The Inheritance

3113939077_1_5_glkfbqfo

 

Synopsis:

Edith Adelon est une jeune fille orpheline qui fut recueillie bébé par Henry Hamilton, un homme riche et généreux. Elle est devenue la demoiselle de compagnie de sa fille unique, Amy. En dépit de son statut de subalterne, Edith est considérée comme un membre de la famille. Une jeune parente désargentée, Ida, vient séjourner chez les Hamilton dans le but de trouver un bon parti. Pour l’aider dans ce sens, les Hamilton invitent le séduisant sir James Percy. Celui-ci tombe sous le charme d’Edith, ce qui provoque la jalousie d’Amy…

ti-costumes

 

Mon avis:

The Inheritance est adapté du roman du même nom de Louisa May Alcott (l’auteur des Quatre filles du Docteur March). Il a été écrit en 1849, mais publié de manière posthume en 1997, date également de la sortie de ce téléfilm.
On plonge avec ce téléfilm méconnu, dans le XIXème siècle aux Massachusetts. Edith Adelon, est sauvée d’un orphelinat italien, à la demande du frère décédé de Henry Hamilton. Cette belle orpheline vit comme dame de compagnie rémunérée pour la fille de ce dernier, Amy Hamilton. Ils la considèrent tous comme un membre de leur famille. Edith est un personnage intéressant et qui est en avance sur son temps. De ce fait, elle a un peu de mal à savoir où est sa place. Amy est aussi très intéressante, moderne et féministe dans l’âme. Elle se considère l’une comme l’autre, comme des sœurs.
L’histoire commence avec la course annuelle de chevaux et l’arrivée de Ida Glenshaw dans la famille, qui est là pour se trouver un mari, et profite ainsi de l’événement afin de rencontrer de jeunes célibataires.

J’ai détesté le personnage d’Ida. L’actrice joue bien son rôle, une vraie tête à claque et hautaine !
Lors de cet événement le personnage de James Percy entre en jeu. C’est un charmant jeune homme, qu’on peut qualifier de parfait gentleman. Il est de haute naissance, mais il sait rester humble. J’ai bien aimé les échanges qu’il avait avec Amy, où ils partagent ensemble leur idée sur le monde. Un vrai moment de complicité.
J’ai passé un bon moment de détente avec ce film. Les costumes, les décors et la musique sont splendides. L’histoire qui peut paraître banale, car il est vrai qu’on arrive à deviner un certain nombre d’éléments, le final est quant à lui bien amené. Et pour le coup je ne m’attendais pas à cette révélation. Pour finir j’ai aimé le coté féministe et moderne qui en ressort.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s