La baronessa di Carini

la-locandina-di-la-baronessa-di-carini-218552

Synopsis:

Sicile, 1860. Laura est donnée en mariage au baron de Carini, Don Mariano La Grua, un homme violent et autoritaire. La vie de la jeune baronne semble destinée au malheur jusqu’à la rencontre avec Luca Corbara, un jeune noble qui arrive en Sicile, à la recherche de ses origines grâce à un médaillon sur lequel est inscrit un nom de provenance mytérieuse : Vernagallo.

Lien vers la bande d’annonce: https://www.youtube.com/watch?time_continue=29&v=XymKYTCoM6I

 

 

Mon avis:

La Baronne de Carini est un film en 2 parties de 1h40 diffusée en 2007 sur Rai Uno, une chaîne italienne. L’histoire se déroule en 1860, en Sicile. La comtesse Laura quitte le couvent pour épouser un homme froid et violent, le baron de Carini, Don Mariano La Grua. Sa vie n’est pas facile, elle ne sort très peu, son mari préférant la voir cloîtrer dans son domaine. Dès ses premiers pas, elle s’est sentie mal à l’aise dans cet environnement. L’arrivée de Luca Corbara, un cartographe venu dessiner le fief de La Grua, va l’aider à résoudre un certain nombre de mystères les concernant tous les deux.

J’ai aimé retrouver Vittoria Puccini, que l’on peut voir dans la série Elisa di Rivombrosa. J’ai fait aussi la connaissance de Luca Argentero, qui est un homme très charmant. Même si leur histoire d’amour commence très vite, on arrive tout de même à y croire. Les deux acteurs forment un beau couple et dégage une alchimie. En plus de cette romance, on peut voir les progrès de la science. La pratique de l’hypnose et la cartographie avec les étoiles nous sont dévoilés.

Le synopsis est basé sur une légende sicilienne qui raconte la vie tragique de Laura Lanza, une baronne assassinée au XVIe siècle. Le fantôme de cette jeune femme hanterait le château. La légende a tout de même était modifiée dans la série. Le meurtrier de Laura serait son père, qui l’aurait surprise avec son amant. Le château que l’on peut voir, est d’ailleurs le véritable, soit le château de Mussomeli.

Un bon moment de détente vous attend, avec cette romance entourée de mystère à résoudre.

mussomeli-author-unknown

La Freccia Nera

 

La flèche noire est librement inspiré du roman de Robert Louis Stevenson du même nom. Il s’agit d’un récit d’aventure et d’amour se déroulant en Italie au XVe siècle. La série a été produite par la chaîne italienne Mediaset en 2006. Elle comporte 6 épisodes

 

Les protagonistes sont les jeunes Marco de Monforte (Riccardo Scamarcio), fils du noble défunt Richard de Monforte, et la belle et courageuse Giovanna Bentivoglio (Martina Stella), dont les parents ont mystérieusement disparu alors qu’elle était encore petite.
Marco a été adopté par Raniero de Rottenburg (Ennio Fantastichini) qui soutient l’empereur, contre les factions des évêques de la papauté, dirigé par Vescovo Cusano (Miquel Herz-Kestranek), prince-évêque de Bressanone.
Marco rencontre pour la première fois dans Giovanna au cours d’une bataille. Ne réalisant pas que le soldat en face de lui est en réalité une fille, il la fait prisonnière. Giovanna, durant la bataille défendait le clan inverse, soit Vescovo Cusano.
Leur aventure commence ainsi. Marco et Giovanna apprendront à se connaître mutuellement et commenceront un voyage ensemble qui les conduira à la recherche de la vérité contre un passé plein de mensonges.
Le contexte de la période historique voit l’opposition entre l’Empire et la Papauté, symboles d’une mentalité médiévale, et d’un esprit novateur et humaniste. Marco commence à y croire, en choisissant pour lui-même un nouveau destin, qui lui fera comprendre la différence entre le bien et le mal. Pour Giovanna, cependant, sa lutte pour défendre Cusano et son amour pour Marco sera l’occasion de mûrir et d’accepter sa féminité, son identité de femme à part entière.

