Bande dessinée, Littérature française (France), Livres

Un petit livre oublié sur un banc de Jim et Mig

Un petit livre oublié sur un banc, intégrale de Jim et Mig

Éditeur : Bamboo
Pages : 102 pages
Parution : 27 Mars 2017
Tome : 01/01
Format: Roman graphique
Genre: Contemporain

Lien Amazon

 

L’histoire:

Certains livres peuvent changer une vie…

Camélia est assise sur un banc public. À côté d’elle, un livre est posé, comme abandonné. Elle l’ouvre et y découvre une dédicace invitant à le prendre, le lire et le déposer en retour sur un banc pour un prochain lecteur. Amusée, Camélia l’emporte. En le feuilletant chez elle, elle s’aperçoit que certaines lettres sont entourées et forment un message, une invitation à communiquer. Touchée et piquée de curiosité dans son quotidien banal et ennuyeux, elle aussi entoure des lettres, qui forment des mots, presque un vœu et repose l’objet sur un banc dans l’attente d’une réponse… S’engage dès lors une correspondance «à livre ouvert» avec un mystérieux inconnu…

 

Mon avis:

Ce roman graphique nous fait entrer directement dans le sujet, avec un petit livre oublié sur un banc. Camélia, qui se balade à ce moment dans un parc, le trouve et le prend. Elle est intriguée car le livre n’a pas d’auteur, et en plus certains mots sont entourés. Comment ce livre s’est-il retrouvé là, et que se cache-t-il derrière ce jeu de code qui y est glissé ? C’est bien ce que compte découvrir Camélia.

Ce livre met donc en scène la technique du bookcrossing. Pour ceux qui ne connaissent pas ce principe, voici la définition wikipedia: « Le bookcrossing, autrement appelé BC ou BX, est un phénomène mondial dont le principe est de faire circuler des livres en les « libérant » dans la nature pour qu’ils puissent être retrouvés et lus par d’autres personnes, qui les relâcheront à leur tour. » Notre jeune héroïne, en grande passionnée de lecture, est tout de suite intriguée par ce livre. Même si l’intrigue de celui-ci n’est pas vraiment à son goût, c’est plutôt l’histoire de ce livre qui l’intéresse. Comment est-il arrivé là, et que cache ses messages codés, mais surtout qui les a inscrit ? Alors que sa vie sentimentale et professionnelle, est fait de routines, ce livre ou plutôt cette enquête, arrivent au bon moment pour donner à son existence un peu de piquant. Elle se rend compte par la même occasion de l’ennui qui s’est installé durement dans sa vie. J’ai grandement aimé découvrir en même temps que Camélia, ce jeu de piste qui nous est offert. Et autant dire que les messages sont très bien écrits et poétiques. Même si certaines scènes sont certes un peu caricaturales, c’est tout de même un plaisir de tourner les pages, et découvrir le fin mot de cette enquête. Et autant dire que je ne m’attendais pas à un ça, et c’est un grand plaisir d’être surpris par l’auteur. L’histoire est ainsi prenante et attachante, et j’ai adoré me balader dans les rues de Lille et redécouvrir des lieux que je connais, mais mis en valeur par les superbes illustrations de Mig.

Autre point que j’ai aussi apprécié, c’est que l’auteur partage avec nous l’idée de ce livre. Elle vient tout simplement d’une discussion qu’il a eu avec un ami amoureux de lecture, qui libère ses livres une fois lu, pour qu’ils trouvent de nouveaux lecteurs prêts à les accueillir. On a aussi en fin d’ouvrage tout le travail graphique effectué par Mig. J’aime beaucoup quand les auteurs et illustrateurs nous livrent leur travail préparatoire, on se sent ainsi encore plus proche de l’histoire qui nous est contée.

note 4 étoiles

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

Indomptable Aquitaine de Aurélie Depraz

couv4339076

Éditeur : Autoédité
Pages : 212 pages
Parution : 28 Février 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

France, 1137

Après avoir longtemps guerroyé et fait prospérer l’économie de ses domaines, il est temps pour le comte de Champagne de se trouver une épouse. La belle Héloïse, fille du comte d’Angoulême, lui conviendrait tout à fait : elle est ravissante, racée et s’avère un excellent parti.

