Little Women

6qzmhttynwpaathrabojojfhwrs

Acteurs : Emily Watson, Maya Hawke, Willa Fitzgerald, Annes Elwy, Kathryn Newton
Réalisateurs : Heidi Thomas, Vanessa Caswill
Audio : Anglais
Durée : 148 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

 

L’histoire:

L’histoire de Little Women prend place aux États-Unis durant la guerre de Sécession. Le père March est un pasteur nordiste engagé comme aumônier dans le conflit, laissant alors ses filles faire face seules aux difficultés de la vie en temps de guerre. Meg, Jo, Beth et Amy vivent à Concord, Massachusetts avec leur mère et leur fidèle domestique, Anna. Autrefois riche, la famille March est maintenant ruinée, mais n’a pas perdu sa bonne humeur ni son aptitude à aider les autres.

 

Mon avis:

La BBC signe une nouvelle adaptation de l’oeuvre de Louisa May Alcott, les quatre filles du Docteur March, très réussit. Durant cette mini série de trois épisodes, on retrouve les quatre sœurs: Meg, l’ainée; Jo, l’écrivaine; Beth, la musicienne; et Amy la plus jeune; accompagnée bien sûr de leur Marnee. On suit l’évolution de ces jeunes filles aux caractères bien différents au passage à l’âge adulte.

En visionnant le premier épisode, je me suis tout de suite retrouvé plongée dans l’atmosphère du livre, dans une ambiance chaleureuse. On retrouve quelques scènes traditionnelles bien connues, mais aussi des surprises. J’ai particulièrement aimé la touche qui a été mise, pour mettre en valeur les sentiments de nos héroïnes. On découvre par exemple la grande timidité de Beth, et on l’a voit essayer de la surmonter. Mais aussi la prise de conscience de Meg, ou plus précisément de ses sentiments. Il y a aussi la forte personnalité de Jo, qu’on connait bien, et son lien avec sa mère. Et enfin le caractère capricieux de Amy, un personnage que j’ai toujours envie de secouer. Du côté des interprètes, ils sont tous très convaincants. Angela Lansbury est parfaite dans le rôle de la tante March, elle me fait d’ailleurs toujours aussi peur ! Elle m’impressionne pour être exacte. Et quel plaisir de retrouver Michael Gambon, notre célèbre Albus Dumbledore. Cette mini série fut une belle découverte, que je vous invite à visionner vous aussi. Pour info, elle existe en VOSTFR au complet !

4 étoiles - série

Howards end

3030996

Acteurs : Hayley Atwell, Matthew Macfadyen, Philippa Coulthard, Julia Ormond
Réalisateurs : Hettie MacDonald
Audio : Anglais
Durée : 228 minutes
Genre: Drame, Romance, Historique, Period drama

 

L’histoire:

Le changement de paysage social dans l’Angleterre du début du XXème siècle à travers le prisme de trois familles : les intellectuels et idéalistes Schlegel, les riches hommes d’affaires Wilcoxe et la classe ouvrière des Bast.

howards-end-serie-anglaise

 

Mon avis:

Voici une nouvelle mini série que la BBC a diffusée en fin d’année 2017. Elle est aujourd’hui disponible en VOSTFR pour notre plus grand bonheur. Il s’agit de l’adaptation de l’oeuvre littéraire d’Edward Morgan Forster. (A noter que ce n’est pas la première fois que cet ouvrage est adapté. La dernière fois c’était au cinéma avec pour rôles principaux Emma Thompson, Antony Hopkins et Helena Bonham Carter. On retrouve d’ailleurs cette dernière dans une autre adaptation de l’écrivain au cinéma « Avec vue sur l’Arno » en compagnie de Maggie Smith)

Howards End est considéré comme un classique de la littérature anglaise. On y découvre l’histoire de deux femmes, deux sœurs et des hommes qui font partie de leurs vies. Margaret et Helen sont distinguent des autres pour leurs idées indépendantes. Elles n’ont que faire des conventions et des codes que dictent la société anglaise du XXème siècle. On suit ainsi pendant cette aventure plusieurs familles. D’un côté nous avons les Bast, qui sont pauvres et font face aux injustices sociales. De l’autre côté, et on peut même dire à l’opposé, nous avons les Wilcox, qui ont su faire des profits avec la révolution industrielle et sont devenus riches. Et nous avons les Shlegels, représentés par leurs idées idéalistes. Ces différentes familles vont être amenées à se croiser, et à lier leur destin.

