baronessa di Carini

3006138667_2_7_X1CeW1xI

Mini série italienne basée sur la légende sicilienne de la baronne de Carini

Ma chronique

 

 

 

 

 

Et bien d’autres…

Sans titre-1