Mais les mœurs légères de la cour d’Aquitaine, au sein de laquelle la jeune fille a grandi, l’inquiètent. Pour éprouver la vertu et la droiture de sa future, Guillaume convient alors avec le père de la demoiselle d’un arrangement… plus que discutable. Un marché qui pourrait fort bien lui coûter l’amour de la jeune femme…

Un jeu entre désir, honneur, passion, amour et rancœur au temps des ducs d’Aquitaine et des comtes de Champagne…

 

Mon avis:

Avec ce roman, l’auteure nous emmène dans l’Histoire de France au Moyen-Âge, à l’époque d’Aliénor d’Aquitaine et de Louis VII le Jeune. Justement on retrouve ses personnages historiques dans l’intrigue à l’aube de leur union. Héloïse, grande amie et dame de compagnie d’Aliénor, est triste de la voir partir et de ne pouvoir l’accompagner dans sa vie future. Elle aussi va devoir se marier, et c’est bien ce qu’a décidé sa famille. Pendant ce temps, Guillaume, comte et seigneur d’un grand nombre de comtés, et grand guerrier, pense qu’il est temps pour lui de trouver femme. Mais il faudra qu’elle répond à un certain nombre de critères compatibles avec son rang et sa personnalité. Et c’est lors de ce mariage royal, qu’il rencontre Héloïse. Mais le fait qu’elle soit la dame de compagnie de cette femme frivole, va lui poser bien des problèmes…

J’ai passé un bon moment de lecture avec cet ouvrage, et j’ai surtout souri en voyant s’agiter sous mes yeux, des lieux que je connaissais, et d’autres qui me donnent envie de voir. Comme d’habitude, on se sent réellement plongé dans une époque, mais aussi dans les lieux dépeints. Beaucoup de descriptions et d’explications nous sont offertes, afin de nous immerger encore plus dans les us et coutumes de ce monde. Nos héros sont aussi intéressants. Entre Guillaume, un comte qui a dû endosser de lourdes responsabilités, et Héloïse, une jeune femme encore naïve qui a connu les fastes de la cour d’Aquitaine, leur relation évolue vite. Mais il est vrai que cette fois, c’est plus le cadre que la romance elle-même qui m’a séduite. J’ai apprécié en apprendre plus sur les nobles, leurs habitudes, la gastronomie, les sports de joute, le maquillage… et j’en passe. Une mine d’informations est mise en scène dans ce roman pour notre plus grand plaisir.

 

Littérature anglaise (Angleterre), Livres, Romance, Romance historique

Un bijou si précieux de Mary Balogh

61s-nogzdvl

Éditeur : J’ai lu pour elle
Pages : 309 pages
Parution : 4 Octobre 2017
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Sir Gerald Stapleton fréquente la respectable maison de Mlle Blythe où des demoiselles raffinées distraient une clientèle triée sur le volet. Pour lui qui refuse tout attachement, c’est la meilleure solution, car une maîtresse attitrée serait beaucoup trop envahissante. Les femmes sont si exigeantes et manipulatrices ! Toutefois il va faire une exception pour la douce Priscilla, qu’il finit par installer chez lui. Bien sûr, il n’est pas question de sentiments entre eux, même si leurs étreintes sont de plus en plus passionnées. Et, le jour où elle s’en va, Gerald réalise qu’elle a laissé un vide immense dans sa vie…

 

Mon avis:

Ayant grandement aimé la « Saga des Bedwyn », écrit par cette auteure, je continue ma découverte de ses romans avec ce one-shot publié dans la collection « Les introuvables » de chez J’ai lu pour elle. On y fait la connaissance de Priscilla Wentworth, alias Prissy. Cette jeune femme se voit contrainte de fuir les membres de sa famille qui la maltraite, après les décès prématurés de son père et de son frère. Son cousin ne veut point s’occuper d’elle, et lui fait bien comprendre. Afin de retrouver sa liberté, elle prend la route vers Londres pour retrouver son ancienne préceptrice, qui y tient une école. Mais l’école en question est bien différente de ce que pensait Priscilla. Madame Blythe tient une maison close. Une liberté qui a un lourd prix, mais dont elle fait finalement le choix: elle vendra son corps, contre un salaire et un endroit où loger. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Sir Gerald Stapleton, une relation qui leur réservera bien des surprises…