Cette mini série est composée de 4 épisodes. C’est une société crispée qui nous est dépeinte au fil des épisodes. On voit des personnages de classes différentes évoluer avec leurs propres problèmes. Le casting est super, quel plaisir de retrouver Hayley Atwell et Matthew Macfadyen. Ils sont à nouveau très convaincant dans leurs rôles respectifs. J’étais surprise aussi de revoir Julia Ormond, qu’on n’avait pas vu depuis un moment. L’histoire est certes très intéressante, mais c’est avec beaucoup de longueur et un manque de dynamisme qu’elle est racontée. Je reste tout de même heureuse de l’avoir visionnée et, je ne peux que vous la recommander pour sa qualité. Mais ce n’est pas une série que je vais voir et revoir.

3,5 étoiles

La baronessa di Carini

la-locandina-di-la-baronessa-di-carini-218552

Synopsis:

Sicile, 1860. Laura est donnée en mariage au baron de Carini, Don Mariano La Grua, un homme violent et autoritaire. La vie de la jeune baronne semble destinée au malheur jusqu’à la rencontre avec Luca Corbara, un jeune noble qui arrive en Sicile, à la recherche de ses origines grâce à un médaillon sur lequel est inscrit un nom de provenance mytérieuse : Vernagallo.

Lien vers la bande d’annonce: https://www.youtube.com/watch?time_continue=29&v=XymKYTCoM6I

 

 

Mon avis:

La Baronne de Carini est un film en 2 parties de 1h40 diffusée en 2007 sur Rai Uno, une chaîne italienne. L’histoire se déroule en 1860, en Sicile. La comtesse Laura quitte le couvent pour épouser un homme froid et violent, le baron de Carini, Don Mariano La Grua. Sa vie n’est pas facile, elle ne sort très peu, son mari préférant la voir cloîtrer dans son domaine. Dès ses premiers pas, elle s’est sentie mal à l’aise dans cet environnement. L’arrivée de Luca Corbara, un cartographe venu dessiner le fief de La Grua, va l’aider à résoudre un certain nombre de mystères les concernant tous les deux.

J’ai aimé retrouver Vittoria Puccini, que l’on peut voir dans la série Elisa di Rivombrosa. J’ai fait aussi la connaissance de Luca Argentero, qui est un homme très charmant. Même si leur histoire d’amour commence très vite, on arrive tout de même à y croire. Les deux acteurs forment un beau couple et dégage une alchimie. En plus de cette romance, on peut voir les progrès de la science. La pratique de l’hypnose et la cartographie avec les étoiles nous sont dévoilés.

Le synopsis est basé sur une légende sicilienne qui raconte la vie tragique de Laura Lanza, une baronne assassinée au XVIe siècle. Le fantôme de cette jeune femme hanterait le château. La légende a tout de même était modifiée dans la série. Le meurtrier de Laura serait son père, qui l’aurait surprise avec son amant. Le château que l’on peut voir, est d’ailleurs le véritable, soit le château de Mussomeli.

Un bon moment de détente vous attend, avec cette romance entourée de mystère à résoudre.

mussomeli-author-unknown

 

4 étoiles - série

La Freccia Nera

 

La flèche noire est librement inspiré du roman de Robert Louis Stevenson du même nom. Il s’agit d’un récit d’aventure et d’amour se déroulant en Italie au XVe siècle. La série a été produite par la chaîne italienne Mediaset en 2006. Elle comporte 6 épisodes

1ac2ffae723f7297f2d35919bc83ff552wqvqcn

riccardo_scamarcio_la_freccia_nera_1

 

Les protagonistes sont les jeunes Marco de Monforte (Riccardo Scamarcio), fils du noble défunt Richard de Monforte, et la belle et courageuse Giovanna Bentivoglio (Martina Stella), dont les parents ont mystérieusement disparu alors qu’elle était encore petite.
Marco a été adopté par Raniero de Rottenburg (Ennio Fantastichini) qui soutient l’empereur, contre les factions des évêques de la papauté, dirigé par Vescovo Cusano (Miquel Herz-Kestranek), prince-évêque de Bressanone.
Marco rencontre pour la première fois dans Giovanna au cours d’une bataille. Ne réalisant pas que le soldat en face de lui est en réalité une fille, il la fait prisonnière. Giovanna, durant la bataille défendait le clan inverse, soit Vescovo Cusano.