 

En bref, il s’agit d’une bonne série, même si vers la fin un épisode en moins aurait été parfait. On a l’impression qu’ils avaient un cahier des charges à tenir et, qu’à un moment il avait un vide à combler. ça gâche un peu la tonicité globale de la série.

 

1ac2ffae723f7297f2d35919bc83ff552wqvqcnriccardo_scamarcio_la_freccia_nera_1

Il Falco e la Colomba

1138312258_1_3_hdsqph6m

Le beau mais néanmoins court roman « L’Abbesse de Castro », par Stendhal, publié en 1839, raconte les amours tumultueuses entre Elena Campireali, appartenant à une famille illustre et Giulio Branciforte, fils de Bandit.
Cette oeuvre a inspirée la mini-série « Le faucon et la colombe», produit par les frères De Angelis et dirigé par Giorgio Serafini.

 

 

‘Il falco e la Colomba » est un drame en six épisodes, se déroulant à Rome dans les années 500, où l’on peut voir l’acteur Giulio Berruti dans le rôle de Giulio Branciforte, un capitaine d’origine modeste, à la solde du cardinal Pompeo Colonna, qui cherche à renverser le pape Clément VII du trône pontifical.
Son histoire d’amour avec Elena Campireali (Cosima Coppola) est une chose impossible, destiné à défier les conventions sociales et de l’opportunisme politique, parce que la jeune fille, fille du Lord Campireali, vient de quitter le couvent de Castro et doit devenir l’épouse du prince Savelli, un banquier puissant.

 

Globalement, il s’agit d’une bonne série malgré quelques longueurs.

giulio-berruti-in-una-scena-della-fiction-mediaset-il-falco-e-la-colomba-124181il-falco-e-la-colomba-234x300colomba-4-200x300

 

Period Drama: mon top 10

Comme vous le savez peut être, j’adore regarder des period drama, des films et séries d’époque en costume. D’ailleurs je suis membre d’un forum où je m’occupe du timing et de l’encodage de vidéo de ce genre. J’ai aussi fait équipe (il y a bien longtemps) pour la traduction d’une série espagnole. Sur l’idée du blog « Dans le manoir aux livres » j’ai décidé de vous en parler un peu plus en vous présentant mon top 10, qui n’a d’ailleurs pas été facile à réaliser.

 

1.Orgueil et Préjugés

orgueiletprejuges1995

Ce top ne peut commencer que par cette superbe adaptation de l’oeuvre de Jane Austen par la BBC

 

2. Downton Abbey

Downton_Abbey_season_1

Une super série que je peux forcément que citer dans ce top.

 

3. Victoria, les jeunes années d’une reine

64213

Ce film retrace l’histoire d’amour de la reine Victoria et du prince Albert. Si vous ne l’avez pas encore vu, je peux que vous le recommander.

 

4. Nord et Sud

téléchargement

Nouvelle série basée sur l’adaptation de l’oeuvre de Elisabeth Gaskell. La BBC nous gâte avec de très belles réalisations

 

5. Grand Hotel

3181791513_1_2_SyBUmkWA

Série espagnole qui peut faire penser à Downton Abbey, mais avec une note d’Agatha Christie dans le scénario.

 

6. La Figlia di Elisa

La_figlia_di_Elisa_–_Ritorno_a_Rivombrosa

Série italienne qui fait suite à la série « Elisa di Rivombrosa ». Quand je compare les deux séries, je trouve que finalement la deuxième partie est mieux que la première. Je pense que surtout, les tendances un peu violente de Francis, un personnage principal, me gêne.

 

7. L’héritière

518lCfiLTvL._SY300_

Film américain qui s’inspire de faits réels, et fait notamment référence aux préjugés sur les femmes et leurs manquent de libertés

 

8. Quatre saisons à Mellstock

under_the_greenwood_tree

Film inspiré de l’oeuvre de Thomas Hardy du même nom

 

9. Tierra de Lobos

34174

Nouvelle série espagnole qui a connue un grand succès

 

10. La baronessa di Carini

3006138667_2_7_X1CeW1xI

Mini série italienne basée sur la légende sicilienne de la baronne de Carini

 

Et bien d’autres…

Sans titre-1

La dama velata

150big

Synopsis:

L’évolution d’une famille du début du XXe siècle, encore marquée par des règles sociales strictes, et qui se dirige vers un fonctionnement moderne.