En premier lieu, j’aimerais signaler qu’on a encore une fois, un résumé en quatrième de couverture, qui nous dévoile en fait toute l’histoire qui nous attend avec ce roman… C’est bien dommage de laisser passer ça, puisque l’on s’attend à plus et notre souhait ne sera pas exaucé. Mais revenons à notre intrigue et nos personnages. Comme le dit l’auteure en première partie, il est assez rare de voir des romances où l’on a affaire à une prostituée et un baron. ça lui donne de l’originalité. Priscilla n’est pas née dans la rue, comme les autres demoiselles, elle a reçu une éducation de dame, et c’est par choix qu’elle a fini par devenir ce qu’elle est maintenant. Elle en est bien consciente, et distingue bien ces deux personnes d’elle-même. Il y a ainsi Prissy et Priscilla. Assez vite, on ne peut que s’attacher à ce personnage qu’on apprend à découvrir au fur et à mesure, et qui se révèle forte. A ses côtés, on trouve Gerald un gentleman qui n’a pas eu une enfance facile, et qui s’en voit marqué aujourd’hui. Il a un côté quelque peu ingénu et pas sûr de lui, il met ainsi beaucoup de temps à analyser son quotidien fait de routines. Il finit par s’attacher à Prissy et lui demande d’être sa maitresse. Il compte l’entretenir parfaitement, et aussi selon ses envies. Leur attirance grandira au fil des mois, sans que chacun la dévoile. Avec Prissy, on voyagera dans la littérature, et notamment avec Orgueil et Préjugés et Robinson Crusoé. J’ai bien aimé les discours sur les personnages, ça m’a bien fait sourire.

La romance est sympathique et se lit très vite. Mais clairement, elle manque de piquant. On passe tout de même un bon moment de détente, avec ce couple pas comme les autres, qui met du temps à se dévoiler.   

Littérature française (France), Livres, Romance, Romance historique

Prisonnière de son amour de Romane Rose

xcover-5395

Éditeur : Autoédité
Pages : 334 pages
Parution : 5 Décembre 2019
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

Sur ordre de son roi Henri VII, Harald chevalier sans terres se doit d’épouser Kathleen, fille du seigneur Woolton décrété traître envers la couronne et pendu haut et court. Il reçoit dans la corbeille de mariage la dangereuse mission d’éradiquer les renégats et de conquérir la Gardienne du Nord, Silkoch, la forteresse austère. Il ne peut se douter du piège tendu pour le perdre, ni même imaginer que sous ses airs d’idiote, une redoutable adversaire se dressera face à sa volonté. Qui gagnera la bataille du cœur ?

 

Mon avis:

Voici le premier livre que je lis de l’auteure, et on peut dire que c’est très prometteur !

L’histoire nous emmène en Angleterre à l’époque de la guerre des Deux-Roses, sous le règne d’Henri VII. Afin de remercier un chevalier qui lui a sauvé sa vie, le roi le promet en mariage, et lui offre ainsi des terres et un titre de Comte au premier enfant né. Harald s’attendait à bien autre chose. Epouser une fille squelettique, froide et fille d’un traitre… D’autant plus qu’il aura aussi pour mission d’aller sur les terres de Gardienne du Nord à Silkoch, et d’y maitriser la rébellion qui y règne. Kathleen pour sa part, voit ce mariage forcé comme une libération. Elle se sent oppressée à la cour, et à hâte de retourner sur ses terres, même si elles abritent de lourds secrets. Nos héros seront-ils faire face aux surprises qui les attendent !?