Leur aventure commence ainsi. Marco et Giovanna apprendront à se connaître mutuellement et commenceront un voyage ensemble qui les conduira à la recherche de la vérité contre un passé plein de mensonges.

Le contexte de la période historique voit l’opposition entre l’Empire et la Papauté, symboles d’une mentalité médiévale, et d’un esprit novateur et humaniste. Marco commence à y croire, en choisissant pour lui-même un nouveau destin, qui lui fera

comprendre la différence entre le bien et le mal. Pour Giovanna, cependant, sa lutte pour défendre Cusano et son amour pour Marco sera l’occasion de mûrir et d’accepter sa féminité, son identité de femme à part entière.

En bref, il s’agit d’une bonne série, même si vers la fin un épisode en moins aurait été parfait. On a l’impression qu’ils avaient un cahier des charges à tenir et, qu’à un moment il avait un vide à combler. ça gâche un peu la tonicité globale de la série.

4 étoiles - série

Il Falco e la Colomba

1138312258_1_3_hdsqph6m

Le beau mais néanmoins court roman « L’Abbesse de Castro« , par Stendhal, publié en 1839, raconte les amours tumultueuses entre Elena Campireali, appartenant à une famille illustre et Giulio Branciforte, fils de Bandit.
Cette oeuvre a inspirée la mini-série « Le faucon et la colombe», produit par les frères De Angelis et dirigé par Giorgio Serafini.

giulio-berruti-in-una-scena-della-fiction-mediaset-il-falco-e-la-colomba-124181il-falco-e-la-colomba-234x300colomba-4-200x300

 

 

 

 

 

 

 

 

Il falco e la Colomba est un drame en six épisodes, se déroulant à Rome dans les années 500, où l’on peut voir l’acteur Giulio Berruti dans le rôle de Giulio Branciforte, un capitaine d’origine modeste, à la solde du cardinal Pompeo Colonna, qui cherche à renverser le pape Clément VII du trône pontifical.
Son histoire d’amour avec Elena Campireali (Cosima Coppola) est une chose impossible, destiné à défier les conventions sociales et de l’opportunisme politique, parce que la jeune fille, fille du Lord Campireali, vient de quitter le couvent de Castro et doit devenir l’épouse du prince Savelli, un banquier puissant.

 

Globalement, il s’agit d’une bonne série malgré quelques longueurs.

4 étoiles - série

 

La dama velata

150big

Studio : Rai
Acteurs : Andrea Bosca, Lino Guanciale, Lucrezia Lante Della Rovere, Miriam Leone
Réalisateurs : Carmine Elia
Audio : Italien
Durée : 600 minutes
Sortie : 15 Juillet 2015
Genre: Historique
Lien Amazon

 

Synopsis:

L’évolution d’une famille du début du XXe siècle, encore marquée par des règles sociales strictes, et qui se dirige vers un fonctionnement moderne.

 

Mon avis:

La dama velata est une série italienne que j’ai eu envie de vous faire découvrir. On y fait connaissance avec Clara Grandi, l’héroïne de l’histoire, une jeune comtesse rejetée par sa famille. Son père Vittorio fortement attaché à sa femme Elena, lui reproche la mort en couche de cette dernière, et l’abandonne pendant près de 20 ans aux paysans du village. Il finit par aller la rechercher pour lui imposer un mariage arrangé avec le comte Guido Fossa, un Don Juan coureur de jupon. Un grand amour ne tarde pas à s’installer entre les deux époux, dont une fille Aurora naît de cette union.
Son bonheur est tout de même de courte durée, et Clara devra découvrir les mystères qu’entourent sa famille et les secrets de sa naissance.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Clara, une femme forte et moderne. On s’y attache très facilement. L’histoire nous tiens en haleine du début à la fin. Tout comme Clara, on cherche à découvrir le fameux secret de sa famille. Suspense et romantisme se mêlent tout au long de la série.