 

Mon avis:

La dama velata est une série italienne que j’ai eu envie de vous faire découvrir. On y fait connaissance avec Clara Grandi, l’héroïne de l’histoire, une jeune comtesse rejetée par sa famille. Son père Vittorio fortement attaché à sa femme Elena, lui reproche la mort en couche de cette dernière, et l’abandonne pendant près de 20 ans aux paysans du village. Il finit par aller la rechercher pour lui imposer un mariage arrangé avec le comte Guido Fossa, un Don Juan coureur de jupon. Un grand amour ne tarde pas à s’installer entre les deux époux, dont une fille Aurora naît de cette union.
Son bonheur est tout de même de courte durée, et Clara devra découvrir les mystères qu’entourent sa famille et les secrets de sa naissance.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Clara, une femme forte et moderne. On s’y attache très facilement. L’histoire nous tiens en haleine du début à la fin. Tout comme Clara, on cherche à découvrir le fameux secret de sa famille. Suspense et romantisme se mêlent tout au long de la série.


Lorna Doone

2zzqdrk

 

Cette mini-série est inspiré du roman de Richard Doddridge Blackmore.

Le clan des Doone fait régner la terreur à Exmoore, dans le sud ouest de l’Angleterre, à la fin du XVIIème siècle. Cette famille, issue d’une très noble lignée a été réduite au brigandage. Le héros, John Ridd, perd son père, alors qu’il n’est encore qu’un enfant, assassiné par les Doone. Tout le monde les craint, aussi le meurtre reste impuni. Un jour, John s’aventure sur le terrain des Doone. Il y rencontre une magnifique petite fille, dont il tombe éperdument amoureux. Mais comment pourrait-il aimer, sans honte, la fille du clan meurtrier de son père ? Comment les Doone pourraient-ils accepter de voir l’une des leurs épouser un simple fermier ? Parce que Lorna est belle, et est promise au cruel Carver Doone, qui possède déjà un grand nombre de femmes, victimes de rapts pour la plupart.

 

Une belle romance signée par la BBC qui sera ravir votre cœur !

 

3009551347_1_3_pouyvrug

Terra Ribelle

1140815774_2_3_u0ol2hqu

 

Voici une série historique avec un style un peu western . Composée de 7 épisodes, elle nous vient d’Italie, et a été produite par la Rai Uno. Pour les fans d’Elisa di Rivombrosa, à noter que c’est aussi Cinzia Th Torrini qui a créé cette série.

 

Plongeons dans la “Maremma”, une région rurale de la Toscane, au milieu du XIXème siècle. Andrea Marsili (Rodrigo Guirao Diaz) et Iacopo Vincenzi (Fabrizio Bucci) sont des amis depuis leur enfance et on grandit ensemble. Le premier est pauvre et le second est noble et riche. Andrea a une personnalité généreuse et solaire, Iacopo est plus introverti et lâche. Ils finissent par tomber amoureux de la même femme, Elena Giardini (Anne Favella), dont la soeur Luisa (Sabrina Garciarena) a été promise en mariage à Iacopo par le père des deux jeunes femmes. En effet, celui-ci, malgré son titre de comte, est tombé en disgrâce financière, et afin d’éponger ses dettes se voit dans l’obligation de donner sa fille aînée en mariage à Iacopo. Mais Elena n’est intéressée que par Andrea, lequel l’a sauvée d’un assaut de brigands. Luisa qui rêve de se marier, ne compte laisser sa sœur lui voler cette chance. Avec un chantage infâme, elle parvient à épouser Iacopo. Andrea est accusé d’un crime qu’il n’a pas commis et est obligé de fuir…

 

En plus de cette superbe histoire d’amour qui lie Elena et Andrea, cette série traite aussi de l’injustice entre riches et pauvres. Mais aussi des droits des femmes, à une époque où leurs droits étaient fortement limités. Elles étaient traitées comme marchandises d’échange. En effet, Elena rêve de devenir médecin. Elle étudie assidûment chez elle et se rend aux cours de l’Université de Florence déguisée en garçon, jusqu’au jour où elle sera découverte et bannie comme une criminelle.