Ce roman nous offre une histoire au plus proche des personnages, qu’on apprend à découvrir au fil des pages. Leur première rencontre est certes difficile. Qui dit mariage arrangé, dit qu’il n’est pas souhaité. D’autant plus que chacun craint pour sa vie, pour diverses raisons. Grand combattant, Harald est assez têtu, et ne sait comment se comporter avec Kathleen, qui ne cesse de le fuir. Tout comme lui, elle en a peur. Peur qu’il se débarrasse d’elle, et que seul le domaine qu’il lui est octroyé l’intéresse. Entre secrets, complots et trahisons, l’auteure nous offre une intrigue musclée. J’avouerais que des fois, j’ai eu envie de secouer nos deux héros. Kathleen en début d’ouvrage, se cache dans un rôle afin de s’effacer. Mais plus les chapitres avancent, et plus on a envie de savoir ce qu’il lui est arrivé. On ne peut que se douter que son passé est lourd, et c’est bien le cas. Elle se révèle être une héroïne forte, et qui sait se relever. Elle le prouvera mainte et mainte fois dans ce roman. J’ai vraiment adoré l’héroïne. Quant à Harald, on peut dire qu’il est assez doué pour mettre les pieds dans le plat ! Il ne fait qu’empirer sa situation auprès de Kathleen, et sans s’en rendre compte. Un petit jeu du chat et de la souris, s’en suit. D’autres personnages interviennent régulièrement dans l’intrigue, et sont tout aussi passionnant. Margaret a un certain don pour nous énerver; quant à Hugo et John, les amis de Harald, ils auront un rôle très important. J’ai aimé les suivre. Mais il ne faut pas oublier nos amis animaux, comme Attila, Hartane ou Finn. Quant aux contextes historiques et politiques, il n’est pas oublié tout au long du roman, avec des rebondissements à prévoir, et une présence du souverain, et d’une passation de pouvoir pas évidente. Il doit asseoir son autorité, sans créer de conflits supplémentaires.

En bref, une très belle romance historique que j’ai apprécié découvrir, autant pour la plume de l’auteure qui m’était inconnue, que pour l’intrigue qui nous est contée. Juste petit bémol, sans gravité pour la lecture, je n’aime pas du tout la couverture ! Mais bon, une fois la page tournée, on ne la voit plus !!!  

note 4 étoiles

Classique, Livres

Littérature : Les grandes œuvres tout simplement de Collectif

Littérature : Les grandes oeuvres tout simplement de Collectif

Éditeur : Prisma
Pages : 352 pages
Parution : 13 Octobre 2016
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Classique, Historique
Lien Amazon

 

L’histoire:

En quoi les contes des Mille et Une Nuits ont-ils influencé la littérature moderne? Pourquoi les écrits de Voltaire ont-ils bouleversé la société française du XVIIIe siècle ? Comment des auteurs aussi différents que Victor Hugo, Jane Austen ou Italo Calvino ont-ils contribué à faire évoluer le roman ? Ce livre passionnant se lit comme une épopée à travers des siècles de création littéraire, de l’Antiquité à nos jours. Pièces de théâtre, romans et poésies : une centaine d’œuvres majeures ont été retenues dans cet ouvrage pour leurs qualités esthétiques mais aussi l’influence qu’elles ont exercée sur la création littéraire postérieure. Parmi les auteurs figurent les génies incontestés de la littérature européenne – notamment française et anglaise – mais aussi les grands noms de la littérature étrangère contemporaine tels que le Colombien Gabriel Garcia Marquez ou le Japonais Haruki Murakami.

 

Mon avis:

Voici un ouvrage très intéressant pour ceux qui veulent en savoir plus sur la littérature, les grandes œuvres qui ont marqué une époque et leur contexte, ainsi que ses grands écrivains qu’on continue de lire aujourd’hui et au fil des siècles.

Ce livre est avant tout construit de manière chronologique, et on peut le voir comme une encyclopédie de la littérature. On commence ainsi notre voyage historique à partir de 3000 av. J-C. Hé oui un premier livre écrit avait déjà vu le jour, il s’agit de l’épopée de Gilgamesh (environ 2100 av. J-C). Dans cette première partie nommée « Héros et légendes », on découvre ses grands noms de personnages qui inspirent toujours la littérature moderne. Mais surtout on découvre dans quel contexte historique, ils ont vu le jour. On parle bien entendu de la poésie et du théâtre grecque, de la guerre de Troie, de la Rome antique… ou encore de grands noms comme Homère, Sophocle ou Aristote. De nombreuses illustrations et schémas sont présents pour nous expliquer au mieux chaque période, ce qui rend le livre très instructif et accessible. Des citations et des œuvres d’art dynamisent aussi le récit. En plus de voir ce livre comme une encyclopédie, on peut dire aussi qu’il enrichit notre culture générale, et nous rappelle des souvenirs de nos cours de français à l’école primaire ou au collège ! Information importante à souligner, il faut savoir qu’on nous fait des résumés de grands ouvrages littéraires, et par conséquent on se fait spoiler un peu l’histoire. Dans mon cas, je n’ai pas trouvé ça gênant. J’ai juste encore plus envie de mettre certains livres dans ma wish-list ! Alors forcément, avec un aussi gros pavé qui retrace la littérature début ses débuts, on a forcément des périodes ou des genres qu’on préfère, et c’est bien normal. Mais grâce à ce livre, la curiosité prime, et j’ai même envie de découvrir des livres qui, quelques jours avant ma lecture de cet ouvrage, m’aurait étonné de voir dans ma wish-list ! Il faut aussi savoir partir à l’aventure, et découvrir autre chose ! Et donc à la suite de la partie consacré aux « Héros et légendes », on retrouve « De la renaissance aux Lumières », puis « Le romantisme et l’essor du roman », « Peindre la réalité », « Rupture avec la tradition », « L’écriture d’après-guerre », et enfin « La littérature contemporaine ».