4,5 étoiles - série

 


Lorna Doone

2zzqdrk

Studio : BBC
Acteurs : Anthony Calf, Rebecca Callard, Martin Clunes, Richard Coyle, Barbara Flynn
Réalisateurs : Anthony Calf, Mike Barker
Audio : Anglais
Durée : 149 minutes
Sortie : 23 Janvier 2012
Genre: Historique
Lien Amazon

 

Cette mini-série est inspiré du roman Lorna Doone de Richard Doddridge Blackmore.

3009551347_1_3_pouyvrug

 

Le clan des Doone fait régner la terreur à Exmoore, dans le sud ouest de l’Angleterre, à la fin du XVIIème siècle. Cette famille, issue d’une très noble lignée a été réduite au brigandage. Le héros, John Ridd, perd son père, alors qu’il n’est encore qu’un enfant, assassiné par les Doone. Tout le monde les craint, aussi le meurtre reste impuni. Un jour, John s’aventure sur le terrain des Doone. Il y rencontre une magnifique petite fille, dont il tombe éperdument amoureux. Mais comment pourrait-il aimer, sans honte, la fille du clan meurtrier de son père ? Comment les Doone pourraient-ils accepter de voir l’une des leurs épouser un simple fermier ? Parce que Lorna est belle, et est promise au cruel Carver Doone, qui possède déjà un grand nombre de femmes, victimes de rapts pour la plupart.

 

 

Une belle romance signée par la BBC qui sera ravir votre cœur !

4 étoiles - série

Terra Ribelle

1140815774_2_3_u0ol2hqu

Studio : Rai
Acteurs : Anna Favella, Rodrigo Guirao Diaz, Fabrizio Bucci, Sabrina Garciarena, Humberto Zurita
Réalisateurs : Cinzia TH Torrini
Audio : Italien
Durée : 100 minutes
Sortie : 21 Septembre 2011
Genre: Historique
Lien Amazon

Voici une série historique avec un style un peu western . Composée de 7 épisodes, elle nous vient d’Italie, et a été produite par la Rai Uno. Pour les fans d’Elisa di Rivombrosa, à noter que c’est aussi Cinzia Th Torrini qui a créé cette série.

1140871988_2_3_w0bqipxlterra-ribelle

Plongeons dans la “Maremma”, une région rurale de la Toscane, au milieu du XIXème siècle. Andrea Marsili (Rodrigo Guirao Diaz) et Iacopo Vincenzi (Fabrizio Bucci) sont des amis depuis leur enfance et on grandit ensemble. Le premier est pauvre et le second est noble et riche. Andrea a une personnalité généreuse et solaire, Iacopo est plus introverti et lâche. Ils finissent par tomber amoureux de la même femme, Elena Giardini (Anne Favella), dont la soeur Luisa (Sabrina Garciarena) a été promise en mariage à Iacopo par le père des deux jeunes femmes. En effet, celui-ci, malgré son titre de comte, est tombé en disgrâce financière, et afin d’éponger ses dettes se voit dans l’obligation de donner sa fille aînée en mariage à Iacopo. Mais Elena n’est intéressée que par Andrea, lequel l’a sauvée d’un assaut de brigands. Luisa qui rêve de se marier, ne compte laisser sa sœur lui voler cette chance. Avec un chantage infâme, elle parvient à épouser Iacopo. Andrea est accusé d’un crime qu’il n’a pas commis et est obligé de fuir…

En plus de cette superbe histoire d’amour qui lie Elena et Andrea, cette série traite aussi de l’injustice entre riches et pauvres. Mais aussi des droits des femmes, à une époque où leurs droits étaient fortement limités. Elles étaient traitées comme marchandises d’échange. En effet, Elena rêve de devenir médecin. Elle étudie assidûment chez elle et se rend aux cours de l’Université de Florence déguisée en garçon, jusqu’au jour où elle sera découverte et bannie comme une criminelle.

