La courtisane (Dangerous Beauty)

cover-w700-584bd71daaa91-la-courtisane-dangerous-beauty-09-06-1999-20-02-1998-1-g

 

L’histoire:

Veronica Franco (Catherine McCormack) est une jeune femme ravissante et douée, mais Marco Venier (Rufus Sewell), l’aristocrate qu’elle aime, ne peut pas l’épouser parce qu’elle est pauvre et de famille douteuse. Alors la mère de Veronica, Paola (Jacqueline Bisset), lui apprend comment devenir une courtisane. Bien qu’exclues de la bonne société féminine des épouses et filles, les courtisanes étaient les seules femmes autorisées à recevoir une éducation et une formation artistique. Leur comportement raffiné et mondain leur donnait accès aux coeurs et aux esprits d’hommes très puissants.

Veronica devient la courtisane la plus célèbre de Venise. Grâce à sa beauté fascinante et son intelligence, elle peut obtenir tout ce qu’elle veut, sauf une place légitime dans la société et une vie aux côtés de l’homme qu’elle adore.

Au moment où Venise est sur le point d’être détruite par des forces extérieures, Veronica utilise courageusement ses charmes afin de changer le destin et de se donner une chance d’enfin trouver l’amour. Mais en faisant cela, elle met sa vie en danger.

 

Mon avis:

Voici un film que j’ai adoré, et que je ne me lasse pas de voir encore et encore, où se mêle la douceur des mots, la poésie et la romance. L’histoire est inspirée de la vie de Veronica Franco, qui fut la plus célèbre des courtisanes vénitiennes au XVIéme siècle. Alors amoureuse de Marco Venier, sa mère lui montre une autre manière de rester proche de lui. En plus de l’amour, de la passion, et de l’érotisme, on voit les conflits politiques, la domination masculine, l’importance de l’église et l’arrivée d’une épidémie: la peste. Veronica est un personnage qui m’a marqué par sa douceur et sa force, et son talent littéraire. Catherine McCormack est impressionnante dans ce rôle. Son couple avec Rufus Sewell fonctionne à merveille.

A savoir, qu’aujourd’hui le terme courtisane et associé à prostituée ou maîtresse. A cette époque, être une courtisane était la seule voie permettant à une femme d’être une personne à part entière. Elles étaient les seules femmes à qui l’on permettait d’acquérir une éducation, les seules femmes à qui il était permis de devenir artiste, les seules femmes qui pouvaient être leur propre maître. Elles étaient d’une certaine manière des femmes libres, qui avaient accès à l’éducation, elles pouvaient s’exprimer, et elles choisissaient leurs amants.

Pour en savoir plus sur le personnage de Veronica Franco, il existe des livres qui parle d’elle, et où l’on peut découvrir ses écrits. Elle a d’ailleurs publiée deux recueils de poésie: Terze Rime en 1575 et Lettere Familiari A Diversi en 1580

« La beauté féminine est donnée par le ciel
Pour que sur terre, soit heureux
Tout homme qui en goûte la douceur » (Veronica Franco)

2 réflexions sur “La courtisane (Dangerous Beauty)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s