En bref, je dirais que ce livre est certes consacré à la littérature, mais on en oublie pas pour autant l’Histoire qui a marqué certains récits par les bouleversements économiques et sociaux qui ont engendré, ou les guerres, ou encore les épidémies. Un livre à avoir dans sa bibliothèque, pour le feuilleter encore et encore ! Une balade dans l’histoire de ses grands noms très enrichissante.

note 4,5 étoiles

Album, Littérature Hongroise (Hongrie), Littérature italienne (Italie), Livres

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

 

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

Éditeur : Gautier Languereau
Pages : 72 pages
Parution : 23 Octobre 2019
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

 

Synopsis:

Et si un jour tu tombais sur un œuf de dragon ? Tu aurais bien besoin de ce guide complet pour tout savoir sur les races de dragons existantes mais aussi leurs caractéristiques, anatomie, défenses secrètes… Tu trouveras aussi les clefs pour les apprivoiser et les emmener avec toi pour de grandes aventures ! Tous ne sont pas de si terribles créatures…enfin, cela dépend lesquels… Apprenti dragonnier, ce livre est pour toi !

 

 

Mon avis:

En tant que grande fan de dragons, voici un album superbement illustré et conté. Certes, on nous présente chaque race de dragons comme une encyclopédie, mais on n’oublie pas pour autant le lecteur. Dès l’introduction, on sent que notre place sera importante dans cette lecture. On fait d’abord connaissance avec les dragons occidentaux, puis orientaux et enfin spéciaux. Puis la dernière partie de l’ouvrage est consacré à nos cours d’apprenti dragonnier. 

A chaque page, on ne peut que s’émerveiller par les illustrations qui sont splendides. Le texte nous explique chaque spécificité de chacun des dragons que l’on rencontre, tout en gardant une note d’humour. On fait véritablement un avec l’ouvrage, qui nous emmène vraiment à la découverte de chaque espèce. Même si visuellement et textuellement j’étais déjà enchantée par l’ouvrage, la dernière partie m’a bien plu, et nous réserve des surprises, toujours remplies d’humour, de bonne humeur, et d’enseignement. On nous apprend comment éduquer un dragon, comment lui apprendre à bien se tenir, à avoir des bonnes manières… Mais finalement toutes ses règles et conseils sont aussi bien utiles pour le petit dragon qui sommeil en nous ! 

Un véritable coup de cœur pour cet album, pour son sujet, ses illustrations, l’implication du lecteur qui n’a pas été mis de côté dans cette encyclopédie, et pour la surprise finale en fin d’ouvrage qui m’a fait totalement succomber.

note 5 étoiles

 

Le grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin918fvmSwP2LLe grand livre des dragons de Anna Lang et Federica Magrin

 

Album, Littérature américaine (Etats-Unis), Littérature irlandaise (Irlande), Livres

Rébellion chez les crayons de Oliver Jeffers et Drew Daywalt

couv25469175

Éditeur : Kaléidoscope
Pages : 38 pages
Parution : 7 Septembre 2011
Tome : 01/01
Format: Album
Genre: Jeunesse
Lien Amazon

 

Synopsis:

Un petit garçon reçoit plein de lettres de réclamation de ses crayons de couleurs. Par exemple le rouge : pourquoi est-il toujours préposé aux camions de pompiers ? La solution pour les calmer ? Tous les mélanger pour faire un beau dessin !

 

Mon avis:

Voici un album parfaitement dans l’air du temps. Peut-être pour vous aussi, les vacances sont finies, et que le chemin de la rentrée arrive. En tout cas, avez-vous pensé à inspecter votre trousse !? Puisque Duncan, notre jeune héros, a eu une sacré surprise. Tous ses crayons de cire sont partis de sa boite, à la place une série de lettres avec pleines de revendications, rien que ça ! Et notre héros, aime ses crayons, alors il va devoir trouver une solution…

Voici un album qui m’a fait passer un très bon moment, j’ai souri et on peut même dire éclaté de rire ! Ici la parole est donnée aux crayons, et chacun à un message a passer. Le crayon rouge trouve qu’il travaille trop, le Jaune pense qu’il doit être le seul à représenter le soleil et pas le Orange, le Noir trouve qu’il n’est pas assez utilisé, le Bleu, lui, n’en peut plus de la charge de travail qu’il a et demande du repos, et le Rose se sent délaissé. Beaucoup de sentiments se bousculent à travers toutes ses lettres de rébellions: épuisement, frustration, jalousie… le tout exprimé avec humour. Chacun ont finalement leurs personnalités, et sont comme humanisés. On comprend très bien leurs messages, qui en glissent d’autre, et dénoncent aussi les codes de la société. Pourquoi le crayon rose serait pour les filles ? Comme le suggère Rose, un dinosaure rose ou un monstre rose, c’est tout à fait possible ! Notre héros va donc retrouver ses crayons, et laisser place plutôt à son imaginaire sans limite ni contrainte. 

Entre fous rires et émotions, une histoire qui ne laisse pas indifférente. Un pur moment de bonheur et haut en couleur ! 

note 4,5 étoiles

Classique, Littérature française (France), Livres

« J’ai tellement envie de vous » : Lettres d’amour 1585-1610 de Henri IV

917a0wvzg2l

Éditeur : Le livre de poche
Collection: La lettre et la plume
Pages : 352 pages
Parution : 7 Septembre 2011
Tome : 01/01
Format: Poche
Genre: Classique, Autobiographie
Lien Amazon

 

Synopsis:

Le bon roi Henri aimait tant les femmes qu’il faillit mettre sa couronne en péril pour les beaux yeux de ses maîtresses. Amant souvent trompé, mari toujours infidèle, les sentiments ne comptaient guère pour ce conquérant aussi intrépide au combat qu’à la poursuite de celles qui éveillaient ses sens.
La mort de la belle Gabrielle d’Estrées lui fit couler des larmes mais elles furent vite séchées par Henriette d’Entragues qu’il fit pratiquement cohabiter avec son épouse légitime, Marie de Médicis.
Dans cette correspondance qui couvre près de vingt-cinq années -des premières amours du jeune roi de Navarre à sa dernière idylle avec Charlotte de Montmorency, il se montre sentimental et libertin, maniant avec élégance l’humour, la malice et le mensonge.

 

Mon avis:

Dans ce recueil, on découvre les lettres du roi Henri IV écrite entre 1585 et 1610, à ses diverses maîtresses, mais aussi à ses épouses comme Marguerite de Valois, sa première épouse, ou Marie de Médicis.

A travers ses lettres, on suit aussi le parcours du roi, et les notes nous aident beaucoup à ne pas perdre le fil entre chaque histoire. On apprend beaucoup sur sa personne, un grand libertin connu, dont les familles nobles n’existaient à envoyer leurs filles dans le lit de ce dernier. On découvre aussi son caractère et ses réactions, des fois étonnantes, faces aux potins de la cours, ou de sa vie de souverain, ou dans sa vie de famille. Il est vrai qu’il est dommage, de ne pas avoir les réponses, il y a quand même près de 300 lettres. Heureusement que l’éditrice du livre est là pour nous apporter les détails, sinon on serait vite perdu. Il y a des lettres et des passages très intéressants, d’autres un peu redondants.

ça reste tout du moins un ouvrage très intéressant pour mieux connaitre le roi, ses pensées et ses agissements. Toutefois, il ne m’a pas transporté comme les autres ouvrages de la collection. Peut-être un peu trop long, même si, il faut le dire, il écrit très bien.

note 3 étoiles