4,5 étoiles - série

Femmes & filles de Elizabeth Gaskell

couv58537090

Éditeur : L’herne
Pages : 651 pages
Parution : 13 Mai 2014
Tome : 01/01
Format: Broché
Genre: Romance, Classique

Lien Amazon

 

L’histoire:

Ce roman d’amour sur fond de scandales et d’intrigues se déroule dans l’Angleterre rurale de la fin des années 1820. Il met en scène Molly, la fille rebelle d’un médecin de campagne, les aristocrates locaux qui, depuis l’imposant château de Cumnor Towers, règnent en maîtres absolus sur ce coin perdu des Midlands, les notables, les domestiques, les paysans, les animaux mais c’est avant tout la nature humaine dans la toute-puissance de ses pulsions et de ses désirs si impitoyablement réprimés par la société victorienne qu’Elizabeth Gaskell place au centre de la trame. Avec un art de la subversion qui lui est propre et une sensualité envoûtante elle nous transporte dans un univers bruissant de robes en taffetas et de commérages meurtriers, de hennissements de chevaux et de soupirs d’amour, où les femmes et les hommes sont aux prises avec l’ordinaire mystère de la vie. « Il s’agit de l’amour, comment il apparaît, comment il grandit, comment il peut briser nos cœurs ou nous rendre heureux ; il s’agit des erreurs que nous faisons et des secrets que nous devons garder… » La délicatesse de son ton et sa subtilité psychologique élèvent Elizabeth Gaskell au rang des plus grands écrivains et – malgré le siècle qui nous sépare – nous rendent son œuvre d’une intime proximité.

 

Mon avis:

Dans ce roman, Elizabeth Gaskell nous dépeint la condition humaine et féminine au XIXème siècle en Angleterre. Les personnages sont attachants, et c’est avec plaisir que nous suivons leurs aventures. L’écriture de l’auteure est douce, et c’est avec plaisir qu’on tourne les pages de ce petit pavé. Par contre, il faut savoir que l’auteure n’a jamais pu finir son roman. Une fin alternative, quelque peu abrupte, nous est proposée.

 

3,5 étoiles

 

1109915323

Studio : BBC
Acteurs : Francesca Annis, Michael Gambon, Iain Glen, Justine Waddell, Rosamund Pike
Réalisateurs : Nicholas Renton
Audio : Anglais, Français
Durée : 301 minutes
Sortie DVD : 3 Novembre 2015
Genre: Historique, Adaptation de roman
Lien Amazon

 

Encore une superbe mini série de 4 épisodes réalisée par la BBC, qui respecte parfaitement l’oeuvre originale d’Elizabeth Gaskell. Le casting et les décors sont parfaitement choisis. On se retrouve plongé au cœur du XIXème siècle avec Molly qui nous livre son histoire.

4 étoiles - série

Tierra de Lobos

Studio : Divisa Red
Acteurs : Álex García, Junio Valverde, Juan Fernández, Sergio Peris-Mencheta, Antonio Velázquez, Dafne Fernández
Réalisateurs : Rocío Martínez, Juan Carlos Cueto, Joaquín Llamas
Audio : Espagnol
Durée : 3000 minutes
Sortie : 11 Octobre 2016
Genre: Historique, Romance
Lien Amazon

 

Les deux frères Bravo reviennent sur leurs terres natales après avoir vécu quelques temps au Portugal. Mais le propriétaire de ces terres, le Senior Lobo, a bien l’intention de les en déloger par tous les moyens… Tierra de Lobos est une série espagnole qui se déroule au XIXe siècle ; lancée par Telecinco en septembre 2010, la série est vite devenue un succès.

 

Mon avis:

Une très belle série qui est composée de trois saisons disponible en VOSTFR (je fais partie de l’équipe qui l’a sous titré) où se mêlent amour, action, complot. On suit les aventures des frères Bravo qui retournent chez eux à La Quebrada. Mais leur retour ne va pas se passer comme prévu.

Les comédiens sont bons et dégagent du charisme à l’écran. Un coup de coeur pour Jean Marie, un franco suisse qui instaure de l’humour dans la série.

Enfin les lieux de tournage sont magnifiques, de très beaux paysages et décors à découvrir.

A noter: Cette série a été découverte en France à partir de la saison 3 surtout pour le couple lesbien.

4 étoiles - série