 

1140871988_2_3_w0bqipxlterra-ribelle

 

Bande d’annonce: https://www.youtube.com/watch?v=RTs_8sXdTjY

La Figlia di Elisa

elis

Cette série est la suite d’Elisa di Rivombrosa

L’intrigue reprend 15 ans plus tard.

Agnès Ristori, fille d’Elisa et de Fabrice Ristori, revient de Paris après de longues études et est attaquée par des bandits. Agnès impressionne le chef des bandits, par son audace et sa beauté. Libérée, Agnès arrive enfin au château de Rivombrosa où elle fait la connaissance de la future femme de son frère : Vittoria Granieri, une femme très fière, qui rêve de devenir la seule maîtresse de Rivombrosa.

Lors d’une fête organisée par la princesse Lucia de Carignano, Agnès rencontre Andréa, qui la séduit immédiatement! Elle lui succombe peu à peu…

Cependant Agnès n’a pas la moindre idée du secret caché par son bien aimé… Andréa est en réalité « Lo Sparviero », le chef des brigands qui l’avaient attaquée, lors de son retour de France! Il est aussi le fils de Lucrèce Van Necker, la femme qui a fait tant de mal aux Ristori, dans le passé!

Les deux tourtereaux s’apprêtent à devoir affronter de nombreux obstacles fruits du lourd passé qui unit leurs deux familles!

 

Cette série qui est la suite d’Elisa di Rivombrosa, et toute aussi réussit. A noter qu’il s’agit d’une suite, et non d’une saison 3. Vous pouvez donc très bien voir La Figlia di Elisa, sans avoir vu Elisa di Rivombrosa.

1138287468_1_3_gzrzi8q4foto110

Mr Selfridge

 

Harry Gordon Selfridge lance en 1909 le premier grand magasin londonien, dans le but de rendre le shopping aussi excitant que le sexe. Véritable visionnaire et pionnier, il met un point d’honneur à offrir un lieu magique présentant toute une série d’articles de façon étonnante, inédite, amusante, voire excentrique.

Mon avis:

Pour ceux qui on déjà vu la série The Paradise, inspiré du roman « Au bonheur des dames » d’Emile Zola, vous allez forcément penser à cette série au début. L’univers est le même, mais si à force on y pense de moins en moins. Cette série a une histoire bien à elle.
Au niveau du décor, costumes, musiques et jeux des acteurs, j’ai été impressionné. On est aussitôt transporté au début du XXème siècle et dans l’univers de Selfridge’s. Les épisodes avancent certes lentement, mais nous tiennent tout de même en alêne jusqu’au suivant.
Le casting est aussi très bien choisit. On y découvrira notamment un petit français Grégory Fitoussi.
Bref une série que je vous recommande. N’hésitez pas à me laisser vos avis!

Tierra de Lobos

 

Créateur : Juan Carlos Cueto, Rocío Martínez Llano
Avec/ Juan Fernández, Álex García, Junio Valverde
Format 80 minutes

Les deux frères Bravo reviennent sur leurs terres natales après avoir vécu quelques temps au Portugal. Mais le propriétaire de ces terres, le Senior Lobo, a bien l’intention de les en déloger par tous les moyens… Tierra de Lobos est une série espagnole qui se déroule au XIXe siècle ; lancée par Telecinco en septembre 2010, la série est vite devenue un succès.


Mon avis:

Une très belle série qui est composée de trois saisons disponible en VOSTFR (je fais partie de l’équipe qui l’a sous titré) où se mêlent amour, action, complot. On suit les aventures des frères Bravo qui retournent chez eux à la quebrada. Mais leur retour ne va pas se passer comme prévu.
Les comédiens sont bons et dégagent du charisme à l’écran. Un coup de coeur pour Jean Marie, un franco suisse qui instaure de l’humour dans la série.
Enfin les lieux de tournage sont magnifiques, de très beaux paysages et décors à découvrir.

A noter: Cette série a été découverte en France à partir de la saison 3 surtout pour le couple lesbien.