Bande dessinée, Livres

Un sac de billes (BD), tome 2 de Kris & Vincent Bailly & Joseph Joffo

Éditeur : France Loisirs
Pages : 60 pages
Parution : 24 Juin 2014
Tome : 02/02
Format: Album
Genre: Historique
Lien Amazon

 

Synopsis:

Jo et Maurice, après un voyage mouvementé, arrivent à Menton, où se sont installés leurs deux frères aînés. Ceux-ci, toutefois, sont convoqués par la police française dans le cadre du S.T.O., le service du travail obligatoire en Allemagne. Pas question pour les grands frères de se jeter dans la gueule du loup : ils décident de partir immédiatement à Nice, où se sont déjà réfugiés leurs parents. Malgré l’occupation de la ville pa l’armée italienne, l’insouciance reprend le dessus. Las, ce sera de courte durée. L’armée italienne est remplacée par l’armée allemande, et la Gestapo resserre les mailles de ses filets pour attraper les Juifs. Dès lors, la vie des Joffo va connaître des jours douloureux… La peur, l’angoisse et la souffrance sont au rendez-vous.

 

Mon avis:

J’ai apprécié retrouver nos deux héros pour ce dernier tome et donc la fin de la grande guerre. Leur histoire est à nouveau pas facile et mouvementé. Mais ils ne se laissent pas faire pour autant et se battent.

J’ai bien aimé dans ce nouvel opus les dialogues encore plus touchant.

« Le coeur s’est habitué, rodé au danger et aux catastrophes, peut être suis je devenu incapable d’éprouver un chagrin profond. »
« Les nazis ne m’ont pas encore pris ma vis mais ils me volent mon enfance »

Cela me donne vraiment envie de m’intéresser au roman dont est inspiré la BD.

Les dessins sont toujours soignés et c’est toujours autant agréable de tourner les pages.

4,5 étoiles

Bande dessinée, Livres

Un sac de billes (BD), tome 1 de Kris & Vincent Bailly & Joseph Joffo

Éditeur : France Loisirs
Pages : 60 pages
Parution : 24 Juin 2014
Tome : 01/02
Format: Album
Genre: Historique

Lien Amazon

 

Synopsis:

Septembre 1941, Jo a 10 ans. C’est un gamin parisien, un joyeux poulbot farceur et dégourdi du 18ème arrondissement. Il est le dernier d’une fratrie de six enfants, et est très proche de Maurice, son aîné de deux ans à peine. Mais les Allemands occupent Paris ; le port de l’Étoile Jaune devient obligatoire pour tous les Juifs ; la menace fait plus que gronder… Les parents de Joseph décident donc que leurs deux cadets doivent fuir pour gagner la zone libre et rejoindre leurs frères aînés à Menton. Avec alors pour tout bagage, une consigne de survie martelée violemment à leurs oreilles : « Ne dis jamais que tu es juif ! », quelque 5 000 francs de l’époque, leur intrépidité, bon sens et innocence, Maurice et Joseph prennent la route de la liberté, celle de tous les dangers. Passer inaperçus, travailler un peu, déjouer les interrogatoires, rechercher une famille éparpillée… Un long chemin semé d’embûches immondes et heureusement de bonnes âmes, un parcours initiatique, qui forge et marque un homme pour toute son existence.

 

Mon avis:

J’ai vraiment passée un bon moment avec cette BD. On suit les jeunes ados dans leur voyage à la fuite des allemands. Le récit est vraiment touchant, ils font preuve d’un grand courage et intelligence.

La BD inclue plein de référence à l’Histoire. De nombreux enfants à l’époque ont connus ces mêmes péripéties. C’est vraiment intéressant qu’elle ait été retranscrit un BD, peut être que ça permettra au non lecteur de s’intéresser à cette histoire touchante que l’on doit connaitre.

Le graphisme est aussi bien réalisé et soigné. Chaque détail est fait avec minutie, ce qui rend le cadre encore plus réel. Hâte de pouvoir découvrir le deuxième tome et dernier !

4,5 